Symptômes du variant Omicron : quelles différences avec le variant Delta et les maladies hivernales ?

Par Barbara Ejenguele · Rédactrice web santé · Mis à jour le 24 décembre 2021

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Le variant Omicron a fait son entrée en France et la rapidité de sa propagation est inédite selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Comment le différencier du variant Delta ? Et des autres maladies hivernales fréquentes en cette période ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur les symptômes répertoriés.

Quelles différences de symptômes existe-t-il entre le variant Omicron et Delta ?

Déclaré pour la première fois en Afrique du Sud, le 24 novembre 2021, le variant Omicron devient progressivement le variant majoritaire en France. D’après les premières études rapportées par Santé Publique France, il serait trois fois plus contagieux que le variant Delta, qui lui-même avait été estimé deux fois plus contagieux que les précédents.

Au niveau des symptômes, le variant Omicron semble être plus léger que le Delta. Ces observations sont toutefois à nuancer, puisque la communauté scientifique manque encore de recul sur ses caractéristiques. Les manifestations les plus fréquemment observées sont :

  • Gorge irritée
  • Douleurs musculaires
  • Toux sèche
  • Maux de tête
  • Syndrome fébrile avec frissons et courbatures

Par ailleurs, deux nouveaux symptômes semblent être particulièrement rapportés par rapport au variant Delta, à savoir des sueurs nocturnes intenses et une fatigue extrême.

Comment faire la différence entre le variant Omicron et un simple rhume ?

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, bon nombre de maladies hivernales ont pu être confondues avec le virus. Et pour cause, les symptômes peuvent être très proches. Pour bien distinguer ce nouveau variant d’un simple rhume, quelques éléments sont à prendre en compte.

Lors d’un rhume, les symptômes s’installent progressivement, sur une durée de plusieurs jours. Selon les premières constatations des effets du variant Omicron, il semblerait que les manifestations apparaissent de manière soudaine, ce qui constitue un élément caractéristique.

Les sueurs nocturnes et la fatigue intense ne font également pas partie des symptômes que présentent les personnes souffrant d’un rhume banal.

Quelles sont les différences de symptômes du variant Omicron entre une personne vaccinée et non vaccinée ?

En prenant en compte les données actuelles, la population ayant reçu 2 doses de vaccin ne dispose pas d’une protection optimale contre le variant Omicron. Par rapport aux personnes non vaccinées, néanmoins, elle présenterait tout de même moins de risques de développer des formes graves.

Les personnes ayant reçu la 3e dose de vaccin bénéficient d’une protection avoisinant les 70% contre les formes graves du variant Omicron, et sont plus à même de développer une forme légère de la maladie.

Récapitulatif des symptômes des variants du Covid-19 et des autres maladies

Si les manifestations des maladies hivernales telles que le rhume, la grippe ou encore la rhinopharyngite sont avérées et reconnues, il est important de rappeler que les symptômes des variants du Covid-19, surtout l’Omicron, le sont beaucoup moins. Il existe ainsi de grandes divergences de symptômes selon les personnes et nous manquons encore de données.

Voici un tableau récapitulatif qui compare les principaux symptômes des variants du Covid-19 à ceux des maladies hivernales fréquentes.

 

Variants du Covid-19 Symptômes les plus fréquents Symptômes les moins fréquents
Variant Delta Fièvre (38° ou plus) ou sensation de fièvre (frissons)

Fatigue inhabituelle

Apparition de toux ou aggravation de la toux

Maux de tête

Maux de gorge

Perte de l’odorat et du goût (sans congestion nasale)

Douleurs musculaires et courbatures

Maux de ventre, diarrhée ou des vomissements

Variant Omicron Gorge irritée

Fatigue intense

Toux sèche

Douleurs musculaires

Sueurs nocturnes

Pas assez de données
Maladies hivernales Premiers symptômes Suivi généralement de ces autres symptômes fréquents
Rhume Mal de gorge Congestion nasale

Éternuements

Légère fatigue

Écoulement nasal

Léger maux de tête

Grippe Forte fièvre (autour de 39°)

Frissons

Fatigue intense

Douleurs musculaires

Maux de tête

Toux sèche et douloureuse
Rhinopharyngite Fatigue légère

Frissons

Courbatures

Sensation de “tête lourde”

Sécheresse, voire brûlures ressenties à l’arrière du nez

Démangeaisons du nez

Éternuements

Yeux larmoyants

Vous êtes cas contact d’une personne positive au variant Omicron ? Rappel des règles à suivre

Téléconsultez un médecin dans la journée

En cas de symptômes, restez chez vous et consultez un médecin en vidéo (Remboursable à 100 % par l’Assurance Maladie).

Quoi qu’il en soit, au moindre doute, n’attendez pas pour vous faire tester et téléconsulter si vos symptômes persistent. Sur Qare, des professionnels sont à votre écoute pour répondre à vos questions 7J/7, de 6h à 1h.

Depuis le 13 décembre, l’Assurance Maladie à introduit de nouvelles règles d’isolement et des test spécifiques au nouveau variant Omicron :

  • Isolez-vous immédiatement pour 7 jours (ou 17 jours si vous partagez le domicile de la personne positive au variant Omicron), quelque soit votre schéma vaccinal (non vacciné, 1, 2 ou 3 doses)
  • Réalisez immédiatement un test antigénique. Si ce dernier est positif, réalisez ensuite un test RT-PCR qui permettra de confirmer si vous êtes aussi positif au variant omicron.
  • Prévenez les personnes vues récemment afin qu’ils se testent immédiatement et renforcent leurs gestes barrières.

Vous avez été testé(e) positif(ve) du variant Omicron ? Rappel des règles à suivre

Le respect des gestes barrières est plus que jamais d’actualité pour ralentir l’épidémie. Si vous avez été contaminé par le virus (variant Omicron ou une autre souche), vous devez vous isoler.

Comptez 10 jours d’isolement à partir du moment où les premiers symptômes sont apparus. Si vous n’observez pas de symptômes, mais avez un test positif, la période d’isolement débute le jour où vous avez effectué le test.

En cas de fièvre et/ou de toux le 10e jour, il est recommandé de prolonger votre période d’isolement de 48h après la disparition de tous vos symptômes. N’attendez pas pour contacter le 15 si vous faites face à des difficultés respiratoires, d’autant plus si vous n’avez reçu aucune dose de vaccin.