Variants covid-19 : anglais, sud-africain et brésilien

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin depuis chez vous

En cas de symptômes de la covid-19, évitez les déplacement et consultez en vidéo. Des médecins sont disponibles en moins de 10 min, 7J/7 et de 6h à 23h.

Remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie

Prendre RDV

Certaines mutations du virus SARS-CoV-2 ont donné lieu à l’apparition de ce qu’on appelle des variants. Les trois principaux sont apparus en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud et au Brésil. La présence de ces variants en France fait redouter une nouvelle flambée de l’épidémie. Les symptômes sont-ils les mêmes qu’avec la souche classique du coronavirus ? Que faire pour réduire la progression et la transmission des variants ? Pouvez-vous savoir si vous êtes contaminé par l’un deux ? L’équipe médicale de Qare répond à toutes vos questions.

Coronavirus : c’est quoi un variant de la covid-19 ?

Un variant est par définition un virus qui dérive du virus originel par mutation. Les mutations du virus de la covid-19 n’ont eu, pour la grande majorité, aucun impact significatif, mais lorsqu’elles donnent un avantage au virus, de nouveaux variants apparaissent. Le coronavirus SARS-CoV-2 a déjà connu des milliers de mutations sans conséquence. Cependant, un nouveau variant de la covid-19 peut supplanter en quelques mois le variant d’origine et devenir le variant dominant.

Différences entre mutation, nouvelle souche et variant

Vous avez du mal à vous y retrouver entre toute cette terminologie scientifique ? Faisons le point pour mieux comprendre de quoi il s’agit.

  1. Mutation : lorsqu’un virus se réplique, il crée des copies de lui-même mais celles-ci peuvent comporter des erreurs. On parle alors de mutations. Elles peuvent n’avoir aucun effet sur le virus, mais il arrive qu’elles modifient le fonctionnement des protéines du virus.
  2. Variant : il peut naître suite à des mutations qui lui apportent un avantage et modifient la réplication du virus, permettant une multiplication plus diffuse au sein de la population.
  3. Souche : ce terme désigne la même chose qu’un variant, mais cette désignation est plus ancienne.

Les variants du SARS-CoV-2 augmentent le risque d’infection et de transmission de la covid-19. Leurs mutations permettent notamment au virus de pénétrer dans les cellules humaines et de s’y répliquer plus facilement.

Quels sont les variants de la covid-19 qui circulent en France ?

Le premier variant à avoir circulé en France est le variant anglais. Le premier cas lié au variant anglais détecté en France a été signalé le 25 décembre 2020. Il reste encore minoritaire face à la souche classique de la covid-19. Toutefois, au début d’année 2021, ce variant représente près de 25 % des tests PCR positifs en Île-de-France, et environ 10 % pour toute la France.

Deux autres variants en provenance d’Afrique du Sud, mais aussi du Brésil ont également été détectés dans certaines régions françaises. Quelques cas ont déjà été répertoriés en France, mais les contaminations dus à ces variants restent encore faibles au début d’année 2021.

D’autres variants sont apparus à travers le monde, notamment en Californie, en Allemagne, plus précisément en Bavière, ou encore en Italie.

Pourquoi de nouveaux variants sont-ils apparus ?

Pour certains chercheurs, cela pourrait être à cause de contaminations chez des personnes immunodéprimées, recevant des transfusions d’anticorps pour assister leur système immunitaire. Leur organisme aurait développé des résistances lors de l’infection à la covid-19 et provoqué la naissance de ces variants.

Quels sont les symptômes des nouveaux variants covid-19 ?

Si vous avez été infecté par la covid-19, sachez qu’il est assez difficile de distinguer les symptômes présents dans le variant anglais du virus de ceux du variant dominant, car ils sont assez similaires. Certains sont néanmoins plus fréquents avec la souche britannique, tandis que d’autres le deviennent moins. Voici la liste des symptômes du variant anglais les plus fréquents :

  • la toux ;
  • la fatigue ;
  • les douleurs musculaires ;
  • la fièvre ;
  • le mal de gorge ou la gorge sèche ;
  • les éternuements.

