Dépression post-partum : comment en sortir ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Parlez-en en téléconsultation

Consultez un psychiatre en vidéo pour recevoir un avis médical et être pris en charge rapidement !

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Trouver un psy

La dépression post-partum touche de nombreuses mères après la naissance de leur enfant, et même parfois les pères. De quoi s’agit-il exactement ? Quelle différence avec le baby-blues ? Quelles sont les solutions pour guérir ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur ce mal longtemps sous-estimé.

Qu’est-ce qu’une dépression post-partum ?

La dépression post-partum est un trouble dépressif qui concerne près de 13 % des femmes après l’accouchement. Par définition, les symptômes de la dépression post-partum durent au minimum 2 semaines. Ce syndrome comporte quelques particularités telles qu’une perte d’estime autour de la maternité et une anxiété centrée sur le nourrisson.

Les causes de cette dépression sont multi-factorielles. Elle est à la fois due aux changements biologiques mais également au stress lié au bouleversement du quotidien. Un terrain dépressif sous-jacent peut également être révélé par l’accouchement. Un premier épisode de dépression post-partum entraîne un risque de rechute lors d’une grossesse ultérieure ou d’installation d’une dépression récurrente.

Parlez-en à un psy depuis chez vous

Consultez rapidement un psychologue sans vous déplacer, tous les jours de 6h à 23h. Voir les disponibilités.

Quand survient la dépression post-partum ?

La dépression post-partum survient dans les 6 semaines suivant la naissance, d’après les classifications officielles. Cependant, cela peut concerner toutes les dépressions survenant chez la mère dans l’année qui suit l’accouchement.

Qu’est-ce que la dépression post-partum du père ?

Même s’il ne s’agit pas exactement de la même pathologie, certains pères connaissent un syndrome de dépression post-partum, souvent à l’arrivée du premier enfant. La raison principale est le bouleversement et les contraintes qu’impliquent l’arrivée d’un enfant dans le quotidien du papa. Certains pères ressentent une culpabilité causée par l’impression de ne pas être assez investi familialement, ou d’être un « mauvais père » ou par le fait d’être submergé par les nouvelles responsabilités parentales.

Comme pour les femmes, il est nécessaire d’en parler à un thérapeute afin de surmonter la situation et ainsi mieux vivre la parentalité. Beaucoup d’hommes ne le font pas à cause de la stigmatisation qui entoure la santé mentale, tout particulièrement masculine. Dans certains cas, le syndrome est révélateur d’une dépression plus sévère. Un traitement médicamenteux peut également être prescrit par un psychiatre, dans certains cas.

Les symptômes de la dépression post-partum

Comment savoir si je fais une dépression post-partum ?

Les signes de la dépression post-partum peuvent inclure :

  • une tristesse profonde ;
  • des pleurs ;
  • des problèmes de sommeil (insomnie ou excès de sommeil) ;
  • des sautes d’humeur, de l’irritabilité, de la colère ;
  • une perte d’appétit ou à l’inverse des excès alimentaires ;
  • une fatigue intense ;
  • des troubles somatiques (mal de tête, mal de dos, courbatures) ;
  • une anxiété ou une angoisse autour du bébé ou inversement désintérêt envers lui et la maternité ;
  • un sentiment d’être incapable de pouvoir s’occuper du nourrisson ;
  • l’impression d’être une « mauvaise mère » ;
  • un sentiment de culpabilité ;
  • des idées suicidaires dans les cas sévères.

Il n’y a pas besoin de faire de test pour savoir si vous faites une dépression post-partum. Il est préférable d’en parler directement à votre médecin. Sachez que le phénomène de dépression post-partum concerne de nombreuses femmes comme en attestent les nombreux témoignages en ligne et sur certains forums.

Cependant, il est parfois difficile de détecter le trouble et de poser un diagnostic, car certaines femmes se sentent coupables et n’en parlent pas, voire même refusent une prise en charge.

Recevez un avis médical en ligne

Décrivez vos symptômes à médecin lors d’une consultation vidéo. N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant. Prendre RDV.

symptômes dépression

Baby blues ou dépression post-partum ?

C’est la durée de la dépression post-partum qui la différencie du baby-blues. En effet, le baby-blues survient très rapidement après l’accouchement, on le surnomme d’ailleurs le syndrome du 3e jour. Il est lié aux grandes modifications hormonales et disparaît généralement de lui-même en quelques jours, le plus souvent sans aucune prise en charge thérapeutique.

La dépression post-partum est plus tardive et se développe dans les semaines voire les mois qui suivent. Les premiers symptômes ne sont pas forcément évidents. Une prise en charge le plus tôt possible est conseillée car une dépression post-partum mal soignée ou qui dure augmente les risques d’un trouble dépressif chronique ou récurrent.

Comment sortir de la dépression du post-partum ?

