Traitement de l’hyperphagie : comment se débarrasser du trouble ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez de votre hyperphagie à un spécialiste et trouvez le traitement adapté

Débarrassez-vous de votre trouble alimentaire avec un psychiatre.

Téléconsultez un spécialiste 7j/7, de 6h à 1h.

Prendre RDV en ligne

Trouble du comportement alimentaire, l’hyperphagie boulimique entraîne une grande souffrance chez les patients. Comment lutter contre ces crises, durant lesquelles ils perdent totalement le contrôle face à la nourriture ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur le traitement de l’hyperphagie.

Qu’est-ce que l’hyperphagie ?

L’hyperphagie boulimique est un trouble des conduites alimentaires qui consiste à ingérer compulsivement des quantités excessives de nourriture, lors de « crises » de boulimie. Les personnes qui en souffrent font état d’une perte totale de contrôle durant ces épisodes.

Quelques éléments à noter sur ce trouble :

  • L’hyperphagie boulimique se différencie de la boulimie, car les accès boulimiques ne sont pas suivis d’une purge (vomissements provoqués, prise de laxatifs, lavements…) ;
  • L’hyperphagie boulimique touche généralement des patients déjà en situation d’obésité, ce qui contribue à leur surpoids.
  • Les deux sexes sont quasiment autant touchés l’un que l’autre (3 à 5% de la population).

Quelles sont les causes de l’hyperphagie ?

Plusieurs facteurs peuvent conduire au développement de troubles du comportement alimentaire (hyperphagie, boulimie, anorexie…). Ceux-ci peuvent être génétiques et psychologiques, mais aussi environnementaux, socioculturels ou encore familiaux.

Comment traiter l’hyperphagie ?

L’importance d’un diagnostic précoce

Comme c’est le cas pour tous les troubles du comportement alimentaire, l’hyperphagie doit faire l’objet d’une prise en charge précoce. Plus elle est détectée tôt, plus les chances de guérison sont élevées.

Dans le cas contraire, plusieurs problématiques se posent :

  • L’installation d’une chronicité de la maladie ;
  • Davantage de complications et de rechutes ;
  • Des séquelles somatiques, psychologiques et sociales plus importantes.

Vous n'êtes pas seul(e)

Parlez de votre situation avec un médecin généraliste ou un psychiatre.

Qui aller voir quand on fait de l’hyperphagie ?

En raison de la diversité des éléments impactés par les troubles du comportement alimentaire, une prise en charge pluridisciplinaire est indispensable. Celle-ci sera donc psychiatrique, somatique (cardiaque, digestive, dentaire…), nutritionnelle et sociale.

Les professionnels de santé impliqués dans le traitement des personnes souffrant d’hyperphagie boulimique ont pour objectif de leur réapprendre à se nourrir normalement, ainsi qu’à retrouver une estime de soi et de leur corps.

La psychothérapie, élément central du traitement de l’hyperphagie

La psychothérapie entamée dans le cadre d’une l’hyperphagie boulimique est assez similaire à celle mise en place pour l’anorexie mentale. Le médecin référent établit un contrat avec la personne boulimique, sur son comportement face à la nourriture.

Parmi les psychothérapies envisagées pour ce trouble :

  • La thérapie cognitivo-comportementale (individuelle ou en groupe) ;
  • Dans certains cas, la thérapie interpersonnelle, la thérapie comportementale dialectique ou la thérapie d’inspiration psychanalytique.
  • La thérapie familiale (recommandée lorsque les patients sont adolescents) ;
  • La thérapie de groupe.

Hyperphagie boulimique : quel médicament ?

Devant l’urgence de certaines situations, la prise de médicament est parfois nécessaire. Les antidépresseurs sont généralement préconisés, dans l’optique de réduire les symptômes de la boulimie, mais aussi de la dépression ou de l’anxiété.

La lisdexamfétamine permet, quant à elle, d’espacer les crises d’hyperphagie. Elle est utilisée dans le traitement de l’hyperphagie boulimique modérée à sévère.

Peut-on soigner l’hyperphagie avec des traitements naturels ?

Pour se débarrasser d’un trouble du comportement alimentaire, certaines étapes de la prise en charge sont indispensables. Les médecines alternatives ne peuvent donc pas les remplacer.

Néanmoins, même si l’hyperphagie ou d’autres troubles nécessitent un traitement bien précis, l’approche homéopathique peut parfois aider à réduire les symptômes associés comme le stress, l’anxiété ou la dépression. À noter toutefois que son efficacité n’est pas prouvée scientifiquement.

Faites-vous aider par un(e) professionnel(le)

Des psychiatres et des psychologues sont disponibles en téléconsultation, 7/7J, de 6h à 1h.

Foire aux questions

Comment savoir si l’on fait de l’hyperphagie ?

Les symptômes de l’hyperphagie boulimique s’installent sur une période de temps plus ou moins longue, généralement depuis l’adolescence. Dans le diagnostic clinique de ce trouble, les crises de boulimie doivent survenir au moins une fois par semaine, depuis 3 mois.

Parmi ces épisodes hebdomadaires, chacun d’entre eux doit s’accompagner d’au moins 3 des points suivants :

  • La personne mange même sans avoir faim ;
  • La personne mange rapidement, sans s’arrêter ;
  • La personne mange jusqu’à ce que son ventre soit distendu et lui fasse mal ;
  • La personne mange seule, par honte de son comportement ;
  • La personne est déprimée et coupable après avoir mangé.

À noter : si les symptômes cités ci-dessus ne sont pas accompagnés de comportements dits compensatoires (pas de vomissements, de prise de laxatifs…), il est fort probable qu’il s’agisse d’hyperphagie boulimique.