Trypophobie : que faire quand on a peur des trous ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Sollicitez un soutien psychologique en téléconsultation

Des psychiatres sont disponibles de 6h à 23h 7j/7 depuis chez vous.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

La trypophobie, par définition, c’est la peur des trous. Les personnes trypophobes se sentent mal devant des images ou objets présentant des trous ou des petits motifs géométriques très rapprochés les uns des autres : une éponge par exemple, un nid d’abeilles ou encore de la mousse de savon. Cette drôle de pathologie serait fréquente puisque 11% des hommes et 20% des femmes en souffriraient. Voici les conseils médicaux de Qare pour faire face à ce trouble méconnu.

Qu’est-ce qui cause la trypophobie ?

La trypophobie, c’est la phobie des trous. Elle a été identifiée en 2005 seulement, à partir notamment d’une image emblématique, celle de la fleur de lotus. Mais tout ce qui présente une surface géométriquement trouée peut déclencher une crise de trypophobie.

Comment savoir si on a une phobie ?

Médicalement, la trypophobie n’est pas considérée comme une vraie phobie, car les éléments déclencheurs ne représentent pas une menace pour l’être humain. Ceci-dit, les symptômes de la trypophobie sont similaires à ceux des autres phobies. Vous pouvez ressentir :

  • de l’anxiété, une sensation de malaise ;
  • de la nausée, mal à la tête ;
  • de la tachycardie ;
  • la trypophobie peut aussi donner des frissons, des démangeaisons sur la peau ;
  • une attaque de panique est possible dans les cas extrêmes.

Vous rencontrez ces symptômes ?

Sollicitez un soutien psychologique en téléconsultation ! Prendre RDV avec un psychiatre / Prendre RDV avec un psychologue.

Bon à savoir : parmi les phobies qui représentent une menace pour l’être humain, on retrouve par exemple la phobie sociale, la phobie d’aller à l’école ou encore la phobie de certains endroits (agoraphobie) dans lesquels il semblerait difficile d’être secouru.

Comment savoir si j’ai la phobie des trous ?

Le plus simple est de faire un test visuel simple, en regardant des photos censées provoquer de la trypophobie. Il en existe beaucoup sur Internet, Les photomontages présentant des parties du corps humain criblés de petits trous ont un effet particulièrement marqué sur les personnes atteintes de trypophobie.