Arrêter de fumer

Par Dr Julien Wain-Hobson · Médecin Cardiologue · Mis à jour le 10 avril 2020, publié le 21 avril 2017

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Tous les fumeurs connaissent les risques du tabac pour la santé et pourtant, ils fument. Voici quelques conseils pour arrêter de fumer !

Arrêter de fumer

Réfléchir à cette ambivalence peut être un point de départ pour arrêter :

  • « Que vous apporte le fait de fumer ? »
  • « Pour quelles raisons souhaitez-vous cesser de fumer ? »
  • « Avez-vous peur d’arrêter de fumer ? Si oui, pour quelles raisons ? »
  • « Si vous décidez d’arrêter de fumer, quelle confiance auriez-vous dans votre capacité à y parvenir ?»

En pratique : Si vous êtes fumeur(se), parlez-en avec votre médecin ! Avec lui vous pourrez verbaliser le pourquoi du comment vous fumez et être conseillé(e).

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer

Il existe toujours un bénéfice à l’arrêt du tabac quel que soit l’âge :

  • arrêter de fumer à 40 ans améliore l’espérance de vie de 7 ans
  • arrêter à 50 ans améliore l’espérance de vie de 4 ans
  • arrêter à 60 ans améliore l’espérance de vie de 3 ans.

Toutes les formes de consommation du tabac sont nocives, y compris le narguilé. Les patients qui arrêtent du jour au lendemain n’ont pas forcément « plus de volonté » que les autres car la dépendance physique peut être plus forte pour certaines personnes.

La meilleure façon d’arrêter est de combiner les aides !

aider arrêter de fumer

Les aides à disposition sont nombreuses

  • Consultations dédiées, initialement toutes les semaines (médecin généraliste, tabacologue, etc…)
  • Tabac info service :
    • Par téléphone depuis la France : 3989
    • Par téléphone depuis l’Angleterre: +33825309310
    • Par internet : https://www.tabac-info-service.fr/
  • Smokefree National Helpline :
    • Par téléphone au 0300 123 1044
    • Par internet : NHS Smokefree website Local Stop Smoking Service
  • Traitements nicotiniques de substitution (TNS) : gomme, pilule, spray, inhalateur, patch. Pour maximiser les chances de succès, ils doivent être utilisés à dose suffisante et sur une durée suffisamment prolongée, d’au minimum 3 mois.
  • Littérature dédiée
  • Acupuncture
  • Soutien psychologique
  • Thérapies cognitives et comportementales
  • Médicaments spécifiques sous ordonnance
  • Cigarette électronique
  • Profiter du « mois sans tabac » pour se lancer

Source :

  • Lire ici la recommandation de l’HAS 2014 : arrêt de la consommation de tabac