4 idées reçues sur les antibiotiques

Par Inès Montenon · Rédactrice seo - santé et psychologie · Mis à jour le 28 novembre 2023

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En automne, les changements de température vont bon train. A cela s’ajoute une baisse de luminosité. Tous ces bouleversements affectent notre système immunitaire. Nous sommes davantage sensibles aux maladies hivernales. Pour y faire face, nombreux sont ceux qui perçoivent les antibiotiques comme le remède miracle, à tort. Voici 4 idées reçues sur l’usage des antibiotiques.

Les antibiotiques fonctionnent dès que j’ai un peu de fièvre

Les antibiotiques sont des médicaments conçus spécifiquement pour combattre les infections causées par des bactéries. Lorsque vous avez de la fièvre, c’est souvent un signe que votre corps lutte contre une infection.

Cependant, la fièvre peut être provoquée par de nombreux types d’agents pathogènes, y compris des virus, des bactéries, des parasites ou même des réactions à certains médicaments.

Les antibiotiques ne sont efficaces que contre les bactéries et n’auront aucun effet sur les infections virales, comme le rhume ou la grippe, ou sur d’autres types d’agents pathogènes.

C’est pourquoi prendre des antibiotiques lorsque vous avez de la fièvre n’est pas forcément la bonne réponse. Il est important de consulter votre médecin pour trouver la cause de la fièvre, afin de décider de la pertinence ou non d’un traitement par antibiotiques.

Une utilisation inappropriée peut conduire à une résistance des bactéries à ces médicaments ce qui compliquera le traitement des infections futures.

Dès que ça va mieux, je peux arrêter le traitement

Lorsque vous êtes sous traitement antibiotique, il est crucial de suivre la prescription à la lettre et de ne pas arrêter le traitement simplement parce que vous vous sentez mieux. Cela s’explique par plusieurs raisons importantes :

Élimination complète des bactéries

Même si vous vous sentez mieux, cela ne signifie pas que toutes les bactéries pathogènes ont été éliminées. Arrêter prématurément le traitement peut permettre aux bactéries survivantes, qui peuvent être plus résistantes, de se multiplier à nouveau, causant le retour de l’infection.

Résistance aux antibiotiques

L’utilisation incomplète des antibiotiques est une cause majeure du développement de la résistance aux antibiotiques. Si les bactéries ne sont pas totalement éradiquées, elles peuvent muter et devenir insensibles aux antibiotiques.

Prévention de la propagation

Une infection traitée de manière incomplète peut être contagieuse, même si les symptômes ont disparu. Terminer le traitement aide à prévenir la propagation de l’infection à d’autres personnes.

Les antibiotiques ne fonctionnent pas sur moi

Lorsque les antibiotiques ne fonctionnent pas lors d’un traitement, cela implique le phénomène d’antibiorésistance. Il s’agit de la capacité d’une bactérie à résister à un traitement antibiotique. Ces dernières années, ce phénomène est devenu une préoccupation majeure en santé publique.

Comme chaque être vivant, les bactéries évoluent en fonction de leur environnement et s’adaptent pour protéger leur intégrité. Notre consommation d’antibiotiques a favorisé leurs mutations génétiques, les rendant insensibles à ceux-ci.

Ces mutations sont alors inscrites dans leurs gènes et se transmettent ensuite à leur “descendance”. Ces infections bactériennes résistantes ne cessent d’augmenter car l’ADN muté se transmet aussi à d’autres bactéries.

Jusqu’alors, si des antibiotiques de première ligne ne suffisent pas à éradiquer l’infection, le médecin peut prescrire des antibiotiques plus puissants, c’est-à-dire à plus large spectre d’action. Mais dans certains cas, il n’y a pas d’alternative possible. On tombe alors dans ce qu’appellent les médecins une « impasse thérapeutique ».

En outre, le choix d’un antibiotique de plus large spectre d’action favorise aussi l’émergence de résistance bactérienne, c’est donc un cercle vicieux.

Les antibiotiques sont efficaces pour soigner la grippe

Les antibiotiques sont inefficaces contre la grippe car il s’agit d’une infection virale, et les antibiotiques sont uniquement actifs contre les bactéries. La grippe est causée par les virus influenza, qui infectent les voies respiratoires et provoquent des symptômes comme de la fièvre, des courbatures, de la toux et de la fatigue.

Les virus ont des mécanismes de réplication et des structures biologiques complètement différents de ceux des bactéries. Ainsi, utiliser des antibiotiques pour traiter la grippe serait non seulement inutile, mais pourrait aussi contribuer au développement de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Pour lutter contre la grippe, il est préférable d’utiliser des antiviraux spécifiques, des traitements dits symptomatiques pour soulager les courbatures et faire baisser la fièvre , et la vaccination pour la prévention.