Comment se sent-on à 5 semaines de grossesse (7 SA) ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Des questions sur le déroulement de votre grossesse ?

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles sur Qare pour répondre à toutes vos interrogations.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV en ligne

À 5 semaines de grossesse, on fait doucement son entrée dans le 2ème mois. Alors que l’embryon poursuit son organogenèse, les symptômes ressentis par la future mère peuvent quant à eux s’intensifier sous l’effet des changements hormonaux. Quels sont les signes associés à la 5ème semaine ? L’équipe de Qare vous dit tout.

Quels sont les signes de la grossesse à 5 semaines ?

Vers une accentuation des symptômes de la 4ème semaine

Les symptômes de la mère à 5 semaines de grossesse (qui correspond à la 7ème semaine d’aménorrhée ou SA), ne diffèrent pas beaucoup de ceux de la semaine précédente. En revanche, sous l’augmentation des taux d’hormones (bêta-HCG, œstrogène et progestérone) ils peuvent s’accentuer et il n’est pas rare d’en voir apparaître de nouveaux.

On peut donc s’attendre à ressentir :

  • Fatigue ;
  • Nausées et vomissements (matinaux mais pas seulement) ;
  • Perte de l’appétit ;
  • Envies alimentaires (les fameuses envies de fraises au beau milieu de la nuit) ;
  • Brûlures d’estomac ;
  • Ballonnements ;
  • Constipation ;
  • Légers saignements se manifestant par des pertes marrons ou rosées dans les sous-vêtements ;
  • Envies fréquentes d’uriner ;
  • Tiraillements dans le bas-ventre ;
  • Poitrine sensible.

La quantité et l’expression de ces symptômes peuvent varier selon les femmes. Il est d’ailleurs possible de ne pas en avoir.  Si certains vous gênent beaucoup ou vous semblent inhabituels, parlez-en à votre professionnel de santé. 

Peu de changements visibles du côté du ventre

Au début du 2ème mois, il est encore un peu tôt pour voir des changements visibles au niveau du ventre (le ventre de grossesse est visible de manière très variable selon les femmes et en général plus rapidement visible lors d’une 2e ou 3e grossesse) ou pour sentir son bébé bouger (on le sent en général vers 18 semaines d’aménorrhée). 

En revanche, il est courant d’avoir la sensation que le ventre est un peu plus dur et/ou gonflé. Cela est généralement bénin et lié à l’augmentation du volume de l’utérus, des troubles digestifs, au stress ou aux contractions de Braxton-Hicks (contractions passagères de l’utérus qui ne sont pas le signe d’un début de travail).

Lorsque cela se produit, prenez cela comme un signe que vous devez vous relaxer : appliquez une bouillotte sur votre ventre, faites-vous couler un bain chaud ou autorisez-vous une petite sieste le temps que les sensations désagréables s’atténuent. 

À savoir : des douleurs pelviennes aiguës ressenties pendant le 1er trimestre de la grossesse peuvent évoquer un risque de fausse-couche ou de grossesse hors de l’utérus. Elles sont à signaler dès que possible à son professionnel de santé.

Posez toutes vos questions à un professionnel de santé

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles de 6h à 1h en téléconsultation.

5 semaines de grossesse : que se passe-t-il à l’intérieur du ventre ?

Au cours de la 5ème semaine, l’embryon poursuit son organogenèse, le processus de formation des organes :

  • Il mesure environ 2.5 mm et ressemble à un petit hippocampe ;
  • Son cœur double de volume et commence à battre à un rythme 2 fois plus élevé que celui d’un adulte. Il est d’ailleurs parfois possible de l’entendre à l’échographie ;
  • Au niveau de son visage, les premières ébauches de la bouche, du nez, des yeux et des oreilles font leur apparition ;
  • Ses bras et les jambes s’allongent et les mains et les pieds commencent à se former ;
  • Le système digestif continue de se développer, notamment le foie, le pancréas et le futur intestin.

Les changements vont bon train pour ce petit être qui grandit à l’intérieur de vous, et ce n’est encore que le début ! 

Quelles sont les bonnes pratiques à 5 semaines de grossesse ?

Veiller à son bien-être physique et mental

Durant la 5ème semaine de grossesse, on peut continuer à appliquer les bonnes habitudes mises en place durant les semaines précédentes : bien manger et boire au moins 1,5L d’eau est essentiel au bon déroulement de la grossesse, que ce soit pour la mère ou pour son enfant à naître. On continue donc de recommander l’adoption d’une alimentation variée et équilibrée.

En cas de nausées, on peut s’aider de quelques astuces. Manger léger mais régulièrement (quelques morceaux de fruits, un morceau de pain…) permet de continuer à s’alimenter et donc de subvenir à ses besoins énergétiques et à ceux de l’embryon. Les bracelets d’acupression ont également prouvé leur efficacité. Mais si malgré vos efforts, vos nausées sont trop sévères, parlez-en à votre professionnel de santé qui pourra vous prescrire un traitement adapté

Si vous êtes très affectée par le stress, des activités feel good comme noter vos pensées, méditer, masser votre ventre (ou demander à votre partenaire de le faire), chanter ou encore pratiquer une activité physique douce (qui ne stimule pas trop les abdominaux et n’induisent pas une trop grosse accélération du rythme cardiaque) peuvent vous permettre de relâcher la pression tout en vous exprimant. Petit bonus : bouger peut aussi permettre de soulager les épisodes de constipation

En cas de symptômes gênants, téléconsultez depuis chez vous

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h 7j/7.

Planifier les démarches à faire

Durant la 5ème semaine de la grossesse, on peut planifier plusieurs actions administratives, si elles n’ont pas encore été réalisées :

  • Choisir le professionnel de santé qui suit la grossesse (sage-femme en cas de grossesse simple sans complication, médecin généraliste formé au suivi de grossesse ou, gynécologue (notamment en cas de grossesse à risque) ;
  • Planifier la première consultation de grossesse , elle doit être faite pendant le premier trimestre (avant 11 SA) et sert à confirmer la grossesse, à la dater et à obtenir une attestation officielle appelée déclaration de grossesse ;
  • Informer son employeur et adapter son emploi du temps, si nécessaire;
  • Commencer à réfléchir à la manière dont on souhaite vivre sa grossesse, son accouchement (avec ou sans péridurale, physiologique ou médicalisé) ;
  • S’inscrire dans une maternité ou une maison de naissance ;
  • S’informer sur l’allaitement (si on souhaite allaiter), le sommeil et les émotions de l’enfant.
  • Choisir un mode de garde et anticiper l’inscription en crèche (particulièrement dans les grandes villes), si c’est sur celui-ci que votre choix se porte.