Triangle de Karpman : comment éviter le piège des jeux psychologiques ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Un psychologue à votre écoute depuis chez vous !

Ne restez pas isolé(e). Parlez de votre situation en téléconsultant un psychologue. Disponibilités 7j/7, de 6h à 1h.

Démarrez la consultation

Vous ressentez un malaise pesant dans une de vos relations ? Vous avez l’impression qu’avec cette personne vous êtes comme embourbé dans un schéma qui se répète ? Malgré tous vos efforts vous n’arrivez pas à faire évoluer cette situation. Vous êtes peut-être pris au piège du triangle de Karpman. Comment le reconnaître et comment en sortir ? Chez Qare, on vous explique tout sur ce jeu psychologique à l’origine des relations toxiques.

Les origines du triangle de Karpman

La matrice du triangle de Karpman a été modélisée par Stephen Karpman en 1968 dans son analyse des contes de fées. A travers Le Petit Chaperon Rouge ou Cendrillon, il nous offre les premiers exemples de triangle dramatique.

Ce scénario relationnel s’inscrit dans l’analyse transactionnelle ou AT. Une théorie de la personnalité, des rapports interhumains et de la communication fondée par le psychiatre Eric Berne.

Comment fonctionne le triangle de Karpman ?

Triangle de Karpman : définition

Le triangle de Karpman est un jeu psychologique dans lequel deux personnes ou plus cessent de communiquer clairement sur leurs réelles émotions et choisissent d’adopter un scénario. Ce mécanisme est aussi nommé triangle dramatique, car son fonctionnement se fonde sur la manipulation inconsciente qui débouche sur une relation toxique.

Le scénario du triangle de Karpman se met en place généralement dès les premiers échanges entre deux personnes. Mais il est aussi possible en partant d’une relation saine, de glisser peu à peu vers le mécanisme du triangle dramatique.

Selon l’analyse transactionnelle, les raisons pour lesquelles certaines personnes communiquent de cette façon s’expliquerait dans l’enfance. Selon Éric Berne, chaque être humain est conditionné dès son plus jeune âge dans un type de scénario (incluant un contre scénario). Au fil des ans, nous allons chercher à confirmer ce scénario et par la même occasion le renforcer. Pour se faire, le triangle dramatique est un bon moyen. Il ne s’agit pas là de communiquer avec les autres mais plutôt de renforcer son scénario personnel. Les personnes qui agissent ainsi n’en ont pas conscience.

Victime bourreau sauveur : les éléments du triangle dramatique

La matrice du triangle de Karpman est constituée de trois rôles que deux personnes vont adopter chacun leur tour : la victime, le persécuteur (ou bourreau) et le sauveur. D’où l’appellation de triangle. Lorsque l’un est le sauveur, l’autre est la victime. Puis la victime peut devenir persécuteur. A ce moment-là, le sauveur prend le rôle de victime. Voici les grands traits de chacun des rôles :

  • La victime : se plaint et s’apitoie sur son sort en subissant ce qui lui arrive, elle cherche inconsciemment un bourreau ou un sauveur
  • Le persécuteur : se sent supérieur, critique et dévalorise et fait preuve d’une grande sévérité
  • Le sauveteur : a un besoin irrépressible d’aider autrui, et est étouffant

Dans chaque échange entre les deux personnes, le rôle de chacun n’est jamais clairement énoncé mais plutôt exprimé de façon indirecte, par des sous-entendus.

Ne restez pas piégé(e) dans une relation qui vous enferme

Parlez de votre situation à un psychologue, dès maintenant. Disponibilités 7J/J, de 6h à 1h.

Triangle de Karpman : exemple concret

Prenons deux amis A et B. A se positionne en victime et se plaint de sa situation. Ce comportement est une invitation implicite à entrer dans un jeu psychologique. B endosse le rôle de sauveur à partir du moment où il souhaite par tous les moyens venir en aide à A.

Le triangle de Karpman est en place. B va donc tenter par tous les moyens de sortir A de sa situation de victime sans succès.

Tel un coup de théâtre, le changement de rôle s’opère lorsque A va commencer à reprocher à B son incapacité. A passe dans le rôle du persécuteur (ou bourreau) de B. Quant à B il devient la victime de A.

Quelles sont les conséquences du triangle dramatique ?

