Quels remèdes pour soulager une gueule de bois ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Buvez avec modération

Si vous pensez que votre consommation d’alcool devient trop fréquente, n’hésitez pas à vous faire aider.

Téléconsultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

La gueule de bois, dont le synonyme scientifique est la veisalgie, intervient quelques heures après avoir consommé de l’alcool. Moment parfois très pénible à vivre, elle finit cependant par s’atténuer, notamment grâce à de bons réflexes à adopter. Comment faire passer la gueule de bois rapidement ? Quels comportements sont à éviter absolument ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus sur la gueule de bois et ses effets.

Comment soulager une gueule de bois après avoir bu de l’alcool ?

Le lendemain de soirée est parfois difficile. En pleine gueule de bois, vous cherchez désespérément un remède qui vous permettra de retrouver votre forme. Si certains s’avèrent efficaces, sachez qu’aucun d’entre eux n’a d’effets « magiques ». Plusieurs heures, voire une journée entière vous seront nécessaires pour vous sentir mieux.

Les astuces pour vous aider à vaincre votre gueule de bois

  • Boire de l’eau, encore et encore

L’alcool entraîne une forte déshydratation, il est donc normal que vous ayez très soif après en avoir bu. Si ce n’est pas le cas, il faudra vous forcer un peu, car une gueule de bois se soigne bien plus facilement en consommant beaucoup d’eau.

Vous pouvez également boire des jus, en évitant les plus acides, comme le jus d’orange, par exemple. Optez pour un jus de légumes mélangés ou un jus de tomate. Les tisanes au gingembre ou à la menthe devraient également vous faire du bien.

  • Manger, mais pas n’importe quoi

Certainement très tenté par la consommation d’aliments gras, il vous faudra pourtant les éviter à tout prix. Préférez d’autres aliments comme des œufs, du miel ou de la tomate.

Si vous vous réveillez pour l’heure du petit-déjeuner, des tartines de pain avec du miel, un œuf poché et une grande tasse de tisane devraient vous rendre d’attaque.

Si vous avez veillé tard et mangez pour l’heure du déjeuner ou du dîner, un bouillon de légumes sera votre meilleur allié pour soigner votre gueule de bois !

  • Prendre un médicament si besoin pour soulager son mal de tête

Savez-vous pourquoi vous avez mal à la tête en gueule de bois ? C’est à cause d’un manque de vasopressine, une hormone antidiurétique produite par le cerveau, chargée de réguler l’activité des reins. L’alcool en perturbe la production. Ainsi, en cas de forte déshydratation, le corps n’a parfois d’autres choix que d’aller puiser de l’eau jusque dans le cerveau. Ce qui provoque ces fameux maux de tête.

Pour soulager votre tête en gueule de bois, optez pour du Doliprane ou de l’ibuprofène, type Advil®, en respectant bien les doses indiquées.

Ayez les bons réflexes

N’aggravez pas votre état, optez pour du repos et une bonne alimentation.

  • Reposez-vous !

Le foie a besoin d’un certain temps pour éliminer tout l’alcool ingéré, et cela fatigue. Reposez-vous tant que vous le pouvez, en tamisant la lumière et en vous éloignant du bruit.

Ce qu’il faut éviter à tout prix lors d’une gueule de bois

À l’inverse des bonnes pratiques, certains comportements sont à éviter impérativement, au risque de renforcer votre état de mal-être.

  • Les aliments gras ;
  • Les aliments et les boissons très acides ;
  • Le thé, le café et tout ce qui renferme de la caféine. Certaines préparations vendues dans le commerce contre la gueule de bois contiennent de la caféine ;
  • L’alcool. Même s’il peut être tentant de « combattre le mal par le mal », cela ne vous apportera qu’un bien-être temporaire ;
  • Les somnifères. En pleine gueule de bois, prohibez impérativement tous les médicaments de ce type ;
  • L’aspirine® ou un générique (acide acétylsalicylique).

Quels sont les symptômes d’une gueule de bois ?

Les manifestations de la gueule de bois surviennent quelques heures après avoir consommé de l’alcool, à un moment où le taux d’alcool dans le sang s’approche du « 0 ».

Parmi les symptômes les plus fréquents de la gueule de bois, on retrouve les nausées ou vomissements, le mal de tête, la diarrhée, une grande fatigue, des tremblements…

La gueule de bois s’accompagne parfois d’autres symptômes comme de la tachycardie, une confusion spatiale et visuelle, des déficiences cognitives. En règle générale, cet état affaiblit considérablement les facultés psychiques et physiques.

Gueule de bois alcool

Votre consommation d'alcool est trop régulière ?

N’attendez pas pour consulter. Parlez-en à un médecin en vidéo, 7J/, de 6h à 1h.

Une grande ressemblance avec le sevrage alcoolique

Il existe de véritables similitudes entre les symptômes de la gueule de bois et ceux entraînés par un sevrage d’alcool. Tremblements, nausées… Les experts qualifient souvent cet état comme étant un stade « préliminaire » du syndrome de manque causé par le sevrage.

Quoi qu’il en soit, les manifestations d’une gueule de bois s’estompent plus ou moins rapidement selon les personnes, en 24 heures maximum. Les symptômes d’un sevrage alcoolique, quant à eux, peuvent perdurer 8 à 10 jours, avec un pic de gravité durant les trois premiers jours.

Peut-on avoir une gueule de bois sans avoir bu d’alcool ?

C’est un phénomène rarissime, qui existe bel et bien. Être ivre sans avoir bu la moindre goutte d’alcool porte un nom, il s’agit du syndrome de l’auto-brasserie. Concrètement, que se passe-t-il dans le corps d’une personne qui en est atteinte ?

Après avoir ingurgité des aliments avec de l’amidon, comme du pain, des pâtes ou du soda, la levure présente dans l’estomac se met à fermenter des sucres en éthanol, ce qui provoque le sentiment d’ivresse. Cette anomalie est causée par la levure Saccharomyces cerevisiae (levure de bière et de boulanger).

Foire aux questions :

Peut-on mourir d’une gueule de bois ?

Vous ne mourrez pas d’une gueule de bois, même violente. En revanche, consommer de l’alcool en grosse quantité trop régulièrement vous expose à de véritables risques pour votre santé.

Il est ici question du développement de cancers, mais aussi de maladies cardiovasculaires et digestives, notamment le foie et des dommages au niveau du cerveau (encéphalopathie alcoolique).

Comment éviter une gueule de bois ?

Même si la solution paraît évidente, la répéter ne fait jamais de mal : buvez avec modération ! La gueule de bois n’est pas un moment agréable à passer, et peut être évitée si l’on décide de moins boire d’alcool ou de boire différemment.

En début de soirée, vous vous demandez souvent comment boire pour ne pas avoir une méchante gueule de bois le lendemain ? Essayez de consommer vos verres moins vite, à raison d’un par heure. Boire un verre d’eau entre chaque verre d’alcool permet également de limiter les dégâts.

Existe-t-il un alcool qui donne moins la gueule de bois ?

Pour minimiser au maximum les symptômes de la gueule de bois, sachez que plus l’alcool que l’on consomme est clair, moins il contient d’impuretés (notamment responsables des nausées). Parmi les alcools clairs, se trouvent la Vodka, le Saké ou le Gin. Le whisky, le vin rouge et la bière (surtout brune), quant à eux, sont souvent responsables des pires gueules de bois si consommés à l’excès.

Autres points importants à retenir : la qualité de l’alcool joue également un rôle important. Les symptômes d’une gueule de bois ne seront que plus intenses avec de l’alcool acheté « pas cher ».