Hémorroïdes causes : entre vérités et fausses idées reçues

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez pour échanger avec un médecin !  

Obtenez un rendez-vous en 10 minutes et recevez une ordonnance valable en pharmacie si nécessaire. Sans avance de frais si vous consultez en tiers payant.  

Prendre RDV

Démangeaisons anales, irritations, saignements… Les crises d’hémorroïdes peuvent aussi bien toucher les hommes que les femmes mais possèdent de nombreuses causes. Vous souffrez d’hémorroïdes et désirez comprendre pourquoi ? L’équipe médicale de Qare en décrypte les causes pour vous et désamorce les fausses idées reçues.  

Quelles sont les causes des crises d’hémorroïdes ?

Lorsqu’une crise d’hémorroïdes se déclenche on retrouve différentes causes principales telles que :

  • La constipation
  • La diarrhée
  • La sédentarité
  • Le surpoids et l’obésité
  • Une prédisposition génétique
  • La grossesse

Ces causes sont variables d’une personne à l’autre et dépendent majoritairement de notre mode de vie.

La prédisposition génétique : une cause fréquente des hémorroïdes

Les problèmes de dilatation sanguine, peu importe la localisation dans le corps, font souvent l’objet d’une prédisposition génétique. On peut observer ceci avec les varices par exemple, ces petites veines apparentes sur les membres inférieurs qui touchent généralement une même famille, en fonction des parents. Les hémorroïdes, elles, concernent une dilatation des vaisseaux sanguins dans l’anus. La prédisposition familiale est souvent une cause des hémorroïdes.

Les causes alimentaires des hémorroïdes

Oui les hémorroïdes peuvent être causées par l’alimentation. Sans compter l’alcool qu’on pointe du doigt comme étant une cause des hémorroïdes, certains aliments favorisent tout particulièrement les crises. Parmi eux, on compte :

  • Les viandes
  • Les plats épicés
  • Le café
  • Le thé
  • Les sodas

On soulignera d’ailleurs que la plupart de ces ingrédients sont considérés comme déstabilisants pour le microbiote et peuvent entraîner une constipation : première cause des crises hémorroïdaires. Ils peuvent aussi contribuer à aggraver les douleurs causées par les hémorroïdes. Il est donc important de les retirer de votre menu en cas de crise.

Constipation et diarrhée : lorsque les hémorroïdes sont causées par un trouble du transit

Constipation : la cause majeure des hémorroïdes

La constipation caractérise le durcissement des selles qui deviennent alors plus difficiles à évacuer. Étant donné qu’elle implique plus d’efforts à répétition, le rectum va subir une pression sanguine plus importante et une dilatation de ses vaisseaux sanguins. Particulièrement lorsqu’elle est chronique, la constipation peut être responsable de crises hémorroïdaires. Si vous êtes sensible à la survenue de ces crises, pensez à enrichir votre alimentation en fibres et à vous hydrater suffisamment au cours de la journée pour éviter la constipation.

La diarrhée : une autre cause des hémorroïdes

À l’inverse de la constipation, la diarrhée est associée à un fonctionnement trop rapide du système digestif et donc à des selles molles ou liquides qui demandent à être évacuées plusieurs fois au cours d’une même journée. Elle aussi peut être à l’origine d’une crise d’hémorroïdes car elle implique, tout comme la constipation, une augmentation de la pression sanguine dans le rectum qui va dilater les vaisseaux sanguins de l’anus.

Grossesse et hémorroïdes : ce qu’il faut savoir

Qui dit grossesse dit pression de l’utérus dans le bas ventre et donc pression sanguine dans le rectum. C’est pourquoi des hémorroïdes peuvent apparaitre chez les femmes enceintes au cours des derniers mois avant l’accouchement, mais aussi parce qu’elles sont plus sujettes à la constipation.

