MIH : comment la détecter chez l’enfant et la soigner ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas de problème de dent, consultez un dentiste depuis chez vous !

Posez vos questions à un dentiste, recevez des conseils d’hygiène bucco-dentaire et un 1er diagnostic, 7j/7, de 6h à 1h en téléconsultant !

Démarrez la consultation

Peu connue du grand public, la MIH est une maladie fréquente chez les enfants. Cette anomalie se remarque par les tâches qu’elle crée sur les dents. Au-delà de son côté inesthétique, la MIH peut avoir de graves répercussions sur la santé bucco-dentaire de votre enfant. Comment la diagnostiquer ? Comment soigner la MIH ? Chez Qare, on vous explique ce phénomène et les solutions actuelles pour que votre enfant continue de croquer la vie à pleine dent.

La MIH qu’est-ce que c’est ?

La MIH ou hypominéralisation des molaires et des incisives est une malformation d’une ou plusieurs dents. Celles-ci se composent de trois tissus. Le cœur siège des nerfs est appelé la pulpe dentaire. La couche supérieure est la dentine. La couche extérieure est l’émail.

L’émail protège les tissus internes de votre dent. C’est la partie la plus minéralisée du corps humain. Elle se compose entre autres de calcium et de cristaux d’hydroxyapatite. C’est grâce à l’émail que nous pouvons mastiquer avec force nos aliments sans ressentir de douleurs dentaires.

Dans le cas d’une MIH, lorsque les dents se forment, l’émail ne contient pas assez de masse minérale. On appelle ce phénomène une hypolapsie de l’émail dentaire.

MIH quelles sont les causes ?

A ce jour, les recherches scientifiques sur le sujet n’ont pas permis de définir l’origine exacte de la MIH. Néanmoins, certaines hypothèses se portent sur différentes causes :

Bien qu’il n’y ai pas de lien prouvé, une étude animale publiée dans la revue American Journal of Pathology tend à montrer une corrélation entre le bisphénol A (BPA), un perturbateur endocrinien et MIH.

Cette molécule est présente dans un grand nombre de contenants alimentaires. Selon l’étude, une exposition faible au BPA durant la fin de grossesse pourrait altérer le processus de minéralisation de l’émail.

Les recherches épidémiologiques pointent certains facteurs qui pourraient déclencher une MIH. Notamment les maladies ORL de type otites bactériennes ou sinusites chez l’enfant ou certaines maladies respiratoires sous forme graves comme les bronchites, les bronchiolites, l’asthme. Enfin, la consommation d’alcool maternelle est un facteur de risque.

En cas de doute, téléconsultez un dentiste dès maintenant !

Des dentistes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h 7j / 7 pour un premier diagnostic.

Quels sont les symptômes de la MIH ?

La MIH se déclare entre la naissance et l’âge de quatre ans. C’est à ce moment que l’émail se crée. On ne peut le constater qu’à l’apparition des dents définitives chez l’enfant à partir de 6 ans. Les symptômes de la MIH sont :

Pourquoi les dents définitives poussent jaunes ?

Le symptôme visible de la MIH est la coloration de l’émail. Cela est dû à la minéralisation inachevée de l’émail, lors de la pousse des dents. Des taches jaunes, ou blanches apparaissent alors sur la surface d’une ou plusieurs dents. Cela peut aller jusqu’au phénomène de dents marron.

Une MIH peut toucher une dent de type molaires ou les quatre. Il peut aussi toucher les incisives.

Comment évolue la MIH, quels sont les risques ?

En cas de MIH, l’émail est fragilisé. La dent poreuse est donc plus vulnérable.

Dans certains cas, on constate une récession du tissu. La dent sans émail rend la dentine sans protection.

La mastication de certains aliments durs peut abîmer la dent. A terme, elle peut se fendre et même se casser.

La plaque dentaire se propage davantage sur les dents atteintes de MIH. Elles sont donc plus atteintes par les infections bucco-dentaires. Parmi elles on retrouve :

Au-delà de son côté peu esthétique, la MIH peut engendrer de nombreuses complications et devenir très handicapante pour votre enfant. Il est donc important de le prendre en charge le plus tôt possible.

N'attendez pas que les problèmes de dents de votre enfant s'aggravent !

Des dentistes sont disponibles en téléconsultation dans la journée pour un premier diagnostic. Disponibilités de 6h à 1h 7j / 7.

Prévention et traitement de la MIH

Comment prévenir la MIH ?

La prévention de la MIH passe par un examen bucco-dentaire régulier de votre enfant. Le dentiste va suivre l’évolution de la pousse des dents. Il pourra diagnostiquer une possible MIH et appliquer un traitement préventif. L’application d’un vernis protecteur fluoré sur les dents va renforcer la dent et sceller les sillons.

Comment soigner la MIH chez l’enfant ?

Il n’existe pas à ce jour de traitement permettant de guérir d’une MIH. Les traitements actuels permettent de réduire les symptômes et d’éviter toute complication. Pour cela, il est important d’avoir un suivi régulier par un professionnel, certains dentistes sont spécialistes de la MIH. Au fil des consultations il va :

  • Traiter les caries dentaires
  • Appliquer un vernis désensibilisant
  • Créer une couche supérieure de la dent hyper-minéralisée et protectrice
  • Appliquer de la résine pour remplacer l’éventuelle récession de tissu pour garantir une bonne occlusion

Nos conseils en cas de Mih

Il n’y a pas de remèdes naturels à la MIH. Mais certaines bonnes habitudes peuvent rallonger la durée de vie des dents de votre enfant et améliorer son bien-être.

  • Supprimer les aliments et boissons sucrées et acides (elles attaquent l’émail des dents)
  • Eviter le grignotage
  • Adopter une alimentation équilibrée
  • Se brosser les dents trois fois par jour avec une brosse à poils souples
  • Utiliser un dentifrice fluoré

En adoptant ces bons gestes alliés au suivi médical, la MIH peut être contrôlée. Votre enfant ne ressentira qu’un minimum de symptômes.