Selon l’Office National de Statistiques du Royaume-Uni, les symptômes du variant anglais diffèrent un peu des autres variants sans être plus virulents. On en retrouve certains plus souvent que dans l’infection avec la covid-19 « classique ».

La toux est plus souvent présente, 32 % avec ce variant contre 29 % avec le variant dominant, tout comme la fatigue qui est présente chez 32 % des patients contaminés par ce variant contre 29 % avec la souche classique. Les douleurs musculaires et la fièvre sont également plus souvent présentes. En revanche, la perte des sens du goût et de l’odorat est toujours présente mais moins fréquemment qu’avec le coronavirus classique.

Téléconsultez un médecin en moins de 10 minutes

En cas de symptômes, restez chez vous et consultez un médecin en vidéo 7J/7 de 6h à 23H. Remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie

symptôme variant

Symptômes des variants sud-africain et brésilien

Il y a beaucoup moins de données existantes sur ces nouveaux variants. Le variant sud-africain, aussi présents en France, provoquerait des symptômes assez similaires à ceux du variant anglais, sans générer plus de formes graves. Concernant le variant brésilien, découvert en janvier 2021, il y a encore peu de données disponibles, mais a priori les patients présenteraient le même type de symptômes qu’avec les autres variants.

Symptômes covid-19 : comment savoir si j’ai été contaminé par un variant ?

Si vous avez reçu un résultat positif à un test de dépistage covid-19 (antigénique ou PCR), vous devrez réaliser rapidement un test PCR de criblage pour savoir si vous avez été contaminé par un variant. Grâce à ce test de criblage, vous pourrez savoir par quelle souche vous avez été infecté. L’utilisation de ces tests doit permettre de tracer les contaminations liées au nouveau variant sur le territoire français.

Par ailleurs, bien que les symptômes et leur fréquence puissent différer entre les nouveaux variants et la souche dominante du coronavirus, il semble qu’il n’y ait pas de nouveaux symptômes. Il est donc difficile de savoir si une infection est due à l’un ou l’autre des variants ou bien à la souche classique sans faire de test.

Variant britannique de la Covid-19 : quelles sont ses spécificités ?

Variant anglais : une contagiosité plus élevée

Le premier variant de la covid-19 à avoir suscité des inquiétudes est le variant anglais (appelé souche B.1.1.7), car il a été détecté dans cette région pour la première fois courant septembre 2020, mais il a pu naître ailleurs. Le variant anglais de la covid-19 serait 30 % à 70 % plus contagieux que la souche classique. Cela peut donc accélérer la progression de l’épidémie de façon très rapide. D’ailleurs, au Royaume-Uni, ce variant représente la majorité des contaminations.

La charge virale chez les personnes contaminées serait plus élevée. Ainsi, si vous toussez ou éternuez alors que vous êtes infecté par ce variant, vos excrétions pourraient contenir plus de virus. On sait d’ailleurs que le variant anglais fait davantage tousser, ce qui augmente encore le risque de contamination. Cela pourrait expliquer pourquoi le virus est plus contagieux.

Une autre hypothèse avancée pour expliquer la surcontagiosité serait que ce variant produirait désormais des protéines de surface qui permettraient de pénétrer plus facilement au sein des cellules infectées. Ce sont en tout cas les deux hypothèses pouvant expliquer pourquoi ce virus se propage plus rapidement.

Évitez le risque de contamination, consultez en vidéo

Aidez à limiter la propagation du virus en restant chez vous. Téléconsultez un médecin sur Qare. Remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie

Pas plus de formes graves avec le variant britannique

Bien que la progression du variant anglais en France inquiète, il semble que cette souche du virus ne soit pas plus dangereuse. Si vous êtes porteur du variant anglais, vos symptômes ne seront donc pas plus graves ou plus virulents qu’avec la souche classique. La proportion de personnes infectées faisant des formes sévères du coronavirus reste la même. Cependant, avec une contagiosité plus élevée, le variant anglais peut entraîner une augmentation du nombre de cas, et donc in fine du nombre de cas graves, donc d’hospitalisations et de décès.

