Pervers(e) narcissique : quelles solutions pour échapper à ces personnes toxiques ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez-en avec un professionnel

Des psychologues sont disponibles rapidement pour des consultations en vidéo, tous les jours, même le week-end !

– Même tarif qu’en cabinet

Démarrer la consultation

Entre manipulation et destruction, les personnes atteintes d’un trouble narcissique règnent en maître sur la vie de leurs victimes. Vous pensez en avoir une dans votre entourage ? En couple, en amitié, en famille ou au travail, il est primordial de savoir les reconnaître, pour se prémunir de leur toxicité et pouvoir s’en détacher. L’équipe médicale de Qare vous aide à y voir plus clair sur les profils et les outils utilisés par les pervers(e)s narcissiques.

Qu’est-ce que la perversion narcissique ?

Il s’agit d’un trouble de la personnalité. Les personnes qui en sont atteintes sont communément appelées des « pervers(e)s narcissiques » (PN). Ayant une faible estime d’elles-mêmes, elles vont tout mettre en œuvre pour se valoriser en rabaissant les autres.

Si les hommes sont davantage touchés par ce trouble, les femmes, elles aussi, peuvent l’être.

Comment reconnaître un(e) pervers(e) narcissique ?

Très habiles à « switcher » d’attitude en privé et en public, ainsi qu’à cacher leur vraie nature, les pervers(e)s narcissiques sont difficilement reconnaissables. On les compare même souvent à des caméléons, ce qui rend leur pouvoir particulièrement dangereux.

Sympathiques avec tout le monde, on les inviterait bien volontiers manger à notre table. En privé cependant, seuls avec leur victime, ils se montrent sous leur vrai visage.

Quels sont les sentiments ressentis par les victimes ?

Les comportements des pervers(e)s narcissiques ont, bien entendu, un effet dévastateur sur les victimes. Perturbées et souvent isolées, elles font face à toutes sortes d’émotions. Parmi elles :

  • La culpabilité (de ne pas en faire assez, de ne pas faire assez bien…) ;
  • Une dévalorisation profonde d’elles-même ;
  • Une sensation de n’être plus elles-même ;
  • Une attention constante sur tout ce qu’elles font ou disent pour ne pas contrarier la personne narcissique.

À force d’être malmenée par une personne narcissique, une victime peut développer des troubles plus graves tels que le syndrome de Stockholm, des troubles du sommeil ou de l’anxiété, notamment, ou un syndrome dépressif allant jusqu’aux idées suicidaires.

Vous n'êtes pas seul(e)

Parlez de votre situation à un psychologue, il pourra vous aider à sortir de l’emprise. Disponibilité 7J/J, de 6h à 1h.

Quel est le comportement d’un(e) pervers(e) narcissique ?

Les signes qui doivent vous alerter

Les personnes atteintes d’un trouble narcissique sont très séduisantes, charmeuses et flatteuses. En les rencontrant, vous serez tout de suite attiré par elles. C’est avec le temps, lorsque votre relation prendra forme, que la perfection du début se transformera en quelqu’un de véritablement odieux.

Quelques exemples concrets du comportement d’un(e) pervers(e) narcissique :

  • Souffle le chaud et le froid, en changeant constamment d’opinion et en entretenant une communication toujours floue ;
  • Raconte des mensonges ;
  • Est incapable d’assumer la responsabilité de ses actes, de se remettre en question ou d’assumer ses torts ; dégage un sentiment de surpuissance, de rigidité ;
  • N’a pas conscience du mal qu’il fait ou n’en a que faire. Les actes qu’il pose ou les mots qu’il dit sont cependant toujours calculés.
  • Est jaloux, parfois à l’excès ;
  • Veut constamment être reconnu et adulé ;
  • A plusieurs facettes et peut passer d’une émotion à une autre très rapidement.

Comment reconnaître un pervers narcissique en couple ? En famille ? En amitié ou au travail ?

Sachez que les pervers(e)s narcissiques se cachent dans tous les groupes de la société. Ils peuvent donc aussi bien être un compagnon, qu’un frère, une collègue ou une amie.

On trouve de nombreuses similitudes dans les relations amicales et amoureuses narcissiques, avec une véritable dépendance affective de la victime, une confiance aveugle et un isolement du reste du monde orchestré par l’autre.

Au niveau professionnel, ils existent aussi ! Leur toxicité se traduit par un harcèlement moral, une volonté de rabaisser, de culpabiliser et là encore, d’isoler. Les répercussions sur le plan professionnel sont tout aussi dévastatrices, puisque les victimes perdent toute confiance en elles, en leur capacité à exercer leur travail et sont davantage sujettes aux burn-out.

En famille, la devise d’un(e) pervers(e) narcissique est de “diviser pour mieux régner”. La personne atteinte va manipuler certains membres de la famille pour les dresser les uns contre les autres, répandre des rumeurs, isoler certaines personnes, afin de les rendre dépendantes d’eux.

N'attendez pas que la situation ne s'aggrave

Consultez un professionnel dès maintenant et entamez votre reconstruction.

Facteurs et personnes à risques

Trouble de la personnalité narcissique : quels sont les facteurs de risques ?

Il reste encore beaucoup de zones d’ombre concernant les origines du trouble de la personnalité narcissique. Néanmoins, plusieurs recherches s’accordent à dire qu’il existe une prévalence chez les personnes ayant vécu des comportements parentaux excessifs ou négligents durant leur enfance.

On entend par négligent ou excessif :

  • Un manque de reconnaissance ou d’affection ;
  • De la manipulation ;
  • Des attentes démesurées et inadaptées à l’âge ;
  • Des abus émotionnels ;
  • Un manque de considération des besoins de l’enfant.

Quels sont les profils à risque face aux pervers(e)s narcissiques ?

Les pervers(e)s narcissiques sont, par définition, manipulateurs et très intelligents. Aussi, ils ne choisissent pas leur cible au hasard, bien au contraire. Ils ont une très bonne capacité d’analyse et n’ont aucun mal à déceler une quelconque faiblesse qu’ils pourraient exploiter.

Il n’est donc pas étonnant que ces individus jettent leur dévolu sur des personnes ayant une faible estime d’elles-mêmes ou en situation de dépendance affective. Ils profitent également des êtres sensibles, emphatiques, qui n’ont pas connaissance ou ne peuvent concevoir l’existence de ce trouble dangereux.

Foire aux questions

Qui consulter pour sortir de l’emprise d’une personne perverse narcissique ?

Victime d’un(e) pervers(e) narcissique, sachez qu’il est possible de vous sortir de son emprise ! Consulter un psychologue ou un psychanalyste est la première étape pour vous reconstruire.

Cela passera notamment par une revalorisation de votre estime personnelle, ainsi que par l’installation d’un climat relationnel normal et sain.

“Mon roi” de Norman Thavaud est un film très intéressant à voir sur la perversion narcissique.