Intoxication alimentaire enceinte : que faire ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Téléconsultez un médecin dans la journée

Consultez depuis chez vous de 6h à 1h 7j/7 et recevez un avis médical ainsi qu’une ordonnance si nécessaire. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

Les intoxications alimentaires ne sont jamais très agréables à supporter et dans certains cas peuvent s’avérer plus dangereuses chez les femmes enceintes. Comment reconnaître une intoxication alimentaire ? Comment la soigner ? Comment l’éviter durant la grossesse ? L’équipe médicale de Qare répond à vos questions.

Comment reconnaître une intoxication alimentaire ?

Quels sont les symptômes d’une intoxication alimentaire ?

Si votre dernier repas ne semble pas être “passé” et que vous redoutez de manifester une intoxication alimentaire alors que vous êtes enceinte, voici les symptômes qui pourront vous aiguiller :

  • Des crampes abdominales diffuses;
  • Des maux de tête:
  • Des diarrhées fréquentes;
  • Dans certains cas, de la fièvre;
  • Des nausées et des vomissements, toutefois attention à ne pas les confondre avec les nausées de grossesse.

Si vous ressentez ces symptômes, n’attendez pas pour consulter un généraliste.

Quand une intoxication alimentaire se manifeste-t-elle ?

Une intoxication alimentaire, que vous soyez enceinte ou non, se manifeste en général très rapidement. Elle survient le plus souvent 2h après l’ingestion de l’aliment douteux responsable de votre infection. Dans certains cas, cela peut atteindre 24 à 48h pour des bactéries dites invasives comme la salmonelle et possède une durée variable.

Gastro ou intoxication alimentaire enceinte ?

Il est assez courant de confondre gastro et intoxication alimentaire causée par une indigestion, qu’on soit enceinte ou non. Le premier indice qui vous permettra de les différencier est la temporalité. Les symptômes de l’intoxication alimentaire surviennent très rapidement pour les cas peu graves tandis que ceux de la gastro apparaissent au-delà de 24h après le contact avec le virus responsable.

Si vous avez partagé un repas à plusieurs, et que les autres personnes présentent les mêmes symptômes que vous peu de temps après, il est fortement possible que vous souffriez d’une intoxication alimentaire. Peu importe la cause de vos maux, si vous êtes une femme enceinte, il est préférable de consulter afin de ne pas prendre de risque.

Bon à savoir : l’intoxication alimentaire n’est pas contagieuse après l’apparition des symptômes contrairement à la gastro.

N'attendez plus pour consulter

Décrivez vos symptômes à un médecin, en vidéo depuis chez vous, et recevez une ordonnance si nécessaire. Remboursable par l’Assurance Maladie.

Comment se soigner d’une intoxication alimentaire ?

Il est évident que vous vous demandiez comme soigner rapidement votre intoxication alimentaire, d’autant plus si vous êtes enceinte par crainte pour le bébé. La première chose à savoir est qu’il faut éviter à tout prix l’automédication même concernant les traitements naturels.

Quel traitement contre l’intoxication alimentaire quand on est enceinte ?

Si vous êtes enceinte, votre médecin pourra vous prescrire une prise de sang afin d’éliminer toute cause grave qui pourrait vous nuire à vous ou au bébé. Sans cause grave, il n’existe pas de traitement médicamenteux à proprement parler pour soigner une infection alimentaire, toutefois, il est possible d’en diminuer les symptômes avec :

  • Du paracétamol pour soulager les douleurs (en respectant bien la posologie et sauf contre-indication). C’est une des rares molécules considérées comme sûres durant tous les stades de la grossesse.
  • Un antidiarrhéique, ne passant pas dans le système sanguin comme l’Imodium®, ou le Diaretyl®.
  • Un anti-vomitif, qu’on prescrit également en cas de nausées et de vomissements dus à la grossesse comme le Vogalene ® par exemple. Cette médication doit rester très ponctuelle et sous contrôl médical.

Intoxication alimentaire enceinte : les bons réflexes à adopter

eau et sel en cas d'intoxication alimentaire

Afin de vous débarrasser de cette intoxication alimentaire rapidement il faudra également penser :

  • Boire plus d’eau que d’habitude, notamment pour éviter la déshydratation.
  • Saler davantage les aliments, car nous perdons beaucoup d’électrolytes dans la diarrhée.
  • Adapter votre alimentation en privilégiant des petits repas plus fréquents au cours de la journée.
  • Éviter les fruits et les légumes crus, ainsi que les boissons glacées et produits laitiers.

Quels sont les risques d’une intoxication alimentaire ?

Si vous pensez avoir une intoxication alimentaire et que vous êtes enceinte, certaines causes peuvent présenter un danger pour la grossesse. Parmi elles on retrouve :

  • La salmonellose
  • La listériose

La salmonellose

La salmonellose est provoquée par la bactérie Salmonella, qui peut être à l’origine d’infections inflammatoires relativement graves chez la femme enceinte comme la méningite par exemple. Dans de très rares cas, elle peut aussi atteindre le fœtus et provoquer la mort du bébé in utero.

La listériose

La listériose met en cause la bactérie listeria qui est particulièrement rare qu’on retrouve dans les fromages au lait cru (vacherin, crottins de chèvre). Elle peut provoquer une septicémie en infectant le sang, ainsi que le décès du bébé si elle n’est pas traitée rapidement. La maladie se développe après plusieurs jours après ingestion de l’aliment infecté.

Bon à savoir : ces types d’infection provoquent généralement des symptômes plus virulents comme des intenses douleurs abdominales avec de la fièvre, voire des selles sanglantes et une respiration difficile, des céphalées, des troubles de la conscience, et des vomissements. Une intoxication alimentaire chez la femme enceinte avec des symptômes aggravés nécessitent une hospitalisation en urgence.

Intoxication alimentaire durant la grossesse : quand consulter ?

En cas d’intoxication alimentaire, et ce si vous êtes enceinte, il vous faut consulter un médecin généraliste rapidement après l’apparition des symptômes afin de pouvoir en déterminer la cause et de vous faire prescrire un traitement adapté, si nécessaire. Pour obtenir un rendez-vous en dans la journée, et consulter sans vous déplacer, vous pouvez téléconsulter un médecin sur le site de Qare 7j/7.

Vous êtes enceinte et présentez des symptômes ?

Téléconsultez rapidement un médecin sans vous déplacer pour échanger avec lui et recevoir une ordonnance si nécessaire. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Comment éviter une intoxication alimentaire ?

Quels aliments éviter lorsqu’on est enceinte ?

Afin de limiter au maximum le risque d’intoxication alimentaire durant la grossesse, il est préférable de :

  • Ne pas consommer de poissons crus;
  • Ne pas consommer de lait cru ou des fromages qui en contiennent;
  • Ne pas consommer de charcuterie et seulement opter pour de la viande très cuite;
  • Ne pas consommer d’œufs très frais (pondus dans les jours).

laver fruits et legumes pour eviter intoxication alimentaire

Les autres précautions à prendre

Certaines règles d’hygiènes sont aussi à respecter, comme :

  • Laver les fruits et les légumes à l’eau ;
  • Laver les herbes aromatiques ;
  • Utiliser une serviette propre ou du papier essuie-tout pour sécher les aliments lavés ;
  • Faire décongeler les aliments au réfrigérateur et non à l’air libre ;
  • Changer souvent les serviettes de cuisine.

Foire aux questions

L’intoxication alimentaire enceinte est-elle plus grave en fonction du stade de la grossesse ?

L’intoxication alimentaire au cours du début de grossesse présente des risques, toutefois elle est à prendre plus sérieusement en compte à partir du 3ème trimestre, donc si vous êtes enceinte de 6, 7, ou 8 mois.

Comment savoir si on a la listeria enceinte ?

Ce sont des analyses microbiologiques qui permettent de détecter une infection à Listeria. Elles peuvent se caractériser par une prise de sang, une analyse du placenta ou encore des prélèvements périnataux. Si vous êtes enceinte, c’est une prise de sang qui pourra confirmer le diagnostic.