Vaccin contre la covid-19 : quels risques d’allergie ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Vérifiez vos contre-indications au vaccin en téléconsultation

Consultez un médecin en vidéo pour faire le point sur votre éligibilité à la vaccination contre la covid-19 et évaluer les possibles contre-indications.

Consultation 100% prise en charge par l’Assurance Maladie

Consulter un médecin

Les campagnes de vaccination ont commencé depuis plusieurs semaines aux États-Unis et au Royaume-Uni qui ont rapidement été suivis par l’Union Européenne. Bien qu’il soit encore trop tôt pour avoir du recul sur les effets secondaires du vaccin contre la covid-19 produit par le laboratoire Pfizer, on en sait un peu plus sur les risques d’allergie. L’équipe médicale de Qare fait le point sur les réactions allergiques possibles et les recommandations des autorités sanitaires pour les personnes allergiques.

J’ai des allergies puis-je recevoir le vaccin contre la covid-19 ?

Avant le lancement de la campagne de vaccination contre la covid-19 en France fin décembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) a publié ses recommandations concernant le vaccin. Suite à des cas rapportés en Grande-Bretagne, la HAS déconseille l’utilisation du vaccin à ARN messager contre la covid-19 sur les personnes ayant un historique de réaction allergique de type anaphylactique. Plusieurs types d’allergies sont concernés, mais ces contre-indications seront sûrement amenées à évoluer.

Allergies alimentaires, au pollen ou aux médicaments : quels risques avec le vaccin ?

Les recommandations de la HAS sur le vaccin covid-19 concerne tous les types d’allergies aux aliments (ex : œufs, crustacés). Cela comprend également les allergies à des substances diverses comme l’iode ou encore à certains composants de médicaments comme la pénicilline et l’amoxicilline, même s’ils ne sont pas présents dans le vaccin contre la covid-19.

C’est davantage la sévérité de l’allergie qui est prise en compte, tels que des antécédents d’anaphylaxie, que le type de substance qui en est responsable. Évidemment, toute allergie à l’un des composants du vaccin de la covid-19 constitue une contre-indication nette à la vaccination. Le polyéthylène glycol serait d’ailleurs l’une des substances responsables des réactions allergiques qui ont été signalées.

Si vous avez des allergies et souhaitez savoir si vous pouvez vous faire vacciner, vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin en téléconsultation pour en parler.

Bon à savoir : les allergies au pollen étant le plus souvent bénignes, elles ne font pas partie des contre-indications de la HAS au vaccin de la covid-19.

Vérifiez vos contre-indications en téléconsultation

Vous songez à vous faire vacciner ? Prenez RDV avec un médecin en vidéo et faites le point sur vos antécédents médicaux (Remboursée par l’Assurance Maladie).

allergie alimentaire vaccin

Vaccin covid-19 : évolution des contre-indications sur les allergies

Après plus d’un mois de recul sur la vaccination anti-covid en Angleterre et aux États-Unis, la Fédération Française d’Allergologie (FFAL) a publié un communiqué de presse qui s’est voulu rassurant sur le sujet. Contrairement à ce qu’a recommandé la HAS, la FFAL souligne que les antécédents d’allergie ne devraient pas constituer une contre-indication pour recevoir le vaccin contre la covid-19.

Suite aux deux réactions allergiques au Royaume-Uni, le président de la FFAL, Frédéric de Blay a expliqué à BFMTV que « ces deux phénomènes ne doivent pas braquer » et qu’il était encore trop tôt pour comprendre les « mécanismes responsables de ces réactions ».

Il a précisé qu’on ne savait pas encore si ce type de réaction allait se reproduire et que les personnes ayant des allergies ne devraient pas penser qu’elles ne peuvent pas du tout se faire vacciner. Il conclut qu’il faut attendre pour en savoir plus avant de réagir : « En principe, les Anglais vont travailler pour en trouver la cause et ensuite, nous pourrons nous y adapter ».

Bon à savoir : les essais portant sur les vaccins contre la covid-19 n’incluaient pas de femmes enceintes. Les effets de la vaccination pendant la grossesse sont donc encore inconnus. Néanmoins, il est existe des vaccins compatibles avec la grossesse, et la vaccination anti-covid peut être indiquée en cas de risque de forme grave;

Puis-je me faire vacciner ? Posez la question à un médecin

Vérifiez votre éligibilité et votre compatibilité avec la vaccination contre la covid-19 en téléconsultation : prendre RDV (Remboursé à 100% par l’Assurance Maladie).