Variant sud-africain : causes, contagion, vaccin

Le variant d’Afrique du Sud est-il plus contagieux ?

Le variant sud-africain (baptisé 501.V2) présenterait des mutations très proches de celles du variant britannique, et serait peut-être encore plus contagieux. Sa contagiosité serait 50 % plus élevée qu’avec la souche classique du coronavirus.

Pour savoir si vous êtes contaminé par le variant sud-africain, le test de criblage ne sera pas suffisant car il est plus difficile de le détecter avec les tests PCR que le variant britannique. Il faut utiliser une technique plus poussée, notamment avec le séquençage des prélèvements afin de repérer la présence de cette souche. Il y a donc moins de données disponibles concernant les contaminations avec ce nouveau variant.

Les causes de l’apparition du variant sud-africain

Son apparition n’aurait pas de rapport avec le variant britannique. Certains chercheurs avancent qu’un variant est apparu dans cette région en raison du grand nombre de personnes infectées par le VIH et donc de patients immunodéprimés. Le virus se serait servi de cet avantage pour muter. Plusieurs cas d’infection avec le nouveau variant sud-africain ont également été rapportés en France.

La résistance du variant sud-africain au vaccin

Selon un rapport de l’ONU, le vaccin de Moderna serait moins efficace avec le variant sud-africain. Une étude sur les personnes vaccinées avec ce vaccin montre une réduction des anticorps neutralisant avec le variant sud-africain, par rapport aux autres variants. Cependant, cela ne veut pas dire que les vaccins sont totalement inefficaces.

Par ailleurs, l’Afrique du Sud a stoppé l’utilisation du vaccin AstraZeneca car il serait également moins efficace face au variant sud-africain. Toutefois, ces données n’ont pas encore été confirmées et l’on ignore encore si le vaccin reste efficace contre les formes graves. Les participants à l’étude étaient jeunes, et donc très peu à risque de développer une forme sévère de l’infection.

variant vaccin

Variant brésilien du coronavirus : ce qu’il faut retenir

Deux variants provenant du Brésil

Deux variants assez similaires du coronavirus ont émergé au Brésil. Le premier variant brésilien P1 viendrait de la ville de Manaus en Amazonie, qui connaît une flambée de l’épidémie. Il a été détecté pour la première fois au Japon, début janvier, chez quatre personnes revenant de cette région brésilienne. Le deuxième variant brésilien P2 est présent dans l’État de Rio, selon des chercheurs brésiliens qui l’auraient détecté dès le mois d’octobre 2020. Ces deux variants seraient issus d’une même souche brésilienne existant depuis le mois de février 2020.

Les mutations du variant brésilien

Ces variants suscitent beaucoup d’inquiétudes en raison de leurs mutations. Une de ces mutations aiderait le virus à échapper plus facilement aux anticorps. Ainsi, il pourrait contaminer plus facilement une personne qui a déjà été infectée ou vaccinée. L’immunité face à ce virus est donc beaucoup plus faible. La seconde mutation inquiétante concerne la transmissibilité. Tout comme leurs congénères anglais et sud-africain, les souches brésiliennes seraient effectivement plus contagieuses. Cependant, des données complémentaires sont attendues afin d’en savoir plus sur cette nouvelle souche.

Circulation du variant brésilien en Europe

Début 2021, seuls quelques cas isolés de contaminations avec le variant brésilien ont été détectés en France. Le virus circule également dans d’autres pays européens comme les Pays-Bas, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne. En tout, il a été repéré dans une dizaine de pays au début 2021, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Prévenir la propagation des variants covid-19 en France

Que faire en cas d’infection par un variant de la covid-19 ?

Afin de tenter de contrôler la progression des nouveaux variants anglais, sud-africain et brésilien en France, le gouvernement a renforcé les mesures de dépistage, de traçage et d’isolement des patients infectés. Qu’est-ce qui change si vous êtes contaminé ou allez vous faire tester ?

