Allergie au chat : symptômes et traitement

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez un avis médical en moins de 10 min

Décrivez vos symptômes à un médecin en vidéo et recevez une ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Une allergie aux chats peut être un véritable handicap au quotidien pour les personnes qui adorent leur boule de poils. Deux fois plus fréquente que celle provoquée par le chien, elle concernerait des millions de Français. Les symptômes varient du simple nez qui coule aux grosses crises d’asthme. Quels sont les signes d’une allergie aux chats ? Peut-on en guérir ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus sur les manifestations et les prises en charge possibles.

Quels sont les symptômes d’une allergie aux chats ?

Contrairement à une idée reçue tenace, l’allergie n’est pas provoquée par les poils de chat, mais par les protéines présentes dans la salive de l’animal. Les allergènes sont étalés par le chat sur son pelage lorsqu’il se lèche.

Les symptômes fréquents

Les symptômes d’une allergie aux chats sont multiples, plus ou moins graves selon les personnes.

Voici les symptômes fréquents :

  • Une rhinite allergique (nez qui coule et qui gratte) ;
  • Des éternuements ;
  • Mal de gorge ;
  • Une toux sèche ;
  • Une conjonctivite allergique (l’allergie aux chats entraîne des démangeaisons dans les yeux, ainsi que des rougeurs et des larmoiements) ;
  • Gonflement et irritation en cas de griffures sur la peau.

On peut également observer de l’urticaire sur le visage ou la poitrine chez une personne souffrant d’une allergie aux chats.

Les symptômes plus graves

Si l’allergie aux chats entraîne principalement des symptômes gênants, certains d’entre eux peuvent s’avérer plus problématiques.

Un choc anaphylactique, qui se caractérise par une chute brutale de la tension artérielle, peut survenir dans les cas les plus graves. Celui-ci est à l’origine d’une arythmie cardiaque, d’une perte de conscience, voire d’un arrêt cardiaque, mais cela reste très rare.

Les difficultés respiratoires sont davantage fréquentes et l’allergie aux chats est susceptible de provoquer un asthme sévère.

Comment être sûr que l’on souffre d’une allergie aux chats ?

Même après avoir établi la présence de plusieurs symptômes cités ci-dessus, il est impératif de procéder à un test chez un allergologue pour confirmer son allergie aux chats. À cette occasion, le professionnel va réaliser des tests cutanés.

En déposant une goutte d’un extrait de l’allergène Fel d1 (principal allergène présent sur les chatons et les chats) sur la peau du bras et en faisant une piqûre à cet endroit, il va alors observer la réaction allergique. Le test est considéré comme positif si une rougeur apparaît sur la peau au bout de 15 à 20 minutes. Plus la largeur de l’érythème est importante, plus l’allergie est forte.

Vous pensez être allergique aux sécrétions de votre boule de poil ? Consultez un allergologue.

Allergie chat

Consultez dès maintenant

Des médecins généralistes et allergologues sont disponibles en téléconsultation. Recevez une prescription en ligne en quelques minutes.

Comment se débarrasser d’une allergie au chat ?

Amoureux des chats, vous vous posez régulièrement la question : « Est-ce qu’une allergie aux chats peut passer ? ». La réponse risque de vous décevoir… Il n’est en effet pas possible de s’en débarrasser définitivement, puisqu’une personne allergique aux chats le sera toute sa vie.

À ce jour, il n’existe pas de vaccin contre l’allergie aux chats. Cependant, vous pouvez recourir à certaines solutions pour soulager vos symptômes.

Lutter contre son allergie aux chats : les médicaments qui existent

Une allergie aux chats nécessite parfois des traitements médicamenteux symptomatiques. Si les manifestations ressenties sont minimes, et se réduisent à une conjonctivite ou une rhinite allergique, par exemple, on privilégie la prise de corticoïdes ou d’antihistaminiques par voie nasale et collyre (efficace pour les allergies aux chats et aux chiens).

En cas de crises, le médecin peut vous prescrire un bronchodilatateur, un médicament qui vise à soulager les symptômes tels que la gêne respiratoire, par voie orale ou par inhalation.

Si l’allergie aux chats est trop importante et provoque des crises intenses, la seule solution sera malheureusement de se séparer de l’animal.

Bon à savoir : il faut compter entre 6 à 7 mois pour que les allergènes dégagés par le chat ne disparaissent du lieu où il a vécu.

La désensibilisation

Avant de prendre rendez-vous chez un allergologue pour procéder à une désensibilisation, sachez que les résultats sont moins efficaces pour les allergies aux chats que pour le pollen, par exemple.

Ce procédé consiste à exposer la personne allergique à l’élément allergène par petites doses, de plus en plus importantes chaque jour, afin de l’habituer. Le traitement se prend chaque matin, pendant plusieurs années, sous la forme de gouttes ou de comprimés. Il est possible de le réaliser dès l’âge de 5 ans.

Une désensibilisation à une allergie aux chats n’est pas gratuite, son prix varie selon l’intensité de l’allergie. Demandez conseil à un allergologue.

Les traitements naturels

Si vous souhaitez ajouter un complément à vos médicaments pour soigner votre allergie aux chats, des remèdes de grands-mères peuvent s’avérer efficaces. Selon les symptômes, en voici une liste :

  • Pour le nez qui coule : du sel dans le l’eau chaude à inhaler ;
  • Pour la gorge qui gratte et qui pique : du miel ou du thé à l’ortie ;
  • Pour l’état général : l’huile essentielle d’estragon permet de diminuer les symptômes d’une allergie aux chats, à raison de 2 gouttes sur un comprimé neutre, 3 à 4 fois par jour lors des pics de crise.

Vous pouvez vous procurer des traitements naturels pour soigner une allergie aux chats sans ordonnance. La prise doit toutefois être précédée d’un avis médical. L’efficacité n’est toujours pas garantie.

Consultez un médecin sans vous déplacer

Des médecins sont disponibles 7J/7 de 6h à 1h pour vous aider à soulager vos allergies. Prenez RDV maintenant.

Quelles sont les précautions à prendre en cas d’allergie aux chats ?

Votre allergie aux chats ne disparaîtra pas totalement, que ce soit avec des traitements médicamenteux ou naturels. Au quotidien, néanmoins, vous pouvez adopter de bonnes habitudes pour contrôler l’apparition des symptômes.

1. Laissez le chat dehors, autant que possible, si votre domicile vous le permet.
2. Lavez-vous les mains après chaque contact.
3. Ne laissez pas le chat entrer dans la chambre à coucher.
4. Enlevez le plus de poils possible en utilisant un rouleau à poils ou un aspirateur équipé d’un filtre HEPA 11, ainsi qu’un boîtier anti-allergène.
5. Ne mettez pas de tapis dans les espaces où le chat se trouve régulièrement.
6. Veillez à une hygiène quotidienne des surfaces et des sols, là où les allergènes sont susceptibles de se déposer.

Foire aux questions :

Est-ce qu’un bébé peut faire une allergie aux chats ?

L’allergie au chat peut se manifester à n’importe quel âge, même chez les bébés. Les cas restent relativement rares avant 4 ans, mais cela arrive tout de même. Chez les tout-petits, les symptômes sont aussi évocateurs que chez les adultes : écoulement nasal, toux, éternuements…

Du côté des chats en bas âge, sachez que les protéines responsables de l’allergie sont également présentes sur les chatons.

Pour en savoir plus sur les autres types d’allergies :