Quels sont les risques d’allergie sévères au vaccin de la covid-19 ?

Allergie grave : une réaction rare mais possible au vaccin du coronavirus

D’après les données récoltées suite aux premières semaines de vaccination avec le vaccin à ARN messager de Pfizer et BioNTech, une personne sur 100 000 ferait une crise d’allergie sévère appelée choc anaphylactique. Il s’agit d’une réaction allergique grave qui peut se manifester par de l’urticaire, un essoufflement, des œdèmes au niveau du visage, de la langue, des nausées ou de la toux, mais surtout un risque brutal de chute de la tension artérielle avec risque d’arrêt cardiaque. Aucun décès n’a été déploré jusqu’ici, et les personnes ayant eu une réaction ont pu être traitées.

Un cas sur 100 000, cela représente un ratio de 11,1 pour un million de doses administrées, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) des États-Unis. C’est 10 fois plus que pour le vaccin contre la grippe, mais dans une proportion qui reste « excessivement rare » a rappelé Nancy Messonier, responsable du CDC à des journalistes. L’évaluation des effets secondaires et des bénéfices restent en faveur du vaccin au vu des dégâts causés par l’épidémie de coronavirus.

allergie grave vaccin covid-19

Vaccin covid-19 : un cas d’allergie en France après 138 000 injections

En France, un seul cas de réaction allergique a été recensé au 12 janvier 2021, soit deux semaines après le début de la campagne de vaccination anti-covid. « L’issue a été favorable » comme l’a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran sans plus de précision. Ce chiffre est conforme à la tendance observée à l’étranger, notamment au Royaume-Uni où l’on compte environ 1 cas d’allergie pour 100 000 personnes vaccinées. Les autorités sanitaires vont continuer à suivre les possibles effets indésirables tout au long de la vaccination et dans les années qui suivent.

Le protocole de prévention contre les chocs allergiques dus au vaccin

L’anaphylaxie est un problème qui peut se soigner et des procédures ont été mises en place pour réagir rapidement en cas de choc allergique. Les centres de vaccination ont mis en place des protocoles pour détecter les contre-indications chez les patients, suivre une période d’observation suite à l’injection de la dose, et se munir des traitements intra-musculaires par adrénaline pour réagir directement en cas de choc anaphylactique.

Faites le point sur vos contre-indications en téléconsultation

Antécédent d’allergie ? Parlez-en à un médecin avant la vaccination : prendre RDV (100% remboursé par l’Assurance Maladie)

L’Angleterre déconseille la vaccination aux personnes allergiques

En Angleterre, deux personnes ont également fait des allergies graves suite à l’inoculation du vaccin contre la covid-19. Les premiers cas concernaient des soignants qui avaient déjà un historique de réaction allergique grave. Il n’y a eu aucun décès en Grande-Bretagne depuis le début de la campagne de vaccination contre la covid-19.

Par précaution, les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont déconseillé l’administration du vaccin anti-covid à toute personne ayant des antécédents d’allergies sévères à certains médicaments, aliments ou vaccins. En cas de réaction allergique suite à la première injection du vaccin, l’administration de la seconde dose est également déconseillée.

Cette recommandation sur le vaccin de la covid-19 et les allergies sévères concernent les personnes à qui l’on conseille de porter un auto-injecteur d’adrénaline (type ANAPEN°) ou ayant déjà eu un choc anaphylactique par le passé. Par ailleurs, les autorités ont également rappelé que ce type de réaction n’était pas inhabituel au début de l’utilisation d’un nouveau vaccin.

21 cas d’allergies au vaccin détectés aux États-Unis

Depuis les premières injections du vaccin contre la covid-19 de Pfizer-BioNTech, 21 personnes, âgées entre 27 et 60 ans, ont eu ce type de réaction. 19 réactions sont survenues entre deux et 150 minutes suivant l’injection du vaccin. 19 encore ont été traités avec de l’adrénaline injectable. Seuls quatre patients ont été hospitalisés. Les autres ont été soignés au service des urgences. Les deux premiers cas rapportés aux États-Unis viennent d’Alaska. Il s’agissait de deux travailleurs du secteur médical sans antécédent d’allergie.

En savoir plus sur les autres effets secondaires des vaccins contre la Covid-19 :