Douleurs dans la poitrine : de quelles causes s’agit-il?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin en vidéo

N’attendez pas pour consulter un médecin et lui décrire vos symptômes.

Consultation 100% gratuite, si vous consultez avec le tiers payant.

Démarrer la consultation

Les causes d’une douleur dans la poitrine peuvent être multiples. Souvent source d’angoisse, elle doit faire l’objet d’un avis médical. Comment savoir s’il s’agit d’une urgence ? Et comment la soulage-t-on en fonction de son origine ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus sur la douleur thoracique.

Qu’est-ce qu’une douleur à la poitrine ?

On définit une douleur à la poitrine par toute sensation anormale, douloureuse et pénible, qui survient dans la région thoracique. Différente selon sa cause, elle peut être modérée, intense, brutale, chronique ou localisée.

Une douleur dans la poitrine est parfois assimilable à une sensation de « coup de poignard », de poids ou de compression.

Pourquoi j’ai des douleurs à la poitrine ?

La douleur thoracique d’origine cardiovasculaire

Les maladies qui touchent au cœur nécessitent une prise en charge médicale urgente. On recense parmi elles :

  • L’embolie pulmonaire ;
  • Une angine de la poitrine ou un infarctus du myocarde ;
  • Une péricardite (inflammation du péricarde, l’enveloppe du cœur)
  • Une rupture d’un anévrisme de l’aorte ou une dissection de l’aorte (dans des cas beaucoup plus rares)

La douleur thoracique d’origine pulmonaire

Une atteinte aux poumons est également un motif de consultation d’urgence. On compte parmi elles :

  • Une inflammation de la plèvre, appelée pleurésie ;
  • Un pneumothorax (présence anormale d’air dans la cavité pleurale) ;
  • Une infection pulmonaire ou pneumonie, qui peut être bactérienne ou virale (Covid-19 ou la grippe, par exemple).

Les autres causes possibles d’une douleur thoracique

S’il est d’usage de penser tout de suite au plus grave, et donc à des atteintes pulmonaires ou cardiaques, sachez qu’il existe d’autres causes à une douleur à la poitrine.

  • Les douleurs intercostales, qui se situent au niveau de la paroi thoracique (zona intercostale, arthrose de la colonne vertébrale…) ;
  • Les douleurs musculaires ou osseuses (fracture d’une ou plusieurs côtes, par exemple) ;
  • Les douleurs à la poitrine liées à l’anxiété ou aux crises de panique ;
  • Les douleurs d’origine digestive (reflux gastro-œsophagien, mauvaise digestion…) ;
  • Les douleurs abdominales (appendicite, maladies du pancréas…).

Quand s’inquiéter d’une douleur à la poitrine ?

Si vous souffrez de douleur dans la poitrine, il est important de connaître le degré d’urgence qui lui est associé. Certains symptômes doivent vous alerter et nécessitent de contacter le 15 ou le 112, que vous soyez accompagné ou non.

Si plusieurs des signes cités ci-dessous sont accumulés, la cause cardiovasculaire est le plus souvent responsable. Le caractère urgent s’impose donc.

N'attendez pas que votre état ne se dégrade

Consultez un médecin en vidéo et obtenez un avis médical. Prendre RDV en ligne.

Les symptômes qui doivent vous alerter au niveau de la douleur

Il est important de prêter attention aux symptômes associés à sa douleur thoracique. Lorsque celle-ci est intense, brutale, vous « serre » la poitrine et dure plus de cinq minutes, même au repos, vous devez réagir.

Cela est d’autant plus valable si la douleur s’intensifie au moment de la respiration, s’étend vers les bras (surtout le bras gauche), le dos, l’abdomen, le cou ou la mâchoire. En cas de traitement pour une angine de la poitrine, si la douleur thoracique continue même après une prise de trinitrine (Natispray°, puissant vasodilatateur des artères coronaires).

Les symptômes qui doivent vous alerter au niveau de votre état

Au-delà de la douleur ressentie, l’état général de santé est également un élément essentiel à prendre en compte. Si vous constatez qu’en plus d’une douleur thoracique, vous ou une personne de votre entourage est pâle, essoufflée, sujette à des nausées, des vertiges, des angoisses, à des sueurs ou à une faiblesse générale, vous devez contacter les services d’urgences.

Un pouls rapide et/ou irrégulier est également un élément annonciateur, tout comme une perte de connaissance ou des troubles de la conscience.

Diagnostic et traitement d’une douleur thoracique

Que prendre avant une consultation chez le médecin ?

Si vous pensez que votre douleur à la poitrine ne comporte pas de caractère urgent, vous pouvez prendre rendez-vous chez votre médecin traitant. Pour vous soulager avant la consultation, une prise d’antalgique est recommandée.

  • Le paracétamol (Doliprane) ;
  • L’aspirine ;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène).

À retenir : il ne faut jamais associer les anti-inflammatoires non stéroïdiens à de l’aspirine (effet gastrotoxique amplifié). Ayez recours à un seul type de médicaments, de préférence, et privilégiez la prise de paracétamol dans la mesure du possible.

Comment diagnostiquer l’origine d’une douleur thoracique ?

À l’issue d’une consultation chez votre médecin, celui-ci vous prescrira, s’il le juge nécessaire, un bilan complémentaire. Cette batterie d’examen est orientée selon la cause suspectée par le professionnel. On compte parmi les examens possibles :

  • Un bilan sanguin
  • Une IRM
  • Un scanner thoracique
  • Une radiographie pulmonaire
  • Une endoscopie digestive haute
  • Un ECG et ECG d’effort
  • Un échodoppler cardiaque

Après avoir reçu les résultats, le médecin pourra alors convenir d’un traitement adapté. À noter que cette procédure n’est valable que dans le cas où la nature de la douleur à la poitrine est sans gravité. En cas d’origine cardiovasculaire ou pulmonaire, une hospitalisation d’urgence est indispensable.

Demandez conseil à un médecin

Consultez un médecin généraliste 7J/7, de 6h à 1h. Voir les disponibilités.

Foire aux questions :

De quoi est composé le thorax ?

Si les causes d’une douleur à la poitrine sont nombreuses et variées, sachez que chaque élément qui compose le thorax peut être à l’origine de douleurs. Les éléments présents dans le thorax sont :

  • À l’arrière, le rachis dorsal ;
  • À l’avant, le sternum, les côtes et muscles intercostaux, les clavicules ;
  • Une partie inférieure abritant le diaphragme ;
  • Les organes cardiovasculaires (le cœur et des vaisseaux veineux et artériels) ;
  • Les organes respiratoires (bronches, poumons entourés par la plèvre, la trachée) ;
  • Les organes digestifs (l’œsophage).