La fièvre de l’enfant

Par Dr Julie Salomon · Médecin Pédiatre · Publié le 26 juin 2017, mis à jour le 31 mars 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

La fièvre n’est généralement pas dangereuse. L’enfant fébrile peut présenter un changement de comportement (baisse d’appétit, diminution des activités, etc.) qui témoigne, au même titre que la fièvre, de sa réponse à l’infection. Cette situation peut être inconfortable et justifie alors un traitement dont l’objectif du traitement n’est pas de normaliser la température mais de supprimer l’inconfort.

fièvre enfant

Trois mesures simples sont à privilégier lorsqu’un enfant rencontre le symptôme de la fièvre, associées à un traitement médicamenteux :

  • Proposer fréquemment à boire à l’enfant, en petites quantités
  • Ne pas trop couvrir l’enfant
  • Ne pas augmenter la température de la pièce.

Il n’est pas utile d’utiliser un bain frais ou enveloppement frais, dont l’effet est modeste et transitoire, et qui peuvent majorer l’inconfort de l’enfant.En revanche, il est utile d’administrer un médicament contre la fièvre pendant les 24 premières heures, type le paracétamol, en l’absence de contre-indication. En cas de contre-indication à ce dernier, la famille des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), type ibuprofène chez l’enfant de plus de 3 mois et kétoprofène chez l’enfant de plus de 6 mois, pourra vous être proposée par votre médecin.

Attention : ces anti-inflammatoires non-stéroïdiens ne doivent pas être utilisés en cas de varicelle, d’infection bactérienne, et avec prudence en cas de risque de déshydratation (diarrhée, vomissement).

A noter qu’il n’existe aucun traitement préventif des convulsions fébriles, complication possible d’une fièvre élevée brutale et prolongée.

Référence : RMO HAS octobre 2016 https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2016-10/fiche_memo_-_prise_en_charge_de_la_fievre_chez_lenfant.pdf