Après l’accouchement, les femmes ne sont pas non plus à l’abri d’être victime d’hémorroïdes. Les contractions nécessitant de pousser pour mettre au monde le bébé (lorsque l’accouchement se fait par voie naturelle), elles, participent au gonflement des vaisseaux sanguins et par conséquent accentuent le risque d’hémorroïdes. En cas de césarienne, les hémorroïdes post-accouchement sont plus rares.

Surpoids et obésité :  une autre cause des crises d’hémorroïdes

Chez les personnes obèses ou en surpoids, on observe une déficience plus prononcée de la sangle abdominale et des muscles pelviens (le muscle élévateur de l’anus et le muscle coccygien) qui assurent la défécation. Elles sont donc plus sujettes aux efforts de poussée à répétition qui entrainent l’augmentation de la pression sanguine et de la dilatation veineuse, et donc l’apparition d’hémorroïdes.

Sédentarité comme activités sportives intenses peuvent causer des hémorroïdes

Si vous restez assis ou en position allongée trop longtemps au quotidien, les crises d’hémorroïdes peuvent survenir davantage, tout simplement parce que vous risquez d’accentuer le risque de constipation qui, elle, en est la cause principale.

En revanche, en pratiquant une activité sportive intense, qui nécessite de porter des charges lourdes, vous prenez également le risque de déclencher l’apparition d’hémorroïdes. Même si on pointe du doigt certaines activités spécifiques comme le vélo et l’équitation dans les causes d’hémorroïdes, celles-ci n’en sont pas vraiment.

hemorroides cause

Quelles sont les fausses idées reçues sur les causes des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes sont causées par la pilule : faux

La pilule contraceptive, quel que soit son dosage n’est absolument pas responsable de crises hémorroïdaires. La progestérone contenue dans les différentes pilules contraceptives peut légèrement dilater les vaisseaux sanguins, mais pas suffisamment pour symboliser une cause d’hémorroïdes.

Les antibiotiques à l’origine des hémorroïdes ?

Les antibiotiques caractérisent des substances synthétiques, chimiques ou naturelles, permettant de lutter contre les bactéries ou protozoaires responsables d’infections. Les antibiotiques n’augmentent en aucun cas la pression sanguine et ne sont pas une cause des hémorroïdes. Ils nous permettent simplement de nous défendre face à différents germes pathogènes. En revanche, certains antibiotiques à large spectre peuvent déséquilibrer la flore intestinale et provoquer de la diarrhée qui est l’une des causes des hémorroïdes.

Les vagues de chaleur et de froid : cause d’hémorroïdes ?

Et non ! Qu’il fasse chaud ou froid, la température ne cause en rien les crises d’hémorroïdes. Même si le froid peut engendrer une légère dilatation des veines profondes, et le chaud une dilatation des veines superficielles, ce phénomène n’est pas suffisamment puissant pour causer des hémorroïdes.

Stress, anxiété, émotions… Des causes psychologiques déclencheraient des hémorroïdes ?

Malgré la pression qu’il peut nous arriver de subir au cours de l’année, celle-ci n’est pas suffisante pour favoriser une crise hémorroïdaire, rassurez-vous ! Toutefois, le stress et certaines causes psychologiques peuvent indirectement provoquer de la constipation qui elle est la principale cause des hémorroïdes.

Comment reconnaître les hémorroïdes ?

Les hémorroïdes peuvent être internes ou externes selon leur type, et peuvent dans les deux cas s’avérer gênantes.

Les symptômes des hémorroïdes

Les hémorroïdes sont avant tout liés à une inflammation veineuse située dans la zone de l’anus et du rectum, à cause d’une pression sanguine trop forte. Lorsque les vaisseaux sanguins se dilatent trop, ils provoquent une crise hémorroïdaire. Les symptômes de cette inflammation se matérialisent alors par de vives douleurs, particulièrement lors de l’expulsion de pets, et de la défécation. On leur attribue l’apparition de certains symptômes tels que :

  • des démangeaisons anales
  • une irritation
  • des douleurs lancinantes
  • une boule formée au bord de l’anus (si l’hémorroïde est externe)

Il est également probable d’observer de légers saignements dans les selles mais ces derniers ne sont pas toujours liés aux hémorroïdes. Le sang dans les selles pouvant être un symptôme d’une maladie plus grave au niveau du colon, il est important de procéder à un examen médical en cas de saignements.

