Malocclusion dentaire : comment la repérer et la soigner ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas de problème de dent, consultez un dentiste depuis chez vous !

Posez vos questions à un dentiste, recevez des conseils d’hygiène bucco-dentaire et un 1er diagnostic, 7j/7, de 6h à 1h en téléconsultant !

Démarrez la consultation

Malocclusion dentaire, derrière ce mot technique se cache une anomalie de la dentition ou de la mâchoire. En plus de son côté inesthétique parfois très gênant, cette malformation peut engendrer des nombreuses complications pour votre santé. Comment la reconnaître ? Quels sont les risques et comment la soigner ? Chez Qare, on vous donne les solutions pour que vous retrouviez l’envie de sourire à pleines dents !

C’est quoi une malocclusion ?

Définition de la malocclusion dentaire

L’occlusion dentaire désigne le contact entre les dents supérieures et inférieures lorsque l’on ferme la mâchoire. On parle de malocclusion dentaire en cas de dysfonctionnement de la mâchoire supérieure ou inférieure ou de désalignement des dents. Ces déviations peuvent se traduire de différentes façons :

  • Un chevauchement des dents, dû à un manque d’espace, aussi appelé phénomène des « dents croches »
  • Un espace anormalement grand entre les dents, comme dans le cas des « dents du bonheur »
  • Un avancement de l’arcade maxillaire, donc des dents supérieures
  • Un avancement de l’arcade mandibulaire, donc des dents inférieures

A noter : Il existe différents degrés de malocclusion dentaire, certaines peuvent créer des douleurs dentaires. Dans les formes sévères cette anomalie occlusale peut provoquer de graves complications.

Les Différents types de malocclusion

Selon Edward Angle, le précurseur de l’orthodontie, il existe trois types de malocclusions :

  • La malocclusion de classe I, la plus courante, il s’agit d’une malformation de la dentition incluant le chevauchement des dents ou l’écart entre les dents
  • La malocclusion de classe II, ou distocclusion, due à une malformation de la mâchoire, désigne l’avancement de l’arcade maxillaire
  • La malocclusion de classe III, dû à une malformation de la mâchoire, désigne l’avancement de l’arcade mandibulaire

Quelles sont les causes de la malocclusion dentaire ?

La principale cause

Dans la majorité des cas, la malocclusion est héréditaire. Ce facteur génétique ne pouvant pas être modifié, on ne peut pas se prémunir de la malformation de sa dentition ou de sa mâchoire.

Les facteurs de risques

Dans certains cas, cette anomalie peut se manifester plus tard, au cours de sa vie. Une malocclusion dentaire peut donc apparaître chez l’adulte. Voici les situations pouvant créer une malocclusion :

  • Chez l’enfant, le fait de sucer son pouce ou une tétine sur plusieurs années peut créer un avancement de l’arcade maxillaire
  • Chez l’enfant, le fait de respirer constamment par la bouche peut créer une malformation de la mâchoire
  • La chute d’une dent qui n’est pas remplacée peut créer un désalignement des dents
  • Un traumatisme subit peut modifier le positionnement des dents

Comment savoir si on a une malocclusion ?

Malocclusion dentaire : les symptômes

La malocclusion dentaire peut être sévère ou légère. Si elle est faible, il peut alors être difficile de la diagnostiquer. Dans tous les cas, certains signes peuvent vous alerter.

  • Vos dents se chevauchent
  • Vos dents sont écartées
  • Vous avez du mal à déglutir
  • Vous avez principalement une respiration buccale
  • Vous constatez que la forme de votre visage a changé
  • Vous vous mordez régulièrement la partie intérieure de vos joues
  • Vous ressentez un inconfort lors de la mastication de vos aliments
  • Vous constatez une modification de votre élocution

En cas de doute, téléconsultez un dentiste dès maintenant !

Des dentistes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h 7j / 7 pour un premier diagnostic.

Malocclusion dentaire quelles conséquences ?

