Que faut-il faire en cas de brûlure à la langue ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas de brûlure, téléconsultez un médecin dès aujourd’hui

Consultez un médecin en vidéo depuis chez vous, recevez un premier diagnostic et si besoin une prescription médicale. Disponibilités 7J/7.

Remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV en ligne

Quelques secondes d’inattention en dégustant votre café du matin, un peu trop d’empressement à goûter votre plat encore fumant lors d’un repas de famille et voilà : vous vous êtes brûlé(e) la langue. Le plus souvent bénignes, les brûlures à la langue peuvent néanmoins être source de gêne jusqu’à ce qu’elles guérissent. L’équipe médicale de Qare vous donne ses recommandations pour retrouver votre confort buccal et le plein usage de vos papilles gustatives.

Quels sont les signes d’une brûlure à la langue ?

Reconnaître une brûlure au 1er degré sur la langue

Une brûlure est une lésion de la peau ou des muqueuses causée par la chaleur, les rayonnements (rayons UV du soleil ou rayons X lors d’une radiothérapie), l’électricité ou un produit chimique. Son degré de gravité peut varier selon différents critères comme sa profondeur, sa localisation, son étendue, l’âge de la personne brûlée ou encore le contexte dans lequel elle survient.

Si les brûlures à la langue sont souvent bénignes, c’est parce qu’elles n’atteignent en général que la couche superficielle du tissu constituant la langue. On parle alors de brûlure au 1er degré. Sur la langue, cela se manifeste par :

  • Des rougeurs ;
  • L’augmentation de la sensibilité, voire de la douleur ;
  • Un léger gonflement, dans certains cas ;
  • La perte du goût liée à l’atteinte des papilles gustatives.

Quid des brûlures au 2ème et au 3ème degré ?

Dans le cas d’une brûlure au 2ème degré, on peut aussi constater la formation de boutons ou plus précisément de cloques remplies d’un liquide transparent immédiatement ou quelques heures après. Une brûlure au 3ème degré peut quant à elle être complètement indolore (si les terminaisons nerveuses sont détruites) ou au contraire très douloureuse. Le tissu brûlé est blanc, noir ou rouge vif et présente un aspect cartonné. 

S’il est possible de soigner une brûlure au 1er degré à la maison, une brûlure plus grave nécessite obligatoirement un avis médical, voire une prise en charge hospitalière en urgence pour une brûlure au 3ème degré.

Comment soigne-t-on une brûlure sur la langue ?

Quels sont les recommandations à suivre en cas de brûlure ?

Le traitement d’une brûlure varie selon son degré de gravité. Cependant, quand on se brûle la langue avec une boisson chaude ou un aliment, il s’agit le plus souvent d’une brûlure au 1er degré. Il est donc possible de la soigner à la maison.

Voici nos conseils pour traiter soi-même une brûlure au 1er degré sur la langue :

  • Boire de l’eau tempérée : immédiatement après vous être brûlés et fréquemment les jours qui suivent. Sur le moment, l’eau permet de refroidir la zone et d’apaiser le tissu. Par la suite, elle permet de garder la bouche hydratée en alimentant le flux de salive, qui a des vertus antibactériennes et cicatrisantes.
  • Sucer des glaçons fondus, à distance de la brûlure, ce qui permet aussi d’atténuer la douleur. Évitez les glaçons et les glaces à peine sortis du congélateur (surtout tout de suite après l’accident), qui peuvent aggraver et “coller” à vos lésions. 
  • Faire des bains de bouche à l’eau tiède salée.
  • Privilégier les aliments mous et froids (comme les yaourts) et éviter ceux qui sont trop chauds, acides, épicés et irritants de manière générale.
  • Mâcher du chewing-gum pour stimuler la production de salive.
  • Prendre un médicament antalgique (local ou en comprimé) disponible en pharmacie,  sur conseil de votre pharmacien, si les douleurs sont gênantes au quotidien.

Que faire en cas de brûlure grave ou de symptômes persistants ?

En général, les sensations désagréables disparaissent spontanément en quelques jours. Si elles persistent au-delà d’une semaine, mieux vaut solliciter un avis médical. Il en est de même s’il s’agit d’une brûlure au 2ème degré ou si la personne qui s’est brûlé la langue est un bébé ou un enfant car ils sont plus fragiles.

Une brûlure au 3ème degré sur la langue constitue une situation d’urgence médicale. Il faut alors appeler immédiatement le 15, le 112 ou le service des urgences le plus proche. Son traitement passe obligatoirement par une prise en charge hospitalière et une greffe de peau pour reconstruire les tissus détruits.

Quelles pathologies peuvent provoquer une sensation de brûlure à la langue ?

Quand le syndrome de la bouche brûlante est la cause des symptômes

On peut aussi avoir la sensation d’avoir la langue qui brûle, sans raison apparente. Il s’agit du syndrome de la bouche brûlante ou de glossodynie orale. Il est principalement observé chez les femmes ménopausées.

Le syndrome de la bouche brûlante se caractérise par :

  • Une sensation douloureuse de brûlure, d’engourdissement ou de picotement sur la langue ou dans l’intégralité de la bouche (langue, lèvres, palais, gencives et/ou intérieur des joues) ;
  • L’altération du goût ;
  • Une xérostomie (sécheresse buccale).

Ces symptômes peuvent être présents de manière plus ou moins intense tout au long de la journée ou de manière intermittente. Il est favorisé la consommation d’aliments acides, épicés ou irritants de manière générale (alcool, café, thé…)

Comment soigner la glossodynie orale ?

Sur le long terme, le syndrome de la bouche brûlante peut causer de l’irritabilité, une modification des habitudes alimentaires et avoir un impact négatif sur la vie sociale. Même s’il n’existe pas de traitement il est possible d’atténuer les symptômes par :

  • L’utilisation de substituts de salive, la consommation régulière d’eau et les chewing-gum sans sucre afin de stimuler la production de salive et de réduire la sécheresse buccale.
  • Le soulagement de la douleur au moyen d’antalgiques ou de crème à base de capsaïcine, par exemple.
  • La thérapie cognitivo-comportementale ou TCC.
  • Un suivi médical adapté et pouvant être associé à une prise de médicaments antidépresseurs ou anxiolytiques, lorsque la maladie est source de détresse émotionnelle.

À savoir : il existe d’autres causes communes de douleurs buccales telles que les allergies alimentaires, l’anémie, le diabète, le bruxisme, une carence en vitamine B12, certaines maladies auto-immunes et le cancer de la bouche (dont l’un des symptômes est le mal de gorge).

Comment prévenir les risques de brûlure ?

Pour limiter le risque de se brûler la langue, il n’y a pas de solution miracle. Il faut faire preuve de vigilance et prendre son temps quand on boit ou qu’on mange chaud. Pour cela, il peut être suffisant de tester la température avant de porter les aliments à la bouche. Il est aussi possible d’utiliser un thermomètre de cuisine si vous avez un doute.

Idéalement, la température d’un plat doit être équivalente à celle du corps humain, c’est-à-dire environ 37 degrés. Il convient ensuite d’adapter en fonction de vos goûts et de votre sensibilité buccale.