Syndrome de Peter Pan dans le couple : comment réagir ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Votre partenaire souffre du syndrome de Peter Pan ?

Faites-vous aider en téléconsultant un psychologue dès aujourd’hui. Décrivez lui votre situation et recevez un premier diagnostic. Disponibilités 7j/7, de 6h à 1h.

Démarrez la consultation

Dans le couple, vous êtes la seule personne responsable ? Si votre partenaire transpire l’insouciance, il souffre probablement du syndrome de Peter Pan. A l’image du héros du conte de J.M Barrie, les personnes qui en souffrent perçoivent l’âge adulte comme terrifiant. Un complexe qui impacte la relation de façon négative. Comment reconnaître le syndrome de Peter Pan dans son couple ? Comment vivre avec quelqu’un atteint de ce syndrome ? Chez Qare, on vous explique tout.

Le syndrome de Peter Pan, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de Peter Pan ou le refus de grandir

Selon le DSM V, le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, le syndrome de Peter Pan n’est pas considéré comme une pathologie. Voici comment se caractérise ce qu’on appelle aussi le complexe de Peter Pan :

  • Même si les hommes sont les plus touchés, le syndrome de Peter Pan existe chez la femme
  • Il s’agit d’une angoisse profonde liée au fait de grandir
  • La cause d’un syndrome de Peter Pan provient d’un traumatisme ou de troubles affectifs vécus dans l’enfance
  • La personne souffre d’une immaturité et d’un ingérence émotionnelle
  • Elle fuit les responsabilités qui définissent l’âge adulte
  • Il n’existe pas de test pour diagnostiquer un syndrome de Peter Pan
  • Les premiers symptômes apparaissent à l’adolescence
  • La manifestation du syndrome de Peter Pan évolue au fil du temps
  • Lorsqu’il n’est pas traité ce syndrome peut engendrer une dépression ou des conduites à risque

Les symptômes du syndrome de Peter Pan

Lorsqu’on est victime du syndrome de Peter Pan, différents symptômes apparaissent de façon plus ou moins marquée selon les périodes de sa vie. On retrouve :

  • Une incapacité à gérer les responsabilités
  • Une attitude narcissique et égocentrique
  • Une difficulté à gérer ses émotions
  • La peur d’être seul
  • Un manque de confiance en soi
  • De l’impulsivité
  • Des réactions enfantines
  • Une difficulté à socialiser
  • Une difficulté dans la gestion relationnelle
  • Une tendance à la procrastination
  • L’utilisation de la pensée magique, c’est-à-dire des raisonnements incohérents
  • Des relations tendues avec ses parents
  • Une tendance à la misogynie
  • Un syndrome dépressif

En cas de besoin, téléconsultez un psychologue sans vous déplacer

Des psychologues sont disponibles en vidéo dès aujourd’hui de 6h à 1h 7j / 7.

Comment se manifeste le syndrome de Peter Pan dans le couple ?

En début de relation, il peut être difficile de se rendre compte que notre partenaire souffre du syndrome de Peter Pan. Ca n’est que lorsque la relation devient sérieuse que certaines facettes de notre partenaire viennent perturber le bien être du couple.

Une relation déséquilibrée

Au premier abord, une personne atteinte du complexe de Peter Pan peut sembler attrayante par le désir d’insouciance qu’elle renvoie. Mais plus la relation s’approfondit, plus l’écart se creuse entre vous.

Votre partenaire, qui refuse de se confronter à ses responsabilités, fait peser le poids de celles-ci sur vos épaules. Il adopte une attitude enfantine et se dédouane de chacun de ses actes.

Son ingérence émotionnelle le pousse parfois à vous rendre coupable de ses sautes d’humeur. Il use aussi de chantage affectif pour avoir ce qu’il veut. Ce comportement induit un mécanisme de manipulation.

Progressivement, vous entrez dans un rapport de parent-enfant et non d’adulte à adulte. Ce type de lien débouche sur une relation toxique pour l’un comme l’autre.

Une sexualité difficile

Un trait caractéristique des personnes souffrant du complexe de Peter Pan est le rapport difficile à la sexualité.

Leur immaturité émotionnelle leur fait percevoir le sexe comme étant un acte sale, honteux ou dérangeant. Ils ne sont donc pas à l’aise concernant les rapports intimes. Cette perception débouche sur différentes attitudes pouvant entacher la relation.

Votre partenaire peut être asexuel. Il ne ressent que très peu d’attirance sexuelle et n’est pas intéressé par le fait d’avoir des rapports intimes avec vous. Votre relation s’apparente plus à une relation platonique.

A l’inverse, votre partenaire peut avoir une sexualité débridée. Il fait preuve d’impudeur et peut vous pousser dans vos retranchements. Ses pratiques sont très audacieuses et parfois déviantes. Cela s’explique par son désir de prouver sa valeur. Il vous perçoit comme un trophée qui nourrit son narcissisme. Dans ce cas, le sexe est décorrélé du lien affectif.

Le syndrome de Wendy, une complémentarité toxique

Le syndrome de Wendy correspond au fait de materner son partenaire. La personne qui en souffre conçoit l’amour à travers le sacrifice de sa propre personne. Cette perception du couple engendre elle aussi une relation déséquilibrée de parent-enfant.

Lorsque les deux syndromes se rencontrent, la relation est destructrice, chacun renforçant les troubles de l’autre. Un effet miroir néfaste qui n’offre aucune possibilité de guérison pour les deux personnes tant qu’elles se fréquentent.

Vous n'êtes pas seul(e)

Parlez de votre situation à un psychologue en téléconsultation. Disponibilités 7j / 7 de 6h à 1h.

Comment vivre avec quelqu’un atteint du syndrome de Peter Pan ?

L’attitude à adopter dans la relation

Lorsque votre partenaire fuit ses responsabilités, il est humain de vouloir l’aider. Mais en acceptant le poids de ses responsabilités, vous validez son comportement. Il est important de poser des frontières sur ce qui est raisonnable et ce qui ne l’est pas.

Vous pouvez user de pédagogie pour expliquer pourquoi ça n’est pas à vous de prendre en charge telle ou telle chose. Le but est de garder un lien d’égal à égal.

Prenez de la distance face aux sautes d’humeurs de votre partenaire. Il ne s’agit pas de vous, mais bien d’un problème interne à votre partenaire. Autant que possible ne rentrez pas dans son jeu s’il tente de vous culpabiliser. Il s’agit là d’un comportement manipulateur.

Votre partenaire n’a pas conscience de sa situation. Échanger avec bienveillance sur ce sujet peut l’aider à ouvrir les yeux sur le problème et sortir de son déni.

Le suivi psychologique pour soigner le syndrome de Peter Pan

Pour guérir du syndrome de Peter Pan, une psychothérapie est nécessaire. Un professionnel de la santé mentale peut aider à comprendre la racine du complexe. Puis, plusieurs séances de suivi permettront de faire disparaître le blocage et d’apaiser le conflit intérieur. Guéri de ses angoisses, votre partenaire pourra se projeter dans sa vie d’adulte sereinement.