Quel est le meilleur traitement pour la rhinite ?

Par L'équipe médicale · Qare · Mis à jour le 8 juin 2020, publié le 4 juin 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Les rhinites, tout le monde connaît, on parle de rhumes en langage courant. Rien de plus banal : on a tous eu un rhume un jour ou l’autre. Et pourtant il est utile de bien connaître les traitements du rhume ou de la rhinite. Car on peut souffrir de rhinite aiguë ou de rhinite chronique. Voici les explications médicales de Qare pour en savoir plus sur la manière de prendre en charge les rhinites.

Soulager la rhinite rapidement

Il n’existe pas une mais plusieurs rhinites. La plus fréquente, c’est bien sûr la rhinite virale, le rhume de l’hiver. Mais de nombreuses personnes souffrent aussi de rhinites allergiques, atrophiques ou vasomotrices. Dans tous les cas, les symptômes sont similaires, et des traitements naturels simples peuvent soulager votre rhinite.

Quels sont les symptômes d’une rhinite ?

Le symptôme principal de la rhinite, c’est d’avoir le nez qui coule.

  1. L’écoulement peut être clair et liquide, ou bien purulent et épais.
  2. Il s’accompagne souvent d’éternuements, et des épisodes de nez bouché alternent avec le nez qui coule.
  3. Dans certains cas on peut avoir des croutes dans le nez, une perte partielle de l’odorat ou encore un peu de fièvre.

La première chose à faire pour se soigner, c’est de trouver un traitement rapide à ces symptômes de rhinite.

Un médecin est là pour vous aider à trouver rapidement le bon traitement !
Téléconsultation possible de 6h à 23h même le week-end

Comment soigner la rhinite naturellement ?

Le lavage de nez

Pour bien vous soigner, il faut bien vous moucher ! C’est un geste connu mais ce traitement de grand-mère est essentiel pour soigner une rhinite. Et si c’est votre bébé qui a une rhinite, ce traitement est primordial pour l’aider à bien respirer. Il faut le réaliser avec soin. Mouchez-vous longuement, sans souffler trop violemment pour ne pas abîmer les petits vaisseaux du nez.

  • Vous pouvez vous aider en instillant du sérum physiologique dans chacune de vos narines.
  • Vous pouvez aussi réaliser ce lavage de nez avec un spray d’eau de mer, souvent efficace en traitement des symptômes de rhinite.

Par contre ne l’utilisez pas chez un bébé avant 2 ans. Le sérum physiologique est le traitement de la rhinite à utiliser en priorité chez le bébé et le petit enfant.

Evitez de sortir de chez vous et consultez un médecin en vidéo !
Téléconsultation remboursable par l’Assurance Maladie

Les autres traitements naturels de la rhinite

  • Les huiles essentielles, notamment celles de thym et de menthe poivrée, peuvent parfois soulager les rhinites. Demandez conseil à votre pharmacien pour savoir lesquelles privilégier et comment bien vous en servir. Et ne les utilisez jamais comme traitement chez les bébés de moins de 36 mois.
  • Un bon moyen de se déboucher le nez en cas de rhinite : les inhalations. On peut y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle si besoin.
  • Certaines plantes à consommer en tisane ou en gélules peuvent aider à guérir une rhinite virale, par exemple le sureau noir. Là encore, demandez conseil au pharmacien.

traitement naturel rhinite

Comment se soigner d’une rhinite aiguë ?

La rhinite aiguë peut avoir deux origines, virale ou allergique.

  • La rhinite virale se déclenche à l’automne ou l’hiver la plupart du temps, quand il fait froid et humide.
  • La rhinite allergique au contraire, se manifeste plutôt au printemps ou pendant l’été, quand les pollens et les graminées se disséminent dans l’air.

Le traitement de la rhinite sera différent selon son origine.

Soulager la rhinite virale

La rhinite virale, c’est le bon gros rhume de l’hiver. Elle s’accompagne souvent de fatigue, parfois d’un peu de fièvre. Quand il y a aussi de la toux et un mal de gorge, on parle de rhinopharyngite. L’écoulement du nez est d’abord clair puis, au bout de deux jours environ, il devient verdâtre. C’est l’évolution normale de la rhinite : même si cela ressemble à une rhinite purulente, les antibiotiques sont inutiles puisqu’ils ne peuvent rien contre les virus. Après 2 ou 3 jours, l’écoulement nasal va devenir clair à nouveau.

