Trouble borderline : quels sont les symptômes ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

N’ayez pas peur de demander de l’aide

Consultez votre psychiatre en vidéo depuis chez vous. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

Consultation prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV en ligne

Le trouble de la personnalité borderline entraîne toutes sortes de symptômes très difficiles à vivre pour les individus atteints et leur entourage. Comment savoir si l’on en souffre ? Et comment être pris en charge ? L’équipe médicale de Qare vous parle de ce trouble complexe aux multiples aspects.

Qu’est-ce que le trouble de la personnalité borderline ?

Le trouble de la personnalité borderline (TPB) ou trouble de la personnalité limite en français (TPL) correspond, par définition, à une impulsivité et une hypersensibilité majeure. Les personnes qui en souffrent font face à une grande instabilité, tant dans leurs émotions, leurs relations, leur image de soi et leurs humeurs.

Elles sont habitées par une peur panique de la solitude, du rejet et de l’abandon. Les comportements extrêmes auxquels elles s’adonnent font directement écho à cette peur. Ce trouble touche davantage les femmes que les hommes, et on estime approximativement que 2% de la population mondiale en serait atteinte.

Qu’est-ce qui provoque un trouble borderline ?

Si les causes du trouble de la personnalité borderline comportent encore à ce jour de nombreuses zones d’ombre, on distingue tout de même la présence de facteurs génétiques et environnementaux.

Les facteurs génétiques

Il n’est pas rare qu’un trouble borderline sévisse chez plusieurs membres d’une même famille. La génétique pourrait donc jouer un rôle dans son apparition, tout comme dans le développement d’autres troubles mentaux.

Les facteurs environnementaux

L’environnement dans lequel évoluent les personnes borderline semble lui aussi être un élément déterminant. C’est généralement durant l’enfance que peuvent être vécus des événements traumatisants. Ils posent ainsi les bases et augmentent les risques. Parmi eux :

  • Le décès d’un parent ou d’une personne en charge de l’enfant (favorise la peur de l’abandon) ;
  • Le stress ;
  • Des violences physiques ou sexuelles

Prenez la décision d'aller mieux

Des psychiatres et des psychologues sont disponibles dès maintenant. Prendre RDV en ligne.

Est-ce grave d’être borderline ?

Le trouble de la personnalité borderline est effectivement un trouble à ne pas prendre à la légère. Les comportements extrêmes qu’il peut entraîner chez les personnes atteintes s’avèrent souvent dangereux, aussi bien pour elles que pour leur entourage.

Comme c’est le cas pour tous les troubles de la personnalité, une prise en charge assidue et adaptée est indispensable pour réussir à vivre avec.

Quels sont les symptômes du trouble borderline ?

Chaque personne souffrant d’un trouble borderline est différente, les manifestations ressenties sont donc variables. Le Manuel diagnostique et statistique des troubles dresse tout de même une liste de neuf symptômes. La présence de cinq d’entre eux permet de poser le diagnostic d’un trouble borderline.

  • Une peur panique et extrême de l’abandon (elle pousse à faire toutes sortes d’efforts pour s’en protéger, que l’abandon soit réel ou imaginé) ;
  • Une très forte instabilité dans les relations interpersonnelles ;
  • Une impulsivité autodestructrice observée dans au moins deux domaines (ex : toxicomanie, boulimie, dépenses, pratiques sexuelles à risque…) ;
  • Des comportements autodestructeurs réguliers (ex : automutilation, idées ou tentatives de suicide…) ;
  • Un sentiment chronique de vide intérieur ;
  • Une très grande instabilité affective, liée à une réactivité marquée de l’humeur ;
  • En situation de stress, des idées paranoïaques et des épisodes de dissociation sévères ;
  • Une très grande instabilité de l’humeur (rage permanente, bagarres récurrentes, sautes d’humeurs extrêmes…) ;
  • Une très grande instabilité dans l’image de soi.

Comment savoir si l’on est borderline ?

Si vous ou une personne de votre entourage pensez être atteint d’un trouble borderline, commencez par réaliser un état des lieux de votre situation psychique quotidienne, comme une sorte d’autotest.

1. Vous avez plusieurs antécédents d’instabilité dans vos relations.
2. Vous agissez quotidiennement de manière impulsive.
3. Vous observez des excès quotidiens au niveau de votre image, dans vos humeurs, vos comportements…

En cochant toutes ces cases, il se peut que votre intuition soit bonne et il ne faut pas tarder à consulter un professionnel. Même si les troubles psychiques font encore l’objet d’une grande stigmatisation, à tort, il n’y a aucune honte à demander de l’aide pour aller mieux.

