Douleurs du bas-ventre et du dos chez les femmes : quelles causes ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin en vidéo dans la journée

Des médecins généralistes sont disponibles de 6h à 1h du matin 7J/7 pour vous aider à apaiser vos douleurs dorsales et pelviennes.

Consultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

Les douleurs dans le bas-ventre et le dos sont courantes chez les femmes. Elles sont généralement bénignes mais peuvent être source d’inquiétude si elles deviennent plus fortes et/ou qu’elles persistent pendant plusieurs jours. Nous vous exposons leurs causes les plus communes.

Douleur du bas-ventre et du dos chez les femmes : et si c’était lié à la grossesse ou aux changements hormonaux ?

Si les douleurs au niveau du bas-ventre et du dos sont plus communes chez les femmes, c’est parce que leur corps est régulièrement sujet à des changements hormonaux. La grossesse, les règles ou encore la préménopause sont des processus biologiques qui impactent l’activité des hormones. Il n’est pas rare que ces changements à l’intérieur du corps soient source de sensations inconfortables, comme des tiraillements ou des douleurs localisées dans la région du bassin et des lombaires.

La grossesse

Il est habituel qu’une femme enceinte ressente des douleurs dans le bassin et le bas du dos. C’est lié au fait que son corps se modifie pour s’adapter à la croissance de son enfant à naître. Quelques signes peuvent cependant alerter sur une éventuelle pathologie. 

Pendant le premier trimestre, des douleurs évoquant des contractions peuvent faire craindre une fausse couche. Des douleurs localisées à droite qui s’accompagnent d’une perte de sang foncé peu abondante, évoquent quant à elles une possible grossesse extra-utérine. Cela se produit quand l’ovule est fécondé et se développe en dehors de l’utérus

Si vous êtes enceinte et que vos douleurs sont sources d’inquiétude, mieux vaut solliciter un avis médical rapidement. À noter : si vous ressentez des douleurs dans le bas-ventre et que vous n’avez pas vos règles, cela peut être le signe annonciateur d’une grossesse.

L’ovulation

Des douleurs qui surviennent ponctuellement, environ 2 semaines avant les règles, peuvent être liées à l’ovulation. Elles sont habituellement soulagées par la prise de médicaments antalgiques et/ou l’application d’une source de chaleur douce sur la zone douloureuse (une bouillotte par exemple).

La préménopause

La préménopause est source d’un véritable bouleversement hormonal chez la femme et notamment de variations importantes du taux d’œstrogène du corps. Ces modifications peuvent causer des maux de ventre et une aggravation de douleurs dorsales déjà présentes. Une thérapie hormonale permet de les atténuer.

Le syndrome prémenstruel

Avant les règles, il n’est pas rare de ressentir des maux de ventre qui peuvent parfois s’étendre jusqu’au bas du dos. Ils sont dus au syndrome prémenstruel, un ensemble de symptômes physiques et psychiques qui apparaissent quelques heures à quelques jours avant le début des règles et disparaissent après leur arrivée. Les douleurs sont en lien avec les contractions de l’utérus se préparant à l’expulsion de la paroi utérine.

Consultez un médecin en vidéo en cas de douleurs

Pour soulager vos douleurs, demandez conseil à un médecin généraliste en téléconsultation. (7J/7 de 6h à 1h du matin)

Quand l’origine des douleurs du bas-ventre et du dos se situe dans l’appareil urinaire ou les organes génitaux

Chez les femmes, on repère plusieurs causes de douleurs dans le bas-ventre et le dos liées des maladies gynécologiques ou une infection de la vessie :

  • La cystite : c’est une infection urinaire qui touche particulièrement les femmes (1 femme sur 2 en souffrira au moins une fois au cours de sa vie). Elle s’accompagne de douleurs aiguës dans la région pelvienne, particulièrement quand on urine. Lorsqu’elle se complique en infection rénale (pyélonéphrite) elle provoque aussi des douleurs lombaires.
  • L’endométriose : c’est une maladie qui provoque des douleurs dans le bas-ventre et parfois dans le bas du dos. Ces maux sont peu soulagés par la prise d’antalgiques.
  • Le kyste ovarien : on utilise ce terme quand une grosseur inhabituelle se développe sur un ovaire. Elle peut être source de douleurs (en particulier en cas de complication hémorragique ou de torsion), d’une sensation de pesanteur dans la région du bassin et très rarement d’un gonflement du ventre. La suspicion de la présence d’un kyste ovarien nécessite un avis gynécologique.
  • La salpingite : c’est une inflammation des trompes de Fallope (qui relient l’utérus aux ovaires), elle est due à une infection sexuellement transmissible. Les symptômes sont des douleurs, des pertes vaginales et de la fièvre.  
  • La torsion ovarienne : elle peut provoquer de vives douleurs dans le bas-ventre, le dos et les cuisses, ainsi que des nausées, des vomissements, des troubles digestifs (diarrhée ou constipation) et de la fièvre. 

Lorsque les maladies gastro-intestinales génèrent des douleurs dans le bas du ventre et le dos

La colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable est une maladie intestinale fréquente qui touche 1 français sur 4. Elle cause des douleurs abdominales qui irradient parfois dans le dos et/ou le haut des cuisses. Elle peut également être responsable d’autres symptômes (alternance de diarrhée et constipation, brûlures d’estomac, accumulation de gaz intestinaux, perte de poids, migraine…).

Le traitement est différent selon votre situation individuelle mais il passe principalement par l’introduction de changements durables au niveau de l’alimentation. Dans certains cas, une douleur intestinale a une cause plus grave comme une perforation ou une occlusion intestinale par exemple. La meilleure option est de solliciter un avis médical.

À savoir : il existe d’autres causes de douleurs abdominales d’origine gastro-intestinale comme la diverticulite, les maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI), les cancers ou encore la pancréatite.

Demandez conseil à un médecin depuis chez vous

Mal de ventre, troubles digestifs ? Parlez-en à un médecin en téléconsultation. (Consultation remboursée par l’Assurance Maladie)

Les autres raisons pour lesquelles les femmes peuvent avoir mal dans le bas-ventre et le dos

  • L’appendicite : c’est inflammation de l’appendice, un petit organe qui relie la fin de l’intestin grêle et le début du gros intestin. Elle provoque une douleur aiguë sur la droite de l’abdomen, qui peut s’accompagner de nausées, de vomissements et de fièvre. Selon sa gravité, elle se soigne avec des antibiotiques ou par une intervention chirurgicale.
  • Les troubles musculosquelettiques : une déchirure musculaire, le syndrome de Maigne ou simplement une mauvaise posture peuvent être source de maux de dos et dans le bas du ventre.
  • Les causes psychologiques : On peut arriver à cette conclusion quand les douleurs persistent et qu’aucune cause n’est décelée par un examen médical. Consulter un psychologue ou un psychiatre permet de déterminer si ces maux sont en lien avec une pathologie mentale comme la dépression ou l’anxiété.

Quand on est une femme, on peut avoir mal dans le bas du ventre et dans le dos pour de multiples raisons. Ces régions étant voisines, il est aussi courant qu’une douleur dans les lombaires provoque une douleur dans le bassin et vice versa. En cas de douleur aiguë et/ou prolongée, la meilleure option reste de solliciter dès que possible un avis médical.