Consultez un médecin en 10 minutes !

Téléconsultez 7j/7 de 6h à 1h du matin, obtenez les meilleurs conseils médicaux et une ordonnance délivrée par un médecin généraliste si nécessaire. Sans avance de frais si vous consultez en tiers payant.

Hémorroïdes internes ou externes ?

Tandis que les hémorroïdes internes se trouvent à l’intérieur du rectum et ne sont pas forcément visibles, celles qui sont externes se situent sous la peau de l’anus. Lorsqu’une crise hémorroïdaire est déclenchée, les hémorroïdes externes gonflent et s’en suit la formation d’une petite boule, et parfois d’un caillot bleuté. Elles sont généralement plus douloureuses que les hémorroïdes internes.

En revanche, les hémorroïdes internes sont souvent à l’origine d’irritations et de démangeaisons. Il peut arriver qu’elles s’extériorisent, de par leur volume, en apparaissant à l’entrée de l’anus. Dans ce cas on parlera de prolapsus hémorroïdaire.

À noter : Dans la démarche d’une téléconsultation pour des hémorroïdes externes, le partage d’une photo n’est pas obligatoire. Le médecin pourra vous prescrire un traitement pour soulager la douleur si nécessaire, et vous diriger vers une consultation en cabinet médical pour que vous soyez pris en charge de manière adaptée.

hemorroides cause

Foire aux questions

Quelles sont les conséquences des hémorroïdes ?

Les hémorroïdes peuvent s’avérer gênantes (notamment pour la vie sexuelle ou lorsque vous vous asseyez) et douloureuses, et avoir différentes causes mais n’entrainent aucune conséquence médicale. En revanche si elles deviennent constantes, on peut se demander si une chirurgie pour les extraire, l’hémorroïdectomie, est nécessaire. En cas de thrombose (caillot) au niveau des veines hémorroïdaires, un geste chirurgical est aussi nécessaire. Elles peuvent également être cryogénisées.

Quel traitement pour les hémorroïdes ?

Pour calmer les hémorroïdes, peu importe la cause il existe des traitements qui agissent rapidement comme des suppositoires et des crèmes hémorroïdaires à appliquer localement. Certaines d’entre-elles contiennent des corticoïdes et sont associées à des anesthésiques locaux (disponibles seulement sur ordonnance) pour apaiser la douleur de manière efficace et rapide. Vous pouvez également miser sur le paracétamol pour vous soulager en cas de douleurs lancinantes.

Comment faire dégonfler les hémorroïdes ?

Si la cause de vos crises hémorroïdaires est la constipation, la première chose à faire sera de lutter contre celle-ci. Il vous faudra boire beaucoup d’eau (1,5L à 2 L par jour) afin d’éviter le durcissement des selles, et adopter une alimentation riche en fibres.

Autrement vous pouvez opter pour le Daflon° qui agira comme un veinotonique au niveau des veines et vous permettra de faire légèrement dégonfler les hémorroïdes, ou appliquer une crème pour soulager la douleur.

Bon à savoir : il est préférable d’opter pour une crème à base de corticoïdes délivrée sur ordonnance pour traiter efficacement les hémorroïdes plutôt que d’appliquer différents produits au niveau de l’anus lors d’une crise.

Quelle est la durée des hémorroïdes ?

La durée des hémorroïdes varie d’une personne à une autre et d’une cause à une autre. Elle peut être de quelques jours comme d’une semaine. Plus vous lutterez contre la constipation et la sédentarité, plus vous contribuerez à raccourcir la durée de la crise.

N’attendez plus pour consulter rapidement !

Choisissez le créneau qui vous convient et téléconsultez un médecin généraliste entre 6h et 1h du matin. Décrivez-lui vos symptômes et recevez le bon traitement.