Mon enfant est-il hyperactif ?

Par Dr Philippe Bonnet · Médecin Pédiatre · Mis à jour le 10 mars 2020, publié le 9 mars 2018

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

C’est une question que les parents peuvent se poser face au comportement de leur fils ou fille. Est-il seulement plein d’énergie, de vie, de mouvement, captivé par tout sans préférence, pas très attentif ni stable parce qu’il est petit, ou y a t’il un problème ?

Le TDAH (ou ADDH en anglais) est un Trouble Déficitaire de l’Attention et Hyperactivité répertorié dans la classification internationale des maladies.
Il est défini après une analyse qualitative et objective du comportement de l’enfant.

Son origine

Cette problématique serait liée à un déséquilibre entre des zones cérébrales excitatrices et inhibitrices de l’activité et de l’attention. L’enjeu est celui de la qualité de la relation familiale et sociale et surtout de l’acquisition des apprentissages scolaires.

Cette problématique touche environ 3% des enfants, facteurs génétiques ou/et environnementaux, la cause en reste inconnue.

Comment reconnaître le trouble

Il est repérable et significatif entre 3 et 5 ans. On note une incapacité à rester en place plus de quelques minutes ou au prix de mouvements incessants des jambes, des pieds, du regard. S’y associe plus ou moins une difficulté à stabiliser son attention dans l’échange, le jeu, même face à un écran. La vie familiale est perturbée, l’école signale aussi souvent ces mêmes difficultés.

Quels Conseils ?

Ces perturbations à elles seules ne font pas un diagnostic. Une évaluation médico psychologique doit être faite, de préférence avant 5 ans, par un pédiatre ou un pédopsychiatre, avec les bilans nécessaires. Il faut impérativement prendre en compte les facteurs sociaux et familiaux, et objectiver et mesurer l’intensité du trouble par des échelles spécifiques (type Conners par exemple).

Il est important de considérer que ces enfants ne sont ni déficients intellectuels ni « caractériels » , ils ont une difficulté réelle, mais améliorable par des aides comportementales pour eux-mêmes mais aussi pour leurs parents et fratrie.

Pourra être posé avec les parents et les différents professionnels, la question de l’utilisation d’un traitement médicamenteux. Celui-ci est efficace et transforme le plus souvent la vie de l’enfant et de sa famille. Il fait partie de la catégorie des psycho stimulants mais il a une action freinatrice sur l’hyperactivté et renforçante sur l’attention. Il fait l’objet de discussions et questions qui devront être abordées en toute clarté face aux enjeux à moyen et long terme et en fonction de l’intensité repérée et évaluée du trouble.

Conclusion

Le TDAH est un authentique trouble neurologique, il doit être pris en charge et suivi dans l’intérêt de l’enfant.

Ressources complémentaires :

www.drlouisvera.com/comprendre-le-tdah/ (article d’un pédopsychiatre au CH la Pitié Salpetrière à Paris)

Site Association TDAH
www.tdah-france.fr