Comment traiter la fièvre chez l’enfant ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez entre 6h et 23h, 7j7

N’attendez pas qu’un RDV se libère, consultez un pédiatre en vidéo dans les plus brefs délais en cas de fièvre chez votre enfant.

Consultation remboursable.

Prochaines disponibilités

La fièvre n’est généralement pas dangereuse. L’enfant fébrile peut présenter un changement de comportement (baisse d’appétit, diminution des activités, etc.) qui témoigne, au même titre que la fièvre, de sa réponse à l’infection. Cette situation peut être inconfortable et justifie alors un traitement visant non pas à normaliser la température mais à supprimer l’inconfort.

Que faire en cas de fièvre chez l’enfant ?

Trois mesures simples sont à privilégier lorsqu’un enfant rencontre le symptôme de la fièvre, associées à un traitement médicamenteux :

  • Proposer fréquemment à boire à l’enfant, en petites quantités
  • Ne pas trop couvrir l’enfant
  • Ne pas augmenter la température de la pièce.

Il est déconseillé de refroidir l’enfant avec un bain frais qui peut s’avérer même dangereux si la température de l’eau du bain est différente de plus de 2°C avec la température du corps de l’enfant.

Important : si la fièvre dépasse 38,5°C et dure plus de deux jours, il faut veiller à ce que l’enfant s’hydrate suffisamment, en particulier chez les nourrissons. Les enfants en bas âge se déshydratent plus rapidement et cela peut mettre leur vie en péril. Si votre bébé est fébrile, n’a pas la même couleur et présente un comportement inhabituel, consultez un médecin en urgence.

N'attendez, consultez dès aujourd'hui

Prenez RDV en téléconsultation dès maintenant avec un pédiatre !

traitement fièvre enfant

Quel médicament prendre ?

Il est utile d’administrer un médicament contre la fièvre pendant les 24 premières heures, comme le paracétamol, en l’absence de contre-indication. En cas de contre-indication à ce dernier, la famille des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), type ibuprofène chez l’enfant de plus de 3 mois, pourra vous être proposée par votre médecin.

Attention : ces anti-inflammatoires non-stéroïdiens ne doivent pas être utilisés en cas de varicelle, ou dans le cadre de certaines infections, et avec prudence en cas de risque de déshydratation (diarrhée, vomissement).

Prodiguez les bons soins à votre enfant

Sollicitez l’avis d’un pédiatre en téléconsultation et suivez ses indications pour votre enfant. Consultations entre 6h et 23h, 7j/7, remboursables par l’Assurance Maladie.

À partir de quelle température s’inquiéter ?

La température corporelle normale se situe autour de 36,6°C. Alors, lorsque le thermomètre monte à 37,7°C, est-ce de la fièvre ou pas ? Et bien non. Entre une température de 37,8°C et de 37,9°C, on parle d’état fiévreux mais pas encore de fièvre.

Quelle est la température pour parler de fièvre ?

La fièvre commence à partir de 38°C. Il n’y a pas vraiment raison de s’inquiéter pour une fièvre légère. Si la fièvre de 38°C est permanente et ne descend pas au bout de 2 jours, il faut néanmoins penser à consulter ou demander conseil à médecin. En dessous de 38,5°C, l’administration d’un médicament n’est pas nécessaire.

Quand la fièvre devient-elle dangereuse ?

Si votre enfant a beaucoup de fièvre, ce n’est pas forcément un signe de gravité. En revanche, à partir de 40°C, une consultation en urgence s’impose. Par ailleurs, les parents doivent également surveiller les signes inhabituelles ou de dégradation de son état.

Dans les cas suivants, une consultation en urgence est absolument nécessaire :

  • si votre enfant a un changement de comportement (irritabilité, refus de boire ou manger, ne joue plus à ses jeux préférés, cris plus faibles que d’habitude, somnolence…) ;
  • maux de tête ;
  • déshydratation ;
  • mal au ventre ;
  • diarrhée ;
  • difficulté respiratoire.

Une consultation dans la journée est aussi nécessaire si :

  • votre enfant a une maladie chronique ;
  • la durée de la fièvre dépasse deux jours chez un enfant de moins de 2 ans ;
  • la durée de la fièvre dépasse plus de trois jours chez un enfant de plus de 2 ans ;
  • le traitement médicamenteux de la fièvre ne semble avoir aucun effet ;
  • la fièvre revient 24h après la dernière poussée de fièvre ;
  • votre enfant a des poussées de fièvre fréquentes ;
  • votre enfant fait des convulsions fébriles. Néanmoins, ce symptôme impressionnant peut inquiéter les parents mais il est sans conséquence sur le cerveau.

À noter : il n’existe aucun traitement préventif des convulsions fébriles, qui est une complication possible d’une fièvre élevée brutale et prolongée.

N'attendez pas que les symptômes s'aggravent !

Téléconsultez un pédiatre tous les jours de 6h à 23h !

fièvre enfant symptôme

Quand consulter pour une fièvre chez le bébé ?

  • Si votre enfant a moins de trois mois et a de la fièvre, l’examen médical doit être systématique.
  • Bien que la fièvre soit souvent un symptôme bénin, il faut commencer à s’inquiéter si la fièvre dure ou ne passe pas. Cela pourrait être le signe d’un déficit immunitaire, surtout s’il est encore dans les premiers mois de sa vie.
  • Une fièvre sans autre symptôme chez les moins de 3 ans ne devrait pas non plus vous affoler. Cependant, si elle s’accompagne de signe de détérioration, il faut consulter.
  • De manière générale, dès que l’enfant tolère mal la fièvre, une consultation est nécessaire.

Si vous craignez une poussée de fièvre nocturne chez votre bébé, surveillez sa température avec un thermomètre infrarouge. Il permet de mesurer la température en scannant le front de votre enfant. Vous évitez ainsi de le réveiller.

À noter : certains parents pensent que la fièvre chez le bébé est peut-être liée à la poussée de croissance, mais ce n’est pas le cas. La fièvre est simplement un signe que l’organisme est en train de lutter contre une maladie, une infection.

Vous êtes enceinte ? Lisez les conseils de Qare sur les bons gestes à adopter en cas de fièvre pendant la grossesse.

Sources :