Vaginose enceinte : comment bien la soigner ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Recevez un traitement en téléconsultation !

Consultez un gynécologue en vidéo 7J/7 et recevez une ordonnance, si nécessaire.

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Prochain RDV

La vaginose est une pathologie courante et sans gravité. Mais chez les femmes enceintes, elle peut avoir des conséquences importantes sur la poursuite de la grossesse. Comment bien la traiter ? Comment savoir si on souffre de vaginose quand on est enceinte ? L’équipe de Qare fait le point.

Comment savoir si j’ai une vaginose enceinte ?

La vaginose provient d’un déséquilibre de la flore vaginale. Cette flore se compose normalement en majorité des lactobacilles, qui protègent le vagin des infections. En cas de vaginose, ces lactobacilles sont supplantées par des bactéries, essentiellement gardnerella vaginalis. C’est surtout en début de grossesse, avant 20 semaines, que la présence de gardnerella peut se révéler dangereuse.

Essayer la téléconsultation

Recevez rapidement un avis médical et une ordonnance en ligne, si nécessaire. RDV disponibles 7J/7 entre 6h et 23h. Voir les disponibilités.

Quels sont les symptômes de la vaginose pendant la grossesse ?

Dans 50 % des cas, la vaginose ne donne pas de symptômes. Lorsque les symptômes sont présents, ils sont faciles à repérer :

  • On a des pertes vaginales abondantes, blanchâtres ou jaunâtres. Il s’agit de leucorrhées.
  • Ces pertes sentent mauvais (on parle souvent d’odeur de poisson avarié).
  • Certaines femmes enceintes ressentent des démangeaisons en cas de vaginose.

vaginose symptômes

Comment attrape-t-on une vaginose quand on est enceinte ?

Différentes causes peuvent expliquer une vaginose : un traitement antibiotique antérieur, une toilette intime trop prononcée qui déséquilibre la flore vaginale, un antécédent d’IST (infection sexuellement transmissible), ou encore des relations sexuelles avec plusieurs partenaires. Chez la femme enceinte, la vaginose peut aussi survenir en raison des bouleversements hormonaux de la grossesse.

Demandez conseil à une sage-femme en vidéo

Des sages-femmes peuvent vous répondre 7J/7 en téléconsultation. Prenez RDV en quelques clics.

Comment se diagnostique une vaginose chez la femme enceinte ?

Les signes cliniques suffisent souvent à établir le diagnostic. Pour confirmer une vaginose, le médecin effectuera un prélèvement de la flore vaginale. Les résultats permettent d’établir un score, dit score de Nugent, basé sur la répartition entre bactéries et lactobacilles :

  • Si les lactobacillus spp positifs sont majoritaires, vous n’avez pas à vous inquiéter si vous êtes enceinte. Vous n’êtes pas atteinte de vaginose.
  • Si vous obtenez un score de Nugent de 7, 8, 9 ou 10, vous avez une vaginose et celle-ci peut affecter votre grossesse.

Est-ce dangereux d’avoir une vaginose enceinte ?

La présence de gardnerella dans la flore vaginale augmente le risque de fausse-couche tardive, d’accouchement anticipé ou de rupture des membranes. Elle peut aussi retentir sur le poids du bébé à la naissance.

  • C’est surtout en début de grossesse qu’un taux excessif de gardnerella dans la flore vaginale peut s’avérer dangereux. Avoir une vaginose avant 16 semaines de grossesse multiplierait par 7 le risque d’accouchement prématuré. Ce pourcentage passe à 4 si la vaginose survient entre 16 et 20 semaines de grossesse.
  • En fin de grossesse, la vaginose provoquée par la gardnerella présente moins de risques pour le bébé. Si vous êtes enceinte de 8 mois ou plus, la présence élevée de gardnerella dans vos analyses doit être soignée, mais elle peut moins vous inquiéter.

Comment se débarrasser d’une vaginose ?

Vaginose, infection bactérienne et grossesse ne font pas bon ménage. Ne perdez pas votre temps à consulter des forums internet sur la grossesse et les infections à gardnerella. Si vous êtes enceinte, il vaut mieux consulter un médecin dans la journée en cas de symptômes de vaginose.

Recevez une ordonnance en quelques minutes

Téléconsultez sans attendre pour recevoir une ordonnance pour un traitement adapté, si nécessaire. Démarrer la consultation. Sans avance de frais si vous choisissez de consulter en tiers payant.

Comment traiter les infections vaginales pendant la grossesse ?

Le médecin prescrit un traitement antibiotique pour guérir la vaginose de la femme enceinte. Il s’agit souvent de métronidazole (Flagyl), ou bien de clindamycine. Ces antibiotiques peuvent être pris par voie orale, mais pendant la grossesse ils sont également utilisés sous forme de crème ou de gel. Le traitement dure en général sept jours mais il y a aussi la possibilité d’avoir un traitement minute en une seule prise (SECNOL°).

Le médecin peut aussi vous conseiller de prendre des cures de prébiotiques ou des probiotiques, pour reconstituer une flore vaginale normale. Ces cures devront être prises juste après le traitement antibiotique.

traiter vaginose

Quel suivi médical en cas de vaginose enceinte ?

Si vous avez déjà eu un accouchement prématuré auparavant, ou des menaces d’accouchement prématuré, le gynécologue vous prescrira une analyse de la flore vaginale dès le début de votre grossesse. Si elle révèle une vaginose, il vous prescrira un traitement antibiotique compatible avec votre état de femme enceinte. Des analyses seront ensuite prévues tous les trimestres.

Si vous n’avez pas de risque d’accouchement prématuré, aucun prélèvement vaginal n’est nécessaire en début de grossesse. Mais si vous déclarez une vaginose pendant que vous êtes enceinte, une nouvelle analyse de votre flore vaginale sera réalisée 3 mois après le traitement.

En cas de symptômes, consultez un gynécologue sans attendre

Trouvez un gynécologue disponible rapidement pour recevoir un avis médical. Démarrer la consultation.

Quel traitement naturel si j’ai une vaginose enceinte ?

En plus du traitement médical, plusieurs mesures peuvent vous permettre d’éviter une récidive de votre vaginose et d’infection bactérienne en cas de grossesse :

  • Évitez les produits agressifs ou antiseptiques pour votre toilette intime ; choisissez un savon doux et sans parfum.
  • Ne faites jamais de douche vaginale, n’essayez pas de nettoyer l’intérieur de votre vagin.
  • Préférez les sous-vêtements en coton et évitez de porter des vêtements trop serrés.