Dans le cas du triangle de Karpman, la communication n’est plus basée sur la réalité des besoins ou des émotions. De plus, les rôles sont sous-entendus. Ce mécanisme engendre différents problèmes :

  • Une boucle qui se répète inlassablement sans possibilité de sortie
  • Un sentiment de malaise et de mal être quant à la relation
  • Des conflits incessants
  • De la culpabilité selon le rôle que l’on endosse
  • Une dévalorisation de soi lorsqu’on est sous l’emprise d’un bourreau

Vous n'êtes pas seul(e)

Parlez de votre situation à un psychologue, dès maintenant. Disponibilités 7J/J, de 6h à 1h.

Comment savoir si on est dans le triangle de Karpman ?

Il n’est pas toujours facile de comprendre dans quel type de relation on se trouve. Voici quelques indices pour savoir si vous êtes coincé dans le triangle de Karpman.

Le triangle de Karpman dans le couple

Si vous êtes dans une relation intense dans laquelle vos échanges provoquent des émotions fortes, cela doit vous mettre la puce à l’oreille. En effet, on entre dans le triangle dramatique par le besoin de vivre des sensations fortes, de l’adrénaline. La dépendance affective est un autre signe de relation toxique.

Vous pouvez aussi observer le comportement de votre compagnon. Dans le cas du rôle de persécuteur :

  • Il vous fait du chantage affectif, son arme favorite
  • Il vous rabaisse et vous humilie
  • Il est autoritaire et peut devenir agressif

Dans le cas du rôle du sauveur :

  • Il est paternaliste et infantilisant
  • Il pense et agit à votre place
  • Il vous aide même lorsque vous ne l’avez pas demandé

Dans le cas du rôle de la victime :

  • Elle se plaint constamment
  • Elle rejette la faute sur vous
  • Elle fait preuve d’un comportement passif-agressif

Il est aussi important d’observer vos propres réactions. Un triangle dramatique nécessite un minimum de deux personnes qui y adhèrent.

Ce type de scénario à l’œuvre est un mécanisme utilisé dans la perversion narcissique. Si vous avez un doute, ne restez pas seul. Un psychologue ou un psychiatre peut vous aider à réorienter le cadre de votre relation à travers un suivi thérapeutique.

Le triangle dramatique au sein de la famille

Il est aussi possible de subir une relation toxique au sein de sa famille. Dans ce cas, parents et enfants sont fatalement intégrés au triangle dramatique. La dépendance de l’autre est présente puisque chacun a besoin de l’autre pour justifier sa position. Le jeu peut durer plusieurs années et même ne jamais prendre fin. Dans certains cas, la seule solution est l’éloignement.

N'attendez pas que la situation ne s'aggrave

Des psychologues sont disponibles dès maintenant en vidéo de 6h à 1h 7j / 7.

Comment sortir d’un triangle dramatique ?

Il est important d’apprendre à éviter les jeux psychologiques toxiques. Pour cela voici quelques conseils pour transformer votre triangle dramatique en triangle vertueux.

Analyser ses relations

Faites le bilan de toutes vos relations. Certaines sont-elles sources de mal être pour vous ? Avez-vous l’impression de répéter les mêmes disputes avec le même résultat ?

Lorsque vous êtes en conversation, essayez de conscientiser au maximum vos échanges et ce qui est en train de se jouer.

Garder une posture d’égal à égal

Dans le jeu du triangle dramatique, ce qui se joue est la responsabilité de ses actes. La victime la rejette sur le bourreau ou le sauveur. Ces derniers souhaitent la responsabilité comme preuve d’un certain pouvoir.

Dans chacune de vos relations, il est donc important de toujours garder en tête que vous êtes face à un adulte au même titre que vous. Chacun doit garder son libre arbitre, le choix de ses décisions, et la responsabilité qui en découle.

Adopter un mode de communication claire

C’est bien connu la clé d’une bonne relation qu’elle soit amoureuse, amicale ou professionnelle, réside dans la communication. Plus précisément, une communication claire.

La difficulté supplémentaire du triangle de Karpman réside dans le fait que tout le scénario est sous-entendu de façon implicite.

Dans vos échanges, tentez donc au maximum de clarifier les propos de votre interlocuteur. Demandez-lui si besoin de reformuler sa demande. N’hésitez pas à demander des précisions et d’amener celui vers un discours factuel et précis.

Ce mode de communication vous permettra aussi de ne pas entrer dans le triangle de Karpman.

Renforcer l’estime de soi

Apprenez à assouvir votre besoin de reconnaissance par d’autres moyens qu’à travers la satisfaction malsaine que procure ce type de jeu. Vous pouvez développer des activités ou des passions durant votre temps libre. Participer à des challenges, comme un marathon, fera du bien à votre mental et votre corps.

Enfin un suivi thérapeutique peut vous aider à améliorer l’estime de vous-même et vous apprendre à communiquer sainement avec votre entourage.