Il est important de noter que plus votre malocclusion est sévère, plus la probabilité d’avoir des complications est forte.

Une dentition vulnérable aux infections bucco-dentaires

Même si votre hygiène bucco-dentaire est exemplaire, la position des dents rend le nettoyage incomplet. Dans le cas des dents qui se chevauchent, une partie de la surface des dents est très difficile d’accès. Ces endroits sont en proie à la plaque dentaire, la cause majeure de nombreuses infections du type :

Une usure prématurée des dents

Le désalignement des dents ou de la mâchoire crée une pression inégale sur les dents. Au fil du temps, cette pression exercée fragilise l’émail et abîme la dent. Cela peut à terme provoquer des fissures sur la surface des dents.

Des problèmes d’articulations

Vous vous demandiez pourquoi votre mâchoire vous fait mal ? C’est une des complications de la malocclusion dentaire. Comme les mâchoires ne fonctionnent pas correctement, un trouble de l’articulation temporo-mandibulaire peut survenir. Le disque articulaire peut s’endommager, provoquer des douleurs ou des crampes, jusqu’à se bloquer.

Des problèmes d’acouphènes

Selon le corps médical, 5% des acouphènes seraient dus à des problèmes dentaires. On les appelle les « acouphènes somatosensoriels ». Le mouvement de la mâchoire a un impact sur le muscle tenseur du tympan. C’est lui qui régule la vibration du tympan. En cas de dysfonctionnement de la mâchoire, des acouphènes peuvent survenir.

Des problèmes respiratoires

Dans le cas d’une malocclusion due à une malformation de la mâchoire, la respiration peut être altérée. Une mâchoire supérieure ou inférieure trop petite peut engendrer des complications de type : ronflements ou apnée obstructive du sommeil.

A noter : D’autres conséquences peuvent survenir. Chez certaines personnes, la malocclusion dentaire provoquerait un mal de dos. D’autres peuvent subir une perte de confiance en eux due à l’inesthétisme de leur dentition.

N'attendez pas que votre problème de dent s'aggrave !

Des dentistes sont disponibles depuis chez vous de 6h à 1h 7j / 7 pour un premier diagnostic.

Comment corriger une malocclusion ?

Si vous suspectez une malocclusion dentaire, il est important d’effectuer un examen chez un professionnel de santé.

Concernant l’occlusion dentaire qui consulter ?

Le fait de consulter vous permet d’avoir un diagnostic précis et de mesurer la sévérité de votre malocclusion. Le dentiste peut effectuer un premier diagnostic. Il vous redirigera ensuite vers un spécialiste de l’occlusion dentaire : l’orthodontiste. En fonction de votre âge et du degré de sévérité il effectuera le traitement adéquat.

Traitements orthodontiques

Dans le cas d’une malformation de la dentition, le traitement préconisé pour corriger une malocclusion dentaire est le port d’un appareil dentaire. Les ressorts orthodontiques, par exemple, permettent de créer et de maintenir un espace entre les dents.

Lorsqu’ une malocclusion dentaire est repérée chez l’enfant, selon le degré de sévérité, une extraction dentaire peut, dans certains cas, permettre de retrouver un positionnement correct des dents.

Traitements chirurgicaux

Pour une malformation de la mâchoire, si elle est repérée tôt, une chirurgie orthognathique peut être envisagée. Il s’agit d’un acte chirurgical permettant de repositionner l’arcade maxillaire dans l’axe adéquat. Cela permet de retrouver un mouvement de la mâchoire fonctionnelle.

L’opération peut induire une seule arcade de la mâchoire ou les deux. Cela nécessite une hospitalisation de 1 ou 3 jours.

Après la chirurgie, des plaques de titane sont posées pour permettre à la mâchoire de cicatriser en gardant la bonne position.

Après 2 semaines à un mois de convalescence, vous retrouvez une occlusion dentaire fonctionnelle et ne gardez aucune cicatrice de l’acte chirurgical.