Herpès génital : comment le détecter et le soigner ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin en 10 minutes !

En cas de symptômes, recevez rapidement un avis médical en téléconsultation 7J/7.

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Prochain RDV

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible très répandue. Certaines personnes l’ont sans même le savoir. A quoi ressemble l’herpès génital ? Comment le détecter ? Comment soigner un herpès génital ? L’équipe médicale de Qare vous dit tout sur les symptômes, les causes et les traitements de cette infection.

Les symptômes de l’herpès génital

Comment se manifeste l’herpès génital chez la femme ?

Lors de la primo-infection, l’herpès se manifeste par des symptômes dans la zone génitale : démangeaisons, picotements, boutons, éruptions cutanées avec des petites cloques. Ces lésions de l’herpès sont souvent à l’origine de douleurs et d’une sensation de brûlure.

L’herpès génital peut également provoquer une vulvovaginite (inflammation de la vulve et du vagin). L’anus et le rectum peuvent également être touchés. La peau peut présenter des lésions recouvertes d’un enduit blanchâtre.

Lors des récidives, l’herpès se manifeste de façon assez similaire, mais les lésions peuvent s’étendre aux cuisses, aux fesses, et même à l’intérieur du vagin ou du col de l’utérus.

Recevoir un avis médical en vidéo

Consultez des médecins 7J/7 en téléconsultation. Prendre RDV. N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

herpès femme

Les symptômes de l’herpès génital chez l’homme

Chez les hommes, les symptômes de l’herpès génital sont assez similaires. Cependant, l’infection provoque souvent moins de douleurs que chez les femmes. Des lésions peuvent apparaître sur le pénis, le prépuce et parfois sur les testicules. Les boutons sur les testicules provoquent une gêne importante et mettent plus de temps à cicatriser.

Comment savoir si on a le virus de l’herpès ?

Certaines personnes sont porteuses du virus, mais n’ont jamais de poussées d’herpès génital. Le dépistage de l’herpès génital est réalisé uniquement en présence de symptômes, mais il n’est pas toujours nécessaire. L’examen des signes cliniques suffit souvent à poser un diagnostic. Si nécessaire, un prélèvement du liquide sortant des vésicules sera utilisé pour faire le test.

Bon à savoir : le temps d’incubation pour l’herpès génital peut aller de un jour à un mois.

Traitement et prévention de l’herpès génital

Comment se débarrasser de l’herpès génital ?

Lors d’une première poussée d’herpès génital ou d’une récidive, le médecin peut vous prescrire un médicament antiviral type valaciclovir en comprimés, sous réserve d’une bonne fonction rénale. Ce traitement permet de réduire les symptômes et de limiter la contagiosité en quelques jours. Cependant, il ne permet pas de guérir de l’herpès définitivement. De nouvelles poussées peuvent se produire.

Recevoir une ordonnance en ligne

Téléconsultez un médecin en 10 minutes, décrivez vos symptômes et recevez une ordonnance, si nécessaire. 7J/7 de 6h à 23h.

Peut-on soigner l’herpès génital naturellement ?

Il n’est pas possible de soigner l’herpès génital avec des traitements ou des huiles essentielles. Si votre médecin est homéopathe et que vous avez fréquemment des poussées d’herpès génital, il peut vous prescrire un traitement homéopathique. Cependant, l’efficacité n’est pas garantie.

Nos conseils pour éviter la transmission de l’herpès

L’herpès génital, étant contagieux (tout comme celui du visage et de la main) vous devez éviter les rapports sexuels pendant les poussées afin de ne pas contaminer votre partenaire. Vous devez également utiliser un préservatif à chaque rapport.

Le vaccin contre le virus responsable de l’herpès génital n’est pas recommandé pour toute la population. Une grande partie en est déjà porteuse. De plus, cette maladie est généralement sans gravité sauf pour les nourrissons et les personnes souffrant d’un déficit immunitaire. Pour celle-ci, le vaccin peut être conseillé.

herpès transmission

Dépister l’herpès génital chez la femme enceinte

Si vous êtes enceinte et avez déjà eu des poussées d’herpès génital, vous devez absolument en parler au gynécologue ou à la sage-femme qui suit votre grossesse. Les mères peuvent transmettre le virus au moment de l’accouchement, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques. Vous pourrez recevoir un traitement et des mesures seront prises au moment de l’accouchement pour éviter la transmission.

Foire aux questions

Quelles sont les causes de l’herpès génital chez les hommes et les femmes ?

L’herpès génital est dû au virus HSV-2. Celui-ci se transmet d’humain à humain lors des rapports sexuels. Lors de la première infection, le virus peut provoquer des symptômes. Il reste ensuite latent et réapparaît par poussées lorsqu’il se réactive. Les poussées d’herpès génital sont donc plus ou moins récurrentes selon les personnes.

Est-ce que l’herpès génital est grave ?

Les conséquences de l’herpès génital sont généralement bénignes. Si vous êtes en bonne santé, vous ne pourrez pas mourir de l’herpès. Vous souffrirez au pire de symptômes très gênants. Cependant, les personnes immunodéprimées et les bébés sont particulièrement fragiles. Si vous êtes porteur du virus HSV2 ou du virus HSV1 (responsable de l’herpès labial), vous devez faire attention à ne pas avoir de contact rapprochés avec eux.

Comment recevoir rapidement un avis médical ?

Si vous avez des symptômes, vous pouvez rapidement consulter un médecin en téléconsultant. Le service est ouvert du lundi au dimanche de 6h à 23h. Vous pouvez prendre rendez-vous en quelques clics et consulter en moins de 10 minutes. Le médecin pourra vous donner son avis suite à votre entretien et éventuellement vous délivrer une ordonnance pour un traitement adapté.

Consulter un médecin maintenant

Prenez RDV en téléconsultation et évitez un déplacement en cabinet. Sans avance de frais si vous consultez en tiers payant.

Comment ne pas confondre l’herpès génital et la gale ?

Si vous avez des démangeaisons intenses à la fois aux parties génitales et à d’autres endroits (poignets, coudes, entre les doigts, plantes des pieds…), il pourrait s’agir de la maladie parasitaire de la gale. C’est une maladie qui est très contagieuse. Consultez rapidement pour recevoir un traitement.

En savoir plus sur :