La communication avec les adolescents

Par Sabrina Sitruk-Bodin · Thérapeute · Mis à jour le 5 mars 2020, publié le 19 septembre 2017

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

L’adolescence est une période d’âge comprise entre 13 et 19 ans (les « teens » anglo-saxons) et qui marque le passage de l’enfance à l’âge adulte. Il est très courant que cette période soit difficile pour les adolescents, et leur entourage. L’adolescent est en quête d’identité. C’est une période de bouleversements et de constructions.

communication adolescent

Cette période de la vie peut être marquée par un éloignement entre les adolescents et leurs parents, et se manifester par un sentiment d’incompréhension réciproque, de décalage croissant entre les priorités des uns et des autres… L’adolescent est à la fois un adulte en recherche d’indépendance et de liberté, et un enfant conservant sa peur d’être abandonné par ses parents.

Ce que vous pouvez faire pour éviter de rencontrer trop de difficultés :

  • Ayez des échanges détendus, en profitant des situations de la vie courante (tâches ménagères ensemble, trajets en voiture, évènements familiaux, loisirs,…) ;
  • Ecoutez-le quand il est prêt, en lui accordant toute votre attention, même si ce n’est ni l’endroit ni l’heure que vous aviez choisis ;
  • Ciblez vos priorités : ferme sur les fondamentaux (politesse, etc…), et moins regardant sur les aspects cosmétiques (le rangement de la chambre…) ;
  • Faites des activités avec lui, le simple fait d’avoir du plaisir ensemble suffit à souvent conserver un lien qui, s’il est rompu sera très difficile à retisser ;
  • Partagez votre expérience, idéalement si vous pouvez tracer des parallèles avec des situations vécues lors de votre adolescence (mais sans lui dire que vous avez déjà vécu tout ce qu’il vit !) ;
  • Conservez-lui toute votre confiance de parent : soyez sincère avec lui et acceptez le comme il est et non comme vous voudriez qu’il soit.

L’essentiel pour les parents est de toujours montrer leur intérêt pour l’adolescent et ses différences, même s’ils ne sont pas toujours d’accord avec ses choix. Rien ne vous empêche d’exprimer votre désaccord mais seulement en énonçant votre point de vue dégagé de tout jugement.

Parlez de votre ressenti, de votre vécu, partez de vous, afin d’exprimer votre point de vue, sans accusation ni jugement. Fuyez le ton moralisateur, adressez-vous à lui comme vous le faites avec des adultes, et évitez les longs discours.

Exemple d’une situation : vous trouvez que votre adolescent passe trop de temps sur les écrans.

Avant d’être dans le reproche, intéressez-vous à ce qu’il y fait, exprimez vos inquiétudes de le voir sans cesse connecté, formulez vos peurs: “A te voir toujours en train de jouer, j’ai peur que tu te coupes de nous, que tu t’isoles de tes amis, que tu t’impliques moins à l’école…” Demandez-lui de vous montrer un jeu vidéo ou une application et jouez-y avec lui. Tâchez de trouver un terrain d’entente sur les temps de connection.

Intéressez-vous à ce qu’il fait, ce qu’il vit, imposez-lui des règles cohérentes car bien qu’il veuille être traité comme un adulte il a besoin de règles.

D’autres conseils ici.