Que faire après un choc au niveau de la bouche et des dents de mon enfant ?

Par Dr Sabine Barlette · Chirurgien-Dentiste · Mis à jour le 5 mars 2020, publié le 14 juin 2017

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Ces chocs se produisent le plus souvent entre 2 et 13 ans, lors d’une chute ou bien lors de la pratique d’un sport à risque (hockey, rugby, etc.). Il existe par ailleurs d’autres facteurs favorisants : dents en avant, apprentissage de la marche, jeux de plein air, trottinette, enfant n’ayant pas encore le réflexe de protection par les mains lors d’une chute. Comment réagir à la suite d’un tel choc ?

choc dent enfant

Au premier abord, un traumatisme bucco-dentaire semble beaucoup saigner, car le sang se mélange à la salive et aux larmes de l’enfant, pouvant créer une certaine panique. Même si l’enfant hurle et semble beaucoup saigner, la règle d’or est de ne pas paniquer, de calmer l’enfant, le rassurer en lui expliquant que son corps est à même de réparer ce genre d’incident. Nettoyez si possible les plaies du visage (eau claire, sérum physiologique ou chlorexidine), et observez attentivement la zone afin d’analyser l’endroit abîmé.

Service d’urgences

Dans les cas suivants, il faudra avoir recours aux services d’urgences le plus vite possible :

  • Comportement inhabituel, étrange ou anormal de l’enfant
  • Perte de conscience même transitoire
  • Maux de tête
  • Vomissements
  • Saignement important et/ou prolongé
  • Saignement d’oreille, même si peu important
  • Plaies profondes, souillées, nécessitant visiblement des points de suture
  • Impossibilité mécanique d’ouvrir ou de fermer correctement la bouche : mâchoires bloquées
  • Mauvais repositionnement des dents

Consulter un dentiste

Dans le cas suivant, il faudra consulter un dentiste dans l’heure qui suit.

  • Chute d’une dent DEFINITIVE : si l’on veut avoir une chance de la réimplanter il faut la récupérer en la tenant par la couronne (la partie habituellement visible), ne pas la frotter ni la nettoyer. La conserver dans du lait, du sérum physiologique, ou dans la salive (= l’idéal reste de la rouler dans une petite compresse et de la coincer dans la bouche entre la gencive et la joue)
    Ceci n’est pas valable pour une dent de lait, car on ne la réimplante pas : une dent de lait qui chute a finalement rempli le rôle qui lui est dévolu !

Voici une liste des lésions que l’on peut observer au niveau bucco-dentaire après un choc :

Liste des lésions

Il faut dans un premier temps observer les dégâts éventuels sur les muqueuses.

1) Muqueuse déchirée, transpercée

Que cela soit au niveau des joues, des lèvres, des gencives ou de la langue, si le dommage est léger et la plaie propre, un nettoyage soigneux suivi d’une simple surveillance suffira. En revanche, si la plaie est souillée ou impactée par des corps étrangers, ou si elle est importante, avec des morceaux de muqueuse mobiles, une consultation chez le dentiste/stomatologiste/chirurgien maxillo-facial ou aux urgences sera nécessaire dans les plus brefs délais pour nettoyage approfondi et/ou points de suture.

Ensuite il faut observer les dégâts éventuels sur les dents.

2) Dent mobile

Si une dent bouge très légèrement, une simple surveillance suffira. Si la mobilité est importante, très douloureuse, accompagnée d’une gêne importante pour fermer la bouche, il faudra consulter en urgence le dentiste, pour faire le soin approprié.

3) Dent fêlée

La fêlure dentaire est une lésion très superficielle qui ne concerne que l’émail, et que l’on aperçoit bien à la lumière. Sans gravité, elle nécessitera juste d’être contrôlée lors du RDV de contrôle annuel ou biannuel chez le dentiste. Une petite sensibilité peut apparaître. En revanche si la douleur associée est très forte ou très persistante, un rendez-vous dans les jours suivants sera nécessaire.

4) Dent fracturée, cassée

Si la fracture est entièrement visible, avec perte d’un morceau de dent, si le morceau est petit, et que du sang ne sort pas de l’intérieur de la dent, un rendez-vous sera nécessaire dans quelques jours pour reconstituer ou polir la dent. Si le morceau est gros, ou que du sang sort de l’intérieur de la dent, ou que la douleur est très violente, il faudra consulter en urgence le dentiste pour réaliser le soin adéquat.

Si une partie de la fracture est visible, mais que l’autre partie est sous la gencive avec un morceau de dent détaché ou non (il peut rester accroché sous la gencive), alors il faudra consulter en urgence le dentiste pour réaliser le soin adéquat.

Si la fracture est invisible (sous le niveau de la gencive) :

  • Avec un morceau de dent qui se détache complètement, il faut consulter en urgence le dentiste pour faire le soin adéquat
  • Avec un morceau de qui reste accroché (comme une dent mobile mais qui semble bien serrée dans son logement malgré tout), il faut consulter en urgence le dentiste pour faire le soin adéquat.

5) Dent déplacée

Déplacement léger vers l’extérieur (lèvre, joue) ou vers l’intérieur (palais); Si le déplacement est léger avec une gêne et une douleur minime, un rendez-vous de surveillance au bout de quelques jours suffira.

Déplacement très important vers l’extérieur ou vers l’intérieur, accompagné ou non d’une forte gêne et d’une forte douleur : il faut consulter en urgence un dentiste pour effectuer le soin adéquat.

6) Dent de lait expulsée

On ne réimplante pas une dent de lait expulsée. Si une dent de lait est expulsée, il faut comprimer la gencive avec une compresse jusqu’à l’arrêt du saignement. Prendre un rendez-vous dans les jours qui suivent pour vérifier la cicatrisation. Si le saignement semble excessif ou la douleur très forte, consulter en urgence un dentiste pour effectuer le geste adéquat.

N’oubliez pas aussi d’emmener régulièrement vos enfants chez le dentiste pour prévenir, savez-vous à quelle âge faire la première visite chez le dentiste ?

Pour en savoir plus : https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/oral-health