Brûlure sur la peau : comment réagir pour la calmer ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas de brûlure, téléconsultez un médecin dès aujourd’hui

Consultez depuis chez vous un médecin, recevez un premier diagnostic et si besoin une prescription médicale. Disponibilités 7j / 7 de 6h à 1h.

Démarrez la consultation

Parmi les accidents domestiques courants, on retrouve la brûlure. Parfois occasionnée par une simple tasse de café chaud renversée, elle peut s’avérer plus grave dans certains cas. Selon son degré de gravité, la prise en charge peut aller jusqu’à une hospitalisation en urgence. Quels sont les différents types de brûlures ? Comment les reconnaître pour bien réagir ? Comment calmer une brûlure sur la peau ? Chez Qare, on vous délivre tous nos conseils.

Qu’est-ce qu’une brûlure ?

Brûlure cutanée : définition

Une brûlure est une lésion cutanée. Selon son degré de gravité, elle peut atteindre les différentes couches de la peau :

  • L’épiderme
  • Le derme
  • L’hypoderme
  • La couche sous cutanée

Dans certains cas de brûlure grave, les muscles et les os peuvent être touchés.

En cas d’accident provoquant une brûlure sur la peau, l’imprévu se mêle à l’urgence de la situation.

Pour avoir les bons gestes dans ce type de situation, il est donc important de savoir comment réagir, que mettre sur une brûlure, comment apaiser la douleur. En résumé, que faire en cas de brûlure.

Les causes provoquant une brûlure

Une brûlure survient lorsque la peau est en contact avec :

  • Une source de chaleur : comme de l’eau bouillante, des flammes ou du goudron, on parle de brûlure thermique
  • La substance ou les vapeurs d’un produit chimique de type acide, base ou solvant
  • Les rayons UVB du soleil
  • L’électricité, dans les cas d’électrisation ou d’électrocution

Les 3 types de brûlures selon leur profondeur

Brûlure au 1er degré

Les brûlures au 1er degré sont des lésions superficielles, la lésion reste en surface. Seule la couche externe de la peau, appelée l’épiderme, est touchée.

Cette lésion provoque une vasodilatation. Il s’agit d’une augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins, qui engendre une fuite de sang vers les tissus. Ce phénomène induit l’apparition d’une rougeur sur la peau.

Dans les brûlures légères, on retrouve le coup de soleil superficiel.

Brûlure au 2ème degré

Dans ce type de lésion, la lésion atteint la couche moyenne de la peau, appelée le derme. Ce dernier étant 5 fois plus épais que l’épiderme, les brûlures au 2ème degré se divisent en deux types :

  • Brûlure au 2ème degré superficielle : lorsque seule la couche superficielle du derme est touché
  • Brûlure au 2ème degré profonde : tout le derme est touché et la lésion a impacté des vaisseaux sanguins ainsi que des cellules nerveuses

Brûlure au 3ème degré

Les brûlures au 3ème degré sont des plaies profondes. Toutes les couches de la peau sont atteintes, l’épiderme, le derme, l’hypoderme, ainsi que le tissu sous cutané appelé panicule adipeux.

La profondeur de la plaie engendre une nécrose de l’intégralité des tissus :

  • les nerfs
  • les glandes sudoripares (qui permettent la production de la transpiration)
  • les bulbes pileux ( la racine du poils)
  • Les adipocytes, la couche de protection du tissu sous cutané

Dans certains cas, le tissu musculaire est touché, une infection peut survenir.
C’est pourquoi une hospitalisation en urgence est effectuée en cas de brûlure au 3ème degré.

Vous souffrez d'une brûlure sur la peau ?

Téléconsultez un médecin généraliste depuis chez vous pour recevoir le traitement adéquat. Disponibilités de 6h à 1h 7j / 7.

Les types de brûlures selon leur surface

Le corps médical classe les brûlures selon deux critères :

  • La profondeur de la lésion du tissu
  • L’étendue de la plaie sur le corps

Selon ces deux critères, la blessure va être classée comme :

Brûlure mineure : lorsque moins de 10% du corps est atteint d’une brûlure au 1er ou 2ème degré
Brûlure modérée ou brûlure grave : lorsque plus de 1% du corps est atteint d’une brûlure au 3ème degré, ou plus de 10% du corps est atteint d’une brûlure au 2ème degré. On retrouve entre autres les brûlures des mains.

