Rage de dent : la reconnaître et la calmer

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

N’attendez pas que vos douleurs dentaires s’aggravent

Les douleurs dentaires ne doivent pas être prises à la légère.

Un chirurgien-dentiste peut répondre à vos questions et vous donner un 1er diagnostic.

Démarrez la téléconsulation

Qu’elle fasse son apparition petit à petit ou de manière subite, la douleur provoquée par une rage de dent est difficile à ignorer. Souvent associée à la présence d’une carie dentaire mais pas systématiquement, il est dans tous les cas important de la traiter rapidement.

Qu’est-ce qu’une rage de dent ?

La rage de dent (également appelée pulpite) est une douleur dentaire intense, diffuse et pulsatile qui peut s’étendre jusqu’à la mâchoire, l’oreille et le cou. Elle est causée par une inflammation de la partie interne de la dent, la pulpe dentaire, qui est traversée par des nerfs et des vaisseaux sanguins. Elle peut concerner tout le monde et se manifester à n’importe quel moment.

Pourquoi a-t-on une rage de dent ?

L’inflammation de la pulpe dentaire est le plus souvent liée à la présence d’une carie, une maladie infectieuse qui cause la destruction progressive des tissus de la dent (l’émail, la dentine et la pulpe). Lorsque la pulpe dentaire est atteinte, le nerf est alors exposé ce qui est la cause des douleurs. Cette exposition peut également survenir à la suite d’un traumatisme de la pulpe dentaire ou d’une fissuration ou cassure de la dent.

L’évolution de la douleur : un signe de possibles complications

Lorsque l’inflammation est modérée, les douleurs peuvent être discontinues. Elles sont accentuées en position allongée et peuvent gagner en intensité lorsque que la dent est en contact avec des aliments froids, chauds ou sucrés.

Si la douleur devient constante, cela peut être le signe de la formation d’un abcès dentaire, une accumulation de pus dûe à la progression de l’infection. Il est accompagné par de la fièvre et parfois des nausées et de la fatigue. Si l’abcès n’est pas traité, il est susceptible de s’étendre au-delà de la dent et causer des infections graves comme la cellulite infectieuse ou la septicémie.

La destruction des tissus dentaires peut également aller jusqu’à la nécrose. Celle-ci peut être discrète et présenter peu de signes en dehors d’une perte de sensibilité et d’un changement de coloration de la dent qui devient progressivement grisâtre. A ce stade elle est très fragile et on prend le risque de la perdre. La nécrose dentaire peut également être responsable de la formation d’un abcès.

N'attendez pas que votre problème de dent s'aggrave !

 Des dentistes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h du matin 7j / 7.

Les bons réflexes en cas de rage de dent

Solliciter un avis médical

Dès l’apparition des premiers signes, il est conseillé de prendre rendez-vous avec un dentiste. La douleur ressentie et l’avancement de vos symptômes déterminera s’il s’agit ou pas d’une situation d’urgence, mais dans tous les cas, mieux vaut ne pas trop attendre.

Le diagnostic d’une rage de dent passe habituellement par la réalisation d’une radiographie, la détermination des causes de la douleur et la prescription de médicaments antalgiques et de bains de bouche antiseptiques.

Le traitement sera différent selon l’état d’avancement de l’inflammation de la pulpe dentaire :

En cas de pulpite réversible En cas de pulpite irréversible
  • Traiter la cause de l’inflammation permet de faire disparaître les douleurs
  • Pour une carie dentaire : le dentiste élimine les tissus abîmés et bouche les trous avec des matériaux d’obturation (amalgames dentaires ou plombages, résine composite ou inlays/onlays)
  • Si la dent est fissurée ou cassée : la réparation sera généralement réalisée avec une résine composite 
  • On parle de pulpite irréversible quand l’inflammation ne peut plus être traitée car il y a nécrose
  • Le dentiste réalise une dévitalisation de la dent, une intervention chirurgicale qui se fait sous anesthésie locale. Il retire la pulpe dentaire, désinfecte et bouche l’intérieur des racines et fait un pansement 
  • Un autre rendez-vous est planifié pour réaliser la reconstitution de la dent dévitalisée (pose de couronne ou inlays/onlays)

Si la pulpite dentaire s’accompagne d’un abcès, le dentiste devra le traiter au préalable. Soit par la prescription d’antibiotique (le plus souvent de l’amoxicilline ou une association de spiramycine et de métronidazole en cas d’allergie), soit par un drainage, une opération chirurgicale qui s’effectue sous anesthésie locale. Dans le cas où l’abcès est sévère, il faudra alors extraire la dent concernée.

Consultez un dentiste en vidéo

Demandez conseil à un professionnel de la dentition. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h du matin.

Soulager ses symptômes

Dans l’attente d’un rendez-vous avec un dentiste, on peut soulager ses symptômes en évitant les aliments chauds ou froids, en privilégiant la position assise ou debout ou en prenant un médicament antalgique vendu sans ordonnance, en respectant la posologie indiquée.

Si la douleur s’aggrave ou n’est pas soulagée par la prise d’antalgiques, mieux vaut solliciter un avis médical (notamment par la téléconsultation), afin de déterminer s’il ne s’agit pas d’une situation d’urgence qui nécessite une prise en charge plus rapide. Il pourra également, si besoin, vous prescrire des antibiotiques ou des antalgiques opioïdes.

A noter que si vous êtes enceinte, le seul antalgique que vous pouvez prendre est le paracétamol.

Prévenir l’apparition d’une rage de dent

Le meilleur moyen d’éviter une rage de dent c’est la prévention, qui passe notamment par la mise en place de bonnes habitudes bucco-dentaires :

  • Se brosser les dents après les repas, pendant 2 minutes et au minimum 2 fois par jour (et changer sa brosse à dent tous les 3 mois).
  • Utiliser du fil dentaire ou des brossettes interdentaires.
  • Consulter un dentiste au moins 1 fois par an (notamment en cas de suspicion de bruxisme qui peut favoriser l’apparition de caries dentaires).
  • Limiter sa consommation d’aliments sucrés, car les bactéries qui se trouvent dans notre bouche transforment ce sucre en acide qui ronge l’émail des dents.
  • S’hydrater régulièrement, l’eau permettant d’éliminer certains débris alimentaires et contribuant à une bonne santé générale.