Sachez que vous n’êtes pas seul(e) et qu’une aide extérieure est indispensable pour guérir.

Comment gérer une personne borderline ?

Ce trouble de la personnalité peut s’avérer difficile à vivre pour les proches et ce, pour plusieurs raisons. Étant encore méconnu et mal compris, il est régulièrement assimilé à des caprices, des chantages, à des personnalités “hystériques” ou théâtrales.

L’entourage s’inquiète, car les conduites à risque sont fréquentes et peuvent mettre en danger la cellule familiale (ex : changements récurrents de travail, dépenses inconsidérées…). Les comportements impulsifs, comme la colère ou l’agressivité peuvent, quant à eux, entraîner des conflits quotidiens.

Peut-on vivre avec une personne borderline ? Oui, c’est possible. Il est néanmoins nécessaire que cette dernière soit consciente de ses symptômes et accepte d’être prise en charge, ainsi que de communiquer sur sa souffrance et ses comportements. Suivre une thérapie de couple et/ou familiale peut être un bon complément du traitement initial.

Faites le point sur vos symptômes avec un professionnel

Consultez un psychiatre depuis chez vous en téléconsultation. Prendre RDV en ligne.

Diagnostic et traitement du trouble borderline

Qui consulter pour un trouble borderline ?

Les psychiatres et les psychothérapeutes sont les professionnels à consulter pour ce type de trouble. Ils sont avertis sur l’accompagnement thérapeutique à donner et le traitement médicamenteux qui convient.

Dans un premier temps, et si consulter l’un d’entre eux est une source de stress pour vous, n’hésitez pas à vous rendre d’abord chez le médecin généraliste qui vous suit. Celui-ci pourra ensuite vous orienter vers un autre professionnel.

Comment diagnostiquer un trouble borderline ?

Il existe de grandes similitudes dans les symptômes du trouble borderline et d’autres troubles. C’est la raison pour laquelle il demeure encore à ce jour largement sous-diagnostiqué. La dépression ou encore la bipolarité peuvent en effet être confondues avec lui.

Pour diagnostiquer le trouble borderline, un professionnel de santé se base généralement sur les critères édictés par le Manuel diagnostique et statistique des troubles (Association américaine de psychiatrie).

Comme indiqué plus haut, sur les neuf symptômes listés, au moins cinq doivent être observés chez le patient.

Borderline ou bipolaire ?

Le trouble borderline est parfois confondu avec la bipolarité, mais il ne s’agit pas de la même chose. Les personnes bipolaires souffrent elles aussi d’une grande instabilité dans leurs comportements (ex : bonheur et plaisir excessif, hyperactivité vs dépression profonde et sévère, vide total). Néanmoins, leurs épisodes psychotiques sont ponctuels.

A contrario, une personne borderline pourra expérimenter les mêmes états extrêmes qu’une personne bipolaire, mais dans un temps beaucoup plus court, dans la même journée par exemple.

Comment soigner un trouble borderline ?

Pour soigner un trouble borderline (et tous les autres troubles de la personnalité), deux approches sont préconisées : le suivi d’une psychothérapie et la prise d’un traitement médicamenteux.

La psychothérapie

La psychothérapie offre de bons résultats dans la guérison du trouble de la personnalité borderline et ses symptômes, sous réserve qu’elle soit suivie de manière assidue. On note notamment une évolution significative dans la manière de fonctionner, ainsi qu’une réduction des symptômes de la dépression et des comportements suicidaires.

Parmi les thérapies utilisées pour soigner le trouble borderline :

N'attendez pas que votre état ne s'aggrave

Consultez un psychiatre pour lui parler de votre état psychique. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

Le traitement médicamenteux

À ce jour, il n’existe pas de traitement à proprement parler pour soigner le trouble borderline. Toutefois, et en raison d’une grande souffrance chez les patients, il est souvent nécessaire de leur prescrire des médicaments pour atténuer la violence de leurs symptômes.

À prendre en complément de la psychothérapie :

  • Des inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine (ISRS) ;
  • Des stabilisateurs d’humeur ;
  • Des antipsychotiques.

Foire aux questions

Quel est le pire trouble de la personnalité ?

Les troubles de la personnalité ne sont pas notés du « pire » au « meilleur », puisque tous, entraînent différentes souffrances très sérieuses.

Pour rappel, il existe dix troubles de la personnalité, répartis en trois groupes : A, B et C.