Urée élevée : quelles sont les causes et que faire pour qu’elle diminue ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin et recevez une ordonnance en ligne

Pour réaliser une prise de sang, téléconsultez un médecin dans la journée et recevez une ordonnance, si nécessaire.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV en ligne

L’urée est un déchet azoté produit lors de la dégradation des protéines et éliminé dans les urines. La mesure de ses taux sanguins et urinaires permet d’évaluer la bonne santé des reins. Pourtant, les troubles de la fonction rénale ne sont pas les seuls à provoquer une urée élevée. Quelles sont les autres causes ? Comment la faire baisser ? L’équipe médicale de Qare vous répond.

Pourquoi mesurer l’urée ?

C’est quoi l’urée ?

L’urée est une molécule synthétisée par le foie lors du processus de dégradation des protéines, ou plus précisément des acides aminés. Elle passe ensuite dans le flux sanguin avant d’être éliminée dans les urines. On la retrouve chez les humains, mais aussi chez les animaux carnivores, notamment nos animaux de compagnie (chat, chien…)

Le taux d’urée (dans le sang ou dans les urines) est ainsi un reflet du fonctionnement des reins, du foie et de l’apport alimentaire en protéines. Il faut cependant noter que cette mesure à elle seule ne permet pas d’évaluer la fonction rénale. On utilise également le dosage de la créatinine sanguine et le débit de filtration glomérulaire estimé (DFG).

Comment mesure-t-on le taux d’urée ?

Le dosage de l’urée se réalise via une prise de sang qui ne nécessite pas d’être à jeun. Les valeurs dites “normales” du taux d’urée sanguin, aussi appelé urémie, varient entre : 

  • 3 à 7,5 mmol/L (ou 0,18 à 0,45 g/L) chez l’homme.
  • 2,5 à 7 mmol/L (ou 0,15 à 0,42 g/L) chez la femme.

On peut parfois doser en parallèle le taux d’urée urinaire qui se mesure quant à lui sur une durée de 24h, via une collecte des urines. Les normes se situent entre 250 et 580 mmol/24h (soit 15 à 35g/24h). Lorsque le rapport entre le taux sanguin et le taux urinaire d’urée est inférieur à 10, c’est généralement le signe d’une insuffisance rénale.

À noter : les normes concernant les taux peuvent varier selon les laboratoires et les techniques utilisées. Ainsi, vos résultats ne constituent pas en eux-mêmes un diagnostic et doivent être interprétés par un professionnel de santé.

Une ordonnance sans vous déplacer ?

Des médecins sont disponibles 7J/7 en téléconsultation et peuvent vous faire une ordonnance, si nécessaire. Prendre RDV en ligne.

Qu’est-ce que cela signifie d’avoir une urée élevée ?

Quelles sont les causes d’un taux d’urée élevé ?

Un taux d’urée élevé peut être favorisé par différents facteurs : 

  • Un dysfonctionnement d’un ou des deux reins, qui peut être aigu (comme une lésion rénale) ou chronique. 
  • L’âge, l’insuffisance rénale chronique étant fréquente chez les personnes âgées.
  • Un trouble cardiaque (insuffisance cardiaque, infarctus récent…) qui induit une réduction du flux sanguin vers les reins.
  • Un régime alimentaire riche en protéines, qui génère naturellement une augmentation de l’urée lors de leur dégradation.
  • La déshydratation, l’eau contribuant à une bonne fonction rénale.
  • Des efforts physiques intenses et prolongés.
  • Le syndrome métabolique, l’association de plusieurs troubles parmi un excès de graisse abdominale, un faible de taux de cholestérol HDL (le “bon” cholestérol), un taux de triglycérides élevé, une résistance à l’insuline et une hypertension artérielle.
  • Certains médicaments.

Les causes d’un taux d’urée élevé étant variable, il est donc nécessaire de solliciter l’avis d’un médecin pour la déterminer.

Quelles sont les conséquences d’un taux d’urée élevé ?

Un taux d’urée élevé est souvent asymptomatique et n’est donc pas en lui-même source de désagréments. Mais dans la mesure où il peut être le symptôme de différents troubles qui sont parfois graves, il n’est pas à ignorer et doit faire l’objet d’un avis médical pour en déterminer les causes.

Cela peut nécessiter de réaliser des examens complémentaires, notamment en cas d’insuffisance rénale, de syndrome métabolique ou de trouble cardiaque, car ces derniers peuvent avoir des conséquences graves sur la santé.

Comment faire diminuer une urée élevée ?

Il existe différents traitements en cas d’urée élevée en fonction de sa cause. Si elle est pathologique, il est nécessaire de traiter la maladie concernée en parallèle. Néanmoins, revoir ses habitudes alimentaires peut aussi permettre d’impacter positivement le taux d’urée afin de le faire diminuer.

Voici nos recommandations : 

  • Réduire ses apports en aliments riches en purines, comme les abats, la viande, les charcuteries, les gélatines et gelées de viandes, certains poissons (saumon, hareng…) et les œufs.
  • Boire en quantité suffisante, environ 1,5L d’eau par jour.
  • Limiter les excès alimentaires et manger équilibré.

Vous faire suivre par un diététicien peut vous permettre de mettre ces nouvelles habitudes en place en douceur, en bénéficiant d’un accompagnement.

Des questions sur une le déroulement d'une prise de sang ?

Des médecins généralistes sont là pour vous guider. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

Foire aux questions

Qu’est-ce que cela veut dire si j’ai une urée élevée mais une créatinine normale ?

Si on a un taux d’urée élevé mais que le taux de créatinine est normal, cela peut suggérer que la cause n’est pas liée à un dysfonctionnement du rein. Elle pourrait ainsi être occasionnée par la déshydratation, par une pratique sportive trop intense ou par un apport alimentaire très riche en protéines.

Mieux vaut cependant solliciter l’avis d’un médecin qui lui seul sera en mesure de poser un diagnostic à partir de vos résultats.

Quelle est la signification en cas d’urée basse ?

Un taux d’urée bas est généralement asymptomatique. Le plus souvent, il est associé à la grossesse, la malnutrition, une période de jeûne prolongée ou une dégradation sévère de la fonction hépatique (on parle d’insuffisance hépatique).

En cas de constat d’une urée basse à la suite d’un bilan sanguin, la meilleure réaction est d’en faire part à son médecin.