Taux de potassium élevé : quels sont les aliments à éviter ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Votre taux de potassium est élevé ?

Laissez-vous guider par des professionnels, et adaptez votre alimentation.

Consultation remboursable par l’Assurance maladie.

Prendre RDV en ligne

Minéral naturellement présent dans l’organisme et chargé du bon fonctionnement de nombreuses fonctions, le potassium peut toutefois s’avérer toxique en trop grande quantité. Des changements dans l’alimentation peuvent aider à faire baisser son niveau. Pour ce faire, savez-vous quels aliments manger ? Quelle eau boire ? L’équipe médicale de Qare fait le point.

Le potassium, à quoi sert-il ?

Le potassium, aussi connu sous l’élément de symbole K, est un minéral que l’on retrouve naturellement dans le corps. Il arrive parfois que son taux augmente, dans la majorité des cas en raison d’une prise médicamenteuse. Quelques éléments à noter :

  • Le terme médical qui désigne une accumulation de potassium dans le sang est l’hyperkaliémie.
  • Un excès de potassium dans le sang peut parfois être à l’origine d’une faiblesse musculaire et, dans de rares cas, d’une paralysie périodique familiale hyperkaliémique.
  • Le taux de potassium normal dans le sang se situe entre 3,6 et 5 mmol/l (ou 130 à 200 mg/l). Dès que ces valeurs sont dépassées, on considère que le niveau de potassium est trop élevé.

À partir de quand le taux de potassium est-il dangereux ?

L’hyperkaliémie est classée en 3 stades, de la plus légère à la plus sévère.

  • Stade léger : entre 5,5 et 5,9 mmol/l ;
  • Stade modéré : entre 6 et 6,5 mmol/l ;
  • Stade sévère : supérieur à 6,5 mmol/l.

Lorsque le taux de potassium dans le sang atteint ou dépasse 7 mmol/l, une hémodialyse (épuration du sang à l’aide d’un rein artificiel) doit être pratiquée en urgence, afin d’éviter l’accident cardiaque.

Quels sont les symptômes quand on a trop de potassium dans le sang ?

Dans la grande majorité des cas, l’hyperkaliémie est asymptomatique et passe inaperçue. Certains patients peuvent toutefois ressentir une faiblesse musculaire, une diminution des réflexes ou un engourdissement dans les membres.

Vous avez des symptômes ?

Télécontez un médecin généraliste sans plus attendre pour faire le point. Prendre RDV en ligne.

L’alimentation, un élément essentiel et naturel pour faire baisser le potassium

Que cela soit parce que l’on manque de potassium ou à l’inverse, car on en a trop, une alimentation adaptée joue un rôle déterminant dans la régulation des taux. Pourquoi ? Tout simplement car ce minéral est importé dans le corps via les nutriments que l’on consomme.

Il est présent dans un grand nombre d’entre eux, aussi bien d’origine animale que végétale. Alors quels légumes manger quand on a trop de potassium ? Quelle viande ? Quelle eau ?

À lire aussi : Intestins irritables, que dois-je manger ?

Comment faire baisser le taux de potassium naturellement ?

En fonction de la gravité de l’excès de potassium, ainsi que de son origine, les mesures à prendre varient. Dans tous les cas de figure, le premier réflexe à adopter est de réduire sa consommation d’aliments riches en potassium.

Parmi les aliments à éviter :

  • Les bananes, les prunes, les pêches, les kiwis, les cerises, les abricots ;
  • Le chocolat noir ;
  • Les fruits secs ;
  • Les céréales, comme le quinoa et le sorgho ;
  • Les oléagineux, comme la pistache, les noisettes, les cacahuètes, les amandes…
  • Les légumes secs, comme les pois chiches, les haricots, les lentilles
  • Certaines épices et herbes aromatiques, comme le paprika, la coriandre, la menthe, le romarin, l’origan, le persil, le basilic…
  • Les légumes, comme le chou, l’artichaut, la betterave, la pomme de terre, la tomate, les épinards, la laitue, les endives…

Parmi les remèdes de grand-mère connus pour faire baisser le potassium, il y a l’épluchage systématique de la peau des légumes et des fruits consommés. Une première cuisson à l’eau permet de réduire efficacement le taux de potassium présent.

Bon à savoir : évitez le plus possible les produits allégés en sel, car celui-ci est remplacé par le potassium.

Quelle eau boire pour faire baisser le potassium ?

Autre élément important de l’alimentation : l’eau. Certaines d’entre elles sont plus riches en potassium que d’autres, il convient donc de les éviter au maximum. Remplacez-les par des eaux pauvres en potassium.

Les eaux à éviter, car riches en potassium :

  • Vichy St Yorre ;
  • Vichy Célestin ;
  • Quézac ;
  • Rozana ;
  • Arvie.

Les eaux à privilégier, car pauvres en potassium :

  • Evian ;
  • Badoit ;
  • Eau du robinet ;
  • Salvetat.

Faites-vous guider dans votre alimentation

Des médecins généralistes et des nutritionnistes sont disponibles pour vous aider.

Quelle viande est pauvre en potassium ?

Certaines viandes, tout comme le poisson et les légumes contiennent un taux de potassium élevé. Il est donc important de faire l’impasse sur plusieurs d’entre elles, afin de ne pas aggraver encore plus les choses.

Parmi les viandes que vous devez éviter :

  • Le porc ;
  • Le bœuf ;
  • La volaille (dinde et poulet) ;
  • Le mouton ;
  • Le jambon et les lardons fumés ;
  • Le foie de veau ;
  • Les viandes séchées ;
  • Les viandes des grisons.

À noter : si vous êtes amené à rôtir l’une de ces viandes, ne mangez pas les sucs !

À lire aussi : Quelle alimentation adopter en cas de brûlures d’estomac ?

Quel fromage manger quand on a trop de potassium ?

Amateur de fromage, n’ayez crainte, plusieurs d’entre eux peuvent être consommés, car pauvres en potassium. Parmi eux :

  • Le camembert ;
  • Le fromage blanc ;
  • Le Brie ;
  • La ricotta ;
  • La mozzarella ;
  • La cancoillotte ;
  • Le cottage.

Est-ce que le stress fait monter le potassium ?

Non, le stress n’est pas à l’origine d’une potentielle montée de potassium.

Foire aux questions

À quoi sert le sodium ?

Le sodium est lui aussi un minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Il intervient dans de nombreuses fonctions, comme :

  • L’activité des nerfs et des muscles ;
  • Dans l’absorption de l’eau dans le corps ;
  • Dans le transport de certains nutriments par la membrane intestinale…

En cas de manque de sodium, on parle alors d’hyponatrémie.

Dans la même catégorie :