Consulter un médecin

En général, la rhinite virale passe toute seule. Mais consultez sans hésiter un médecin si vous constatez ces signes d’alerte chez vous ou votre enfant :

  • Vous avez une fièvre modérée qui ne passe pas au bout de 2 ou 3 jours, ou bien une fièvre élevée supérieure à 39°C.
  • Vous avez une toux qui s’aggrave et qui semble provenir des bronches. (On ne donne pas de traitement contre la toux de la rhinite ou rhinopharyngite, car elle permet d’évacuer le virus).
  • Vous avez mal aux oreilles, ou des douleurs au niveau des sinus à la suite d’une rhinite, qui dure plus d’une semaine.

Le médecin vous prescrira un traitement adapté, éventuellement antibiotique, en cas de surinfection. S’il en a la spécialité, il pourra aussi vous proposer un traitement homéopathique de la rhinite et de ses symptômes.

Ne restez pas seul face à vos symptômes ! Téléconsultez depuis chez vous et recevez le bon traitement !

Soigner la rhinite allergique épisodique

Les symptômes de la rhinite allergique se déclenchent dès qu’on est en présence de la substance responsable : on parle d’allergène. Il s’agit souvent des pollens ou des graminées. Une consultation médicale est toujours nécessaire en cas de rhinite allergique car les traitements sans ordonnance n’existent pas. La consultation peut se faire à distance car l’auscultation n’est pas indispensable.

  • Le médecin vous prescrira un traitement de la rhinite à base d’antihistaminiques en cas d’allergie.
  • Si votre rhinite s’accompagne de conjonctivite allergique, ce qui est souvent le cas, il vous conseillera également un collyre.
  • Si votre allergie s’avère vraiment forte, il pourra ajouter des pulvérisations nasales à base de corticoïdes, ou même un traitement corticoïdes oral.
  • Dans ce cas, il vous proposera sans doute aussi de consulter un allergologue pour mettre en place un traitement de fond.

La téléconsultation et tout à fait adaptée pour soigner une allergie !
Consultez un médecin généraliste en vidéo de 6h à 23h

Comment se débarrasser d’une rhinite chronique ?

On parle de rhinite chronique quand elle se produit plus de 4 mois par an et plus de 4 jours par semaine. Quand les rhinites deviennent chroniques, leur traitement doit être à la fois médical et préventif. Ces rhinites chroniques peuvent être de trois sortes : allergiques, vasomotrices et atrophiques.

Les rhinites chroniques allergiques

Les rhinites allergiques deviennent chroniques, lorsque les allergènes auxquels on est sensible sont présents toute l’année dans l’air. C’est le cas des acariens, des moisissures ou des poils d’animaux. Le traitement le plus efficace de cette rhinite consiste bien sûr à éviter l’allergène. Mais parfois, cela se révèle impossible. Un suivi avec un médecin allergologue est alors souvent utile pour trouver un traitement qui fonctionne. Dans certains cas, il pourra vous proposer une désensibilisation progressive, par voie orale ou par petites injections cutanées parfois sur 3 ans.

En traitement sans ordonnance de la rhinite allergique chronique, vous pouvez suivre ces recommandations :

  • aérer votre habitation longuement chaque jour
  • éviter les tapis, les moquettes, les double-rideaux
  • passer l’aspirateur tous les jours
  • utiliser un déshumidificateur si votre logement est très humide.

Certaines huiles essentielles peuvent aussi soigner les symptômes d’une rhinite chronique. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien pour savoir lesquelles utiliser.

rhinite allergique chronique

Traiter la rhinite chronique vasomotrice

Les rhinites vasomotrices sont des rhinites sans inflammation, avec un écoulement transparent du nez. Leurs causes sont variées :

  • hormonales (pendant la grossesse),
  • prise de certains médicaments,
  • pollutions professionnelles,
  • stress, etc.

L’alimentation peut aussi déclencher des rhinites vasomotrices :

  • poissons,
  • chocolat,
  • sulfites,
  • moutarde,
  • caféine, etc.

Quand le traitement médicamenteux de ces rhinites vasomotrices n’est pas efficace, ou si elles sont vraiment gênantes, l’ORL peut parfois vous proposer un traitement au laser de votre rhinite.

Le cas particulier de la rhinite atrophique

La rhinite atrophique est une forme moins connue de rhinite chronique :

  • la muqueuse du nez s’amincit,
  • le nez devient sec, avec des croûtes et une mauvaise odeur,
  • il saigne facilement et on peut perdre l’odorat (anosmie).

Le traitement de la rhinite atrophique se fait par des antibiotiques en pommade, des pulvérisations d’oestrogènes dans le nez et de la vitamine A et D par voie orale. Consultez bien sûr un médecin si vous pensez avoir de tels symptômes.

Sources :