Pour sortir de la dépression post-partum, il faut commencer par en parler, à votre entourage, votre conjoint… Vous pouvez également consulter votre médecin traitant afin qu’il puisse vous orienter vers un psychologue ou un psychiatre. Vous pourrez bénéficier d’une prise en charge adaptée à travers une psychothérapie et, si nécessaire, un traitement médicamenteux.

Longtemps tabou, la dépression post-partum est un pathologie rencontrée par de nombreuses femmes, qu’il est important de prendre en charge pour éviter des conséquences néfastes à la fois chez la mère et chez l’enfant. Il est possible d’en sortir à condition d’accepter de l’aide et de bénéficier d’un accompagnement thérapeutique. Vous pouvez rechercher des témoignages de guérison de dépression post-partum pour vous rassurer, si nécessaire.

Consultez en vidéo dès aujourd'hui

Pour bénéficier d’une prise en charge adaptée, prenez RDV en téléconsultation et parlez-en avec un médecin généraliste ou directement avec un psychologue, du lundi au dimanche de 6h à 23h.

Les traitements de la dépression post-partum

Si vous êtes en dépression post-partum, un psychiatre ou un psychothérapeute peut vous proposer une psychothérapie de soutien ou bien une thérapie comportementale et cognitive. Si nécessaire, ce traitement peut être associé à des antidépresseurs prescrits par un médecin. Si vous souffrez d’anxiété, des anxiolytiques peuvent également venir compléter le traitement de votre trouble. Pour certains cas de dépression post-partum, un arrêt maladie est nécessaire.

traitement dépression

Lire aussi : dépression et covid-19 : quels liens ?

Que faire si un proche est en dépression post-partum ?

Il est normal de vous demander que faire si votre femme ou votre conjointe fait une dépression post-partum. Il en est de même pour les proches. La prise en charge la plus appropriée dépend notamment de la personnalité de la mère. Rappelez-vous que pour s’en sortir, il est important qu’elle soit accompagnée par des professionnels de santé ou un thérapeute.

En plus de cette prise en charge, vous pouvez soutenir la mère de plusieurs façons :

  • proposez-lui votre aide, notamment pour garder l’enfant ou effectuer les tâches ménagères ;
  • ne minimisez pas sa souffrance avec des phrases comme « ce sont les hormones », « ton bébé va bien, vois le bon côté des choses » ;
  • écoutez-la ;
  • essayez de réduire sa culpabilité et de déstigmatiser ce phénomène en lui donnant des exemples de personnes ayant été dans sa situation ;
  • vous pouvez lui proposer de se renseigner sur la dépression post-partum ;
  • suggérez-lui de consulter un professionnel de santé sans la contraindre ni la culpabiliser ;
  • prenez de ses nouvelles de façon régulière et proposez-lui de vous voir en dehors de chez elle.

Si vous êtes son partenaire, il est évidemment important d’en parler et de trouver des solutions pour l’aider. Un déséquilibre dans la répartition des tâches ou la charge mentale peut accentuer le mal-être de la mère. Si nécessaire, un psychologue ou un thérapeute spécialisé en thérapie familiale peut vous aider à traverser cette période.

Foire aux questions

Comment consulter un psychologue rapidement ?

Il n’est pas toujours évident de trouver un psychologue disponible rapidement près de chez soi. Si vous souffrez de dépression post-partum ou de tout autre trouble, vous pouvez avoir recours à la téléconsultation. Sur Qare, vous pouvez trouver un praticien disponible dans la journée.

Vous pouvez décider de poursuivre en présentiel ou continuer la thérapie à distance, selon ce qui vous arrange. Cela peut être une bonne solution si vous souhaitez essayer la psychothérapie mais que vous hésitez encore, en particulier pour éviter les déplacements. Vous pouvez choisir le thérapeute en fonction de sa spécialité.

Consultez un psy en vidéo

Est-ce possible de recevoir une ordonnance à distance ?

Vous êtes sous traitement et avez besoin de renouveler une ordonnance ? Ou, vous avez un problème et souhaitez recevoir un traitement ? En cas de problème psychique, vous pouvez téléconsulter des médecins généralistes ou des psychiatres, qui pourront vous prescrire un traitement, si nécessaire. Vous pouvez trouver des médecins disponibles dans la journée, parfois en quelques minutes, même le soir ou le week-end.

Téléconsultez 7j/7

Consulter un médecin généraliste ou un psychiatre. N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

J’ai besoin de parler à un psy, le soir ou le week-end, comment faire ?

Vous avez besoin de soutien mais votre psy n’est pas disponible. Sur Qare, vous pouvez téléconsulter 7j/7 de 6h à 23h d’où vous voulez. Des psychologues peuvent vous répondre dans l’heure. Pour consulter un psychologue ou un psychiatre, il vous suffit de vous rendre sur Qare.fr ou notre application mobile et de prendre rendez-vous. Les tarifs sont les mêmes qu’en cabinet et les téléconsultations avec des médecins sont remboursées par l’Assurance Maladie. Prendre RDV avec un psychologue ou un psychiatre.