L’alimentation de la femme enceinte

Par Olivia Carron · Sage-femme · Mis à jour le 4 mars 2020, publié le 24 avril 2017

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Se présente à vous l’occasion rêvée pour prendre de bonnes habitudes alimentaires et de se débarrasser des mauvaises.

Par exemple : favorisez les produits frais, ceux de saison et évitez les plats cuisinés (trop salés, trop sucrés) ainsi que les enseignes de restauration rapide. Sans pour autant se priver !

Pourquoi manger mieux pendant la grossesse ?

Mieux vous alimenter pendant la grossesse vous permettra d’assurer un bon développement à votre bébé, contribuera au bon déroulement de la grossesse et vous permettra de retourner rapidement à un poids normal une fois l’accouchement passé.

L’alimentation de la femme enceinte nécessite quelques petits ajustements comme augmenter légèrement les calories et les nutriments. Ces ajustements contribuent également à limiter les désagréments physiques (anémie, crampes, œdèmes, constipation) et à limiter la prise de poids.

La prise de poids recommandée durant la grossesse se situe entre 9 et 12 kg. Cela varie bien sûr en fonction de votre morphologie :une personne mince en début de grossesse pourra envisager une prise de poids légèrement plus importante qu’une personne plus ronde.

Grossesse : 3 repas par jour et 1 collation (si nécessaire)

Bien structurer ses repas permet d’éviter les fringales et d’assurer une prise de poids modérée.

  • Petit-déjeuner équilibré : une boisson (pas ou peu sucrée de préférence, un thé ou un café par jour sont autorisés) des protéines (fromage blanc, yaourt), des glucides complexes (céréales, pain), du beurre et un fruit de saison.
  • Déjeuner et dîner : Des crudités en entrée (ou fruit en dessert), un plat composé (une protéine : viande, poisson, volaille ou œuf + un légume vert cuit + un féculent ou légumes secs), un produit laitier (fromage ou entremet au lait) & une tranche de pain.
  • Goûter : 1 tranche de pain, un morceau de fromage ou un fruit.
  • Boissons : On n’oublie pas bien sûr de bien s’hydrater : 1,5 litre d’eau par jour !

Les boissons sucrées sont à limiter au maximum.

Les boissons alcoolisées sont bien sûr interdites pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement !

Quelques conseils pour bien manger pendant la grossesse

  • Privilégier les sucres lents (glucides complexes) contenus dans les féculents, les céréales et les légumes secs. Ils apportent de l’énergie (à la mère et au fœtus) et une bonne satiété d’un repas à l’autre. Ils aident à limiter les fringales et les grignotages.
  • Limiter les sucres rapides (glucides simples) car inversement, ils favorisent les fringales, la prise de poids et le diabète. Attention, les fruits sont riches en sucre : 2 ou 3 par jour suffisent.
  • Privilégier les lipides insaturés (acides gras essentiels nécessaires au développement du cerveau du fœtus) que l’on trouve par exemple dans l’huile d’olive, au détriment des huiles saturées (graisses animales) responsables d’excès de poids.
  • Contre l’anémie : risque plus élevé pendant la grossesse, il faut augmenter les aliments riches en fer (viande, poisson, légumes secs, légumes frais, œufs, …) et les associer à des fruits riches en vitamine C (agrumes, brocolis…) pour une meilleure absorption.
  • Contre les crampes : céréales complètes et légumes riches en magnésium (haricots verts, flageolets, épinards, lentilles…).
  • Contre les œdèmes : limitation des aliments riches en sel (produits industriels salés, jambon, poissons fumés, chips, conserves…)
  • Contre la constipation : boire beaucoup d’ eau, de tisane, de bouillon, et augmenter les fibres (aliments complets, légumes secs, légumes verts cuits).

Pour en savoir plus :