Quels sont les symptômes d’une brûlure ?

Selon le degré de gravité de la blessure, différentes réactions se produisent. Quant au degré de douleur il n’est pas proportionnel au degré de gravité de la blessure.

Les signes d’une brûlure au 1er degré

  • La peau devient rouge
  • La peau blanchit au moindre toucher
  • La peau peut gratter
  • Un léger gonflement de la peau
  • Une sensation de douleur légère

Les signes d’une brûlure au 2ème degré

Brûlure au 2e degré superficielle :

  • Apparition de cloques appelées phlyctènes
  • Fond rouge
  • Douleur intense
  • Un oedème peut se former

Brûlure au 2e degré profonde :

  • Apparition de phlyctènes
  • Fond blanchâtre
  • Douleur légère

Les signes d’une brûlure au 3ème degré

  • Désensibilisation de la zone touchée, bien que son extrémité puisse être douloureuse
  • Durcissement de la peau
  • Coloration blanche, brune ou noire de la peau

En cas de symptômes, téléconsultez un médecin dès aujourd'hui

Des médecins généralistes sont disponibles pour un premier diagnostic de 6h à 1h 7j / 7.

Brûlure : les complications possibles

En cas de brûlure au 1er degré ou 2ème degré superficielle, il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Bien qu’elles soient douloureuses, ces dernières sont bénignes. Après avoir reçu le traitement adéquat, celles-ci se résorbent sans séquelles.

En revanche, dans le cas des brûlures profondes au 2ème et 3ème degré, le risque de complication comprend :

  • Une hypothermie
  • Une déshydratation pouvant provoquer un état de choc
  • Une mauvaise cicatrisation des escarres, les croûtes qui se forment au-dessus de la plaie
  • Une infection bactérienne due à la destruction des tissus protecteurs qui peut contaminer le sang et parfois engager le pronostic vital
  • Une hypovolémie, liée à l’inflammation, au syndrome de fuite capillaire et aux altérations de la micro-circulation

Comment soigner une brûlure cutanée ?

Traitement des brûlures superficielles

En cas de brûlure légère, le traitement s’effectue en 3 étapes :

Refroidir la zone brûlée avec de l’eau tempérée pendant plusieurs minutes. Cela évite que la brûlure se propage sur des zones plus profondes, et permet de calmer la sensation de brûlure sur la peau. L’utilisation de la glace est contre-indiquée et peut aggraver la brûlure.

Puis, nettoyer la plaie en veillant à retirer tout résidu de vêtement brûlé. Pour pallier le risque d’infection, un antiseptique sans alcool est recommandé afin de ne pas empirer le phénomène de déshydratation.

Enfin, pour accompagner la cicatrisation, si besoin après avis médical un traitement antibiotique à usage local peut vous être prescrit. En cas de brûlure du second degré, une crème du type sulfadiazine argentique est à appliquer tous les jours sur la zone touchée.

Traitement des brûlures au 2ème degré profondes

Dans le cas d’une brûlure modérée, une prise en charge médicale est nécessaire. Le médecin après avoir effectué le nettoyage et la désinfection évalue le potentiel de cicatrisation de la plaie. Selon son diagnostic, il peut avoir recours à une greffe de la peau.

Traitement des brûlures graves

Pour les brûlures au 3ème degré ou touchant plus de 10% du corps, une hospitalisation en urgence est nécessaire. Le traitement se divise en plusieurs étapes :

La stabilisation de l’état du patient à travers différents soins du type réhydratation du corps par voie intraveineuse.

La reconstruction de la peau incluant une prise en charge chirurgicale. Une escarrotomie peut être effectuée, notamment en cas d’obstruction de la respiration. Cette intervention permet d’ouvrir les escarres pour diminuer la pression de l’œdème sur les zones voisines. Puis une greffe de peau est effectuée.

Enfin, vient l’étape de suivi de la cicatrisation de la peau. Des soins sont prodigués quotidiennement, comme la réfection des pansements. Afin que la personne retrouve toutes ses facultés, une rééducation est mise en place.

En parallèle, un suivi psychologique est proposé en cas de syndrome post traumatique ou de trouble dépressif. Cela peut arriver dans le cas d’un changement d’apparence des suites de la brûlure.