  1. Tout test PCR ou antigénique positif doit être complété par un test de criblage pour déterminer l’origine de la contamination. Ce prélèvement secondaire doit être réalisé dans les 36 heures suivant le premier test.
  2. Si vous souhaitez réaliser un test antigénique et êtes à risque d’être infecté par un variant, vous devez réaliser un test PCR qui permet de détecter l’origine de la contamination (ce qui n’est pas le cas avec les tests antigéniques). Vous êtes à risque si vous revenez de voyage, avez eu un contact avec une personne revenant de l’étranger ou si vous vivez dans une zone où la présence d’un des variants est en forte augmentation.
  3. Si vous êtes testé positif, vous devez respecter une période d’isolement de 10 jours (contre 7 auparavant), et cela quelle que soit la souche responsable de la contamination (souche dominante et variants inclus).
  4. Pour sortir d’isolement, vous ne devez plus présenter de symptôme, mais il n’est pas nécessaire de réaliser un test PCR de sortie.

Recevez une ordonnance pour vous faire dépister

En cas de symptômes, téléconsultez un médecin et recevez l’ordonnance pour le test de dépistage sans vous déplacer. Remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie

Quelles sont les nouvelles règles pour réduire circulation des variants dans les écoles ?

Début 2021, plusieurs cas de contaminations d’élèves par des variants de la covid-19 ont été signalés. Afin de ralentir la progression de l’épidémie, le protocole sanitaire a également été renforcé dans les écoles. Vous êtes parents ? Voici les nouvelles mesures de prévention mises en place :

  1. en cas d’infection à la covid-19 d’un élève ou d’un professeur par le variant brésilien ou sud-africain, la classe sera automatiquement fermée ;
  2. si votre enfant est cas contact d’un membre de sa famille (parents, frères et sœurs) contaminé par l’une de ces deux souches, la fermeture de sa classe sera également prononcée ;
  3. tous les élèves et membres du personnel de l’établissement doivent porter un masque de catégorie 1, soit un masque chirurgical soit un masque industriel en tissu, mais les masques « faits maison » ne sont plus autorisés.

Consultez sans vous déplacer en moins de 10 minutes

Trouvez un médecin disponible en moins de 10 min en téléconsultation, 7J/7 de 6h à 23h. Prenez RDV dès maintenant. Remboursé à 100 % par l’Assurance Maladie

variant école

Les vaccins fonctionnent-ils sur les variants de la covid-19 ?

Les premiers vaccins disponibles dans l’Union Européenne et la France semblent toujours efficaces contre le variant britannique de la covid-19. Il s’agit des vaccins à ARNmessager des laboratoires Pfizer-BioNTech et Moderna. Ce type de vaccin est beaucoup plus rapide à produire que les vaccins classiques. Ces deux laboratoires ont d’ailleurs confirmé être en mesure développer un nouveau vaccin en quelques semaines. Concernant le vaccin d’AstraZeneca, autorisé fin janvier 2021 en Union Européenne, il serait moins efficace contre le variant d’Afrique du Sud.

Pour faire face à ces variants, les stratégies vaccinales pourront aussi être adaptées. Plusieurs solutions sont possibles. Plusieurs vaccins pourraient être combinés pour offrir une plus grande protection, ou des doses supplémentaires pourraient être injectées avec un troisième rappel pour augmenter la production d’anticorps.

Foire aux questions

J’ai des symptômes de la covid-19, comment consulter un médecin ?

Pour éviter tout risque de contamination, le gouvernement recommande de téléconsulter un médecin. Les téléconsultations liées à la covid-19 sont remboursées à 100 % par l’Assurance Maladie. Vous pouvez téléconsulter 7J/7 et de 6h à 23h en cliquant ici. Le délai d’attente moyen pour un médecin généraliste est de moins de 10 minutes.

J’ai besoin de faire un test de dépistage, comment obtenir une ordonnance ?

Pour être prioritaire afin de réaliser le test de dépistage en laboratoire et recevoir les résultats plus rapidement, vous devez être muni d’une ordonnance. Vous pouvez l’obtenir en consultant un médecin en vidéo. Le médecin pourra vous envoyer votre ordonnance en version électronique sur votre compte patient. Vous évitez ainsi les déplacements et les risques de contaminer d’autres personnes. Vous pouvez immédiatement prendre RDV ici.

Sources :