2 semaines de grossesse : quels sont les signes ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Des questions sur le déroulement de votre grossesse ?

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles 7J/7 sur Qare pour répondre à toutes vos interrogations.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

À 2 semaines de grossesse, les symptômes sont encore très discrets. Pour le moment, on est loin du ventre rond et du bébé que l’on sent gigoter à l’intérieur. Pourtant, si à ce stade la plupart des femmes n’ont pas encore conscience d’être enceintes, l’embryon lui se développe à la vitesse grand V. Des signes annonciateurs aux tests précoces, nous vous disons tout sur la 2ème semaine de grossesse.

Quels sont les symptômes d’une grossesse de 2 semaines ?

Lorsque l’on est enceinte depuis 2 semaines, il est normal de ne pas encore percevoir de signes. Cela ne veut pourtant pas dire que rien ne passe, car à l’intérieur du corps, c’est le début de nombreux bouleversements. 

Le développement de l’embryon

À ce stade, l’œuf fécondé est devenu un embryon et se développe à l’intérieur de l’utérus. Bien qu’encore invisible à l’échographie, il mesure 0,2 mm, se compose d’environ 150 cellules et est constitué de 3 couches ou feuillets : l’ectoderme, le mésoderme et l’endoderme. 

La couche la plus externe, l’ectoderme, sera à l’origine du système nerveux et de l’épiderme du futur bébé. Le feuillet intermédiaire, le mésoderme, deviendra le squelette, les muscles et les vaisseaux sanguins. L’endoderme, la couche interne, formera quant à elle les appareils digestifs et respiratoires ainsi que les glandes associées (comme le pancréas).

Les symptômes de la future mère

Chez la future mère, les symptômes se font encore discrets et il n’est pas rare qu’elle n’ait pas encore connaissance de sa grossesse. Quelques signes peuvent cependant lui mettre la puce à l’oreille :

  • Un retard de règles ;
  • De la fatigue ;
  • De légers saignements alors qu’il n’y a pas encore de retard de règles. Ils sont causés par la nidation (l’implantation de l’embryon dans la muqueuse utérine) ;
  • Un ventre gonflé et parfois douloureux, lié aux changements qui s’opèrent à l’intérieur.

Il est également possible qu’aucun de ses symptômes ne soit présent et que les premiers doutes sur une possible grossesse n’apparaissent qu’avec le retard des règles.

Posez toutes vos questions à un professionnel de santé

Des gynécologues et des sages-femmes sont disponibles de 6h à 1h en téléconsultation.

Peut-on confirmer sa grossesse dès la 2ème semaine ?

Réaliser un test de grossesse urinaire

La deuxième semaines de grossesse correspond à la 4ème semaine d’aménorrhée (4SA), c’est-à-dire d’absence de règles. En fonction de la durée de votre cycle, si vos règles sont en retard, il est possible de réaliser un test urinaire disponible en pharmacie. Réputé fiable à 99%, il permet de détecter la présence de l’hormone Bêta-HCG (sécrétée par l’embryon) afin de confirmer la grossesse. 

S’il est encore trop tôt mais que la date de vos règles est proche, vous pouvez réaliser un test de grossesse précoce. Il fonctionne de la même façon qu’un test urinaire classique et permet de détecter la grossesse dès 5 jours avant la date prévue des règles

À savoir : peu importe le type de test urinaire utilisé, il est recommandé de l’utiliser sur la première urine du matin car elle est plus chargée en hormone Bêta-HCG. 

Le test sanguin

S’il y a suspicion de grossesse, notamment après avoir réalisé des tests urinaires positifs, un professionnel de santé peut prescrire un test sanguin. Il permet de détecter la présence de l’hormone Bêta-HCG dès le 10ème jour et est considéré comme positif quand le taux est supérieur à 3 UI/L. Il est remboursé par la Sécurité sociale.

Que faire à 2 semaines de grossesse ?

Adopter une hygiène de vie saine 

Même si la grossesse est encore récente, on peut dès à présent prendre de bonnes habitudes. Elles s’ancrent dans le cadre d’une hygiène de vie saine et permettent à la future maman et à son enfant à naître de vivre les 9 mois à venir dans les meilleures conditions.

Voici les recommandations à suivre dès que l’on a connaissance de sa grossesse :

  • Cesser toute consommation d’alcool, de tabac et de drogues : l’arrêt de ces consommations pouvant parfois être difficile, il vaut mieux être bien entouré. N’hésitez pas à en parler à un médecin, un addictologue ou psychologue.
  • Ne pas s’exposer aux rayons X : les radiographies sont à éviter car elles peuvent être à l’origine de malformations et de fausses-couches ;
  • Adopter une bonne hygiène de vie : manger aussi sain et varié que possible, dormir selon vos besoin entre 7h et 10h par nuit et pratiquer une activité sportive douce (marche, natation, pilates, stretching…) ;
  • Débuter une supplémentation en acide folique, qui permettra un bon développement du tube neural du bébé ;
  • Réaliser une sérologie de la toxoplasmose et éviter les aliments qui peuvent présenter des risques de contamination à la toxoplasmose ou la listériose (crudités mal lavées, fromages non pasteurisés, charcuteries…). Ces deux pathologies infectieuses peuvent avoir des conséquences graves sur le fœtus ;
  • Se relaxer : même si les prochains mois s’annoncent riches en rebondissements, pas la peine de commencer à trop stresser. Reposez-vous et prenez soin de vous, tout ira pour le mieux.

Téléconsultez depuis chez vous

Prenez RDV dans la journée avec un gynécologue ou une sage-femme pour lui poser toutes vos questions. Disponibilités 7J/7 de 6h à 1h.

Choisir le médecin qui vous suivra pendant la grossesse

Les premières semaines, c’est le moment de choisir le professionnel de santé qui nous accompagnera pendant la grossesse. Il peut s’agir d’une sage-femme, d’un gynécologue, ou d’un médecin généraliste formé. 

L’important est de choisir un professionnel de santé avec qui on se sent à l’aise et en lequel on a confiance. Le bon accompagnement médical permet à la fois de se sentir en sécurité mais aussi sereine vis-à-vis des changements à venir. Ce choix mérite donc une petite réflexion afin de vivre votre grossesse dans les meilleures conditions.

Foire aux questions

Que faire si on pense être enceinte ?

Si on a des symptômes évoquant une grossesse, on peut réaliser un test urinaire qui permet de détecter la présence de l’hormone de la grossesse. En cas de retard de règles, on choisit un test classique à acheter en pharmacie et qui donne des résultats fiables à 99% en quelques minutes. 

Si la date des règles n’est pas encore arrivée mais qu’elles sont prévues dans 5 jours ou moins, on réalise un test de grossesse précoce. A partir de 10 jours après la fécondation, on peut aussi réaliser directement un test sanguin, remboursable par la Sécurité sociale.