Insomnie grossesse : comment trouver le sommeil enceinte ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Discutez de vos problèmes de sommeil avec un médecin en vidéo

Parlez-en en téléconsultation 7J/7, de 6h à 1h, et recevez des conseils médicaux.

Remboursable par l’Assurance Maladie

Démarrer la consultation

L’insomnie fait partie des symptômes fréquents de la grossesse. Causées par le stress et/ou les modifications hormonales, elles sont pénibles, mais ne représentent pas de danger pour le bon développement du fœtus. Enceinte, vous faites des insomnies régulièrement ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur l’insomnie pendant la grossesse et vous donne de précieux conseils pour réussir à retrouver le sommeil.

Comment traiter l’insomnie durant la grossesse ?

La grossesse est un moment particulier dans la vie d’une femme et entraîne de nombreux bouleversements, aussi bien physiques que psychiques. Le sommeil s’en trouve très souvent perturbé, mais quelques habitudes à prendre peuvent l’aider à revenir.

Les bons gestes à adopter pour préserver son sommeil

En fonction du stade de votre grossesse et de votre fatigabilité, certains réflexes sont à intégrer pour lutter contre l’insomnie.

Au cours du 1er trimestre de grossesse :

  • Veillez à toujours vous lever et vous coucher à des heures régulières.
  • Évitez les siestes après 15 heures.
  • Pour lutter contre la somnolence durant la journée, préférez la marche ou la natation à une sieste.
  • N’hésitez pas à discuter de vos angoisses avec vos proches, votre sage-femme, votre médecin ou votre gynécologue. Cela permettra de réduire votre anxiété.

Au cours du 3e trimestre de grossesse :

  • Essayez de ne pas boire pendant les heures qui précèdent votre coucher et videz bien votre vessie avant d’aller au lit.
  • Pour trouver une position confortable pour dormir, allongez-vous sur le côté gauche (inclinaison qui favorise la bonne circulation du sang des jambes vers le cœur et évite les crampes). Placez un oreiller sous votre ventre ou entre vos jambes.
  • Pensez à surélever vos pieds avec un oreiller, sauf si vous faites l’objet de reflux acides.
  • Le bain avant de dormir ne doit pas être trop chaud pour éviter les problèmes de circulation.
  • Appliquez les règles de bases qui favorisent le sommeil : réduction des boissons excitantes, dîner léger, rituels réguliers au moment du coucher, activité relaxante avant d’aller au lit, prohiber les activités physiques et l’utilisation des écrans dans la soirée…

N'attendez pas pour en parler à un médecin

Des médecins sont disponibles 7J/7 en moins de 10 minutes. Téléconsultez rapidement et recevez des conseils médicaux sans vous déplacer. Remboursable par l’Assurance Maladie

Les médicaments à prendre durant sa grossesse

Les traitements naturels

C’est bien connu, la plupart des médicaments sont interdits aux femmes enceintes. Cela ne veut toutefois pas dire qu’il n’y a rien à faire pour lutter contre son insomnie pendant sa grossesse, puisque certains traitements naturels peuvent aider efficacement.

Les plantes, à consommer en tisanes, peuvent s’avérer utiles pour lutter contre les problèmes de sommeil. Parmi celles à consommer de préférence : la passiflore, le tilleul, la fleur d’oranger et l’aubépine.

L’insomnie pendant la grossesse peut aussi être combattue grâce à l’homéopathie. La Passiflora incarnata 5CH, Coffea cruda 9 CH ou encore Gelsemium 15CH sont autant de formules qui peuvent vous aider à réduire votre anxiété, votre peur de l’accouchement ou vos difficultés générales à dormir.

Le mieux est d’en parler à votre médecin pour une prise en charge optimale.

Les traitements médicamenteux

En cas d’insomnie pendant votre grossesse, sachez qu’il ne faut jamais prendre de médicaments indiqués en temps normal pour les troubles du sommeil. Cette règle regroupe aussi bien les traitements disponibles sans ordonnance, que ceux à base de plantes (type Euphytose).

Pour lutter contre l’insomnie durant votre grossesse, votre médecin peut vous prescrire du Donormyl®, qui est un somnifère à consommer sans danger pour vous et votre bébé. Si sa prise s’effectue en fin de grossesse, en revanche, il est impératif de procéder à une surveillance renforcée du fœtus.

Si vos troubles du sommeil deviennent un réel problème dans votre quotidien, n’attendez pas pour consulter un médecin, qui pourra vous orienter vers la solution la plus adaptée.

Insomnie grossesse

Puis-je prendre de la mélatonine enceinte ?

De nombreux compléments alimentaires prescrits pour les troubles du sommeil contiennent de la mélatonine. Cette hormone, que l’on sécrète la nuit de manière naturelle, favorise l’endormissement. Cependant, elle provoque également de la somnolence, et donc représente un potentiel problème de sécurité pour certaines catégories de population.

En 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié une liste des personnes concernées. Parmi elles, se trouvent les femmes enceintes et allaitantes.

La mélatonine n’est donc pas à citer dans les remèdes aidant à combattre l’insomnie durant la grossesse.

Consultez rapidement un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme en vidéo pour trouver une solution à vos problèmes de sommeil.

Pourquoi a-t-on des insomnies lorsque l’on est enceinte ?

L’insomnie pendant la grossesse se manifeste principalement durant le 1er trimestre et le 3e trimestre.

Insomnie et grossesse au 1er trimestre

De nombreuses raisons peuvent empêcher une femme enceinte de trouver le sommeil. Les insomnies se manifestent souvent durant les premiers mois de la grossesse, à cause de l’anxiété et du stress que ce nouvel état entraîne, mais aussi des modifications hormonales.

Au quotidien, les nuits sont jalonnées par des envies fréquentes d’uriner, la vessie étant stimulée par l’installation du fœtus dans l’utérus. Par conséquent, les journées sont parfois vécues dans un état de somnolence et de fatigue important, qu’il est tentant d’améliorer en s’offrant des siestes en rentrant du travail, notamment.

L’inconvénient de ce mode de fonctionnement est que le cycle du sommeil est considérablement perturbé. Les nausées du soir constituent, elles aussi, un élément qui favorise les insomnies à ce stade de la grossesse, et ce, pendant au moins trois mois.

Insomnie et grossesse au 3e trimestre

Les insomnies pendant la grossesse refont généralement surface au dernier trimestre, en même temps que l’apparition ou l’intensification de nombreux maux physiques. Mal de dos, position inconfortable (ventre volumineux), crampes, difficultés à respirer, mouvements importants du bébé…

Le stress est très présent à cette période. L’accouchement approche, les insomnies s’intensifient, tout comme les interrogations : « mon bébé sera-t-il une fille ou un garçon ? », « l’accouchement va-t-il bien se dérouler ? », « vais-je réussir à gérer ce nouveau rôle de maman ? ».

Sachez que les insomnies de fin de grossesse sont très fréquentes et ne doivent pas vous inquiéter outre-mesure. Essayez de trouver une activité relaxante pour occuper les périodes où vous êtes éveillées durant la nuit et évitez de rester dans votre lit à attendre le sommeil.

Foire aux questions :

À qui puis-je parler de mon insomnie pendant ma grossesse ?

Vous faites face à des insomnies régulières, au début ou à la fin de votre grossesse ? N’hésitez pas à trouver du soutien sur des forums de discussion ou à lire des témoignages de mamans à qui c’est arrivé. Cela vous permettra de vous sentir moins seule, d’une part, et de trouver des conseils, d’autre part.

En revanche, l’expérience d’une femme en particulier ne sera pas la même pour une autre. Même si l’insomnie est un phénomène fréquent de la grossesse, privilégiez toujours un avis médical à des témoignages sur Internet.

Est-ce que l’insomnie est un symptôme de grossesse ?

Les changements hormonaux qui se produisent dans le corps au début de la grossesse modifient/perturbent en effet le sommeil. Cependant, si vous doutez d’être enceinte, ne considérez pas l’insomnie comme un signe de grossesse suffisant et fiable. Le symptôme le plus probant reste avant tout le retard des règles. N’hésitez pas à réaliser un test de grossesse urinaire, puis sanguin, pour confirmer ou non vos doutes.

Pour ce qui est des insomnies en fin de grossesse, ne les assimilez pas non plus à des signes annonciateurs de l’accouchement.

À quels mois de grossesse fait-on le plus d’insomnies ?

Les 1ers et 3e trimestres sont communément considérés comme étant des périodes propices aux problèmes de sommeil. Les insomnies surviennent donc très fréquemment durant le début de grossesse, du 1er jusqu’au 4e mois.

Le 2e trimestre offre une certaine période d’accalmie, puis on remarque une augmentation des insomnies au dernier trimestre de la grossesse (7e, 8e et 9e mois).

Pour en savoir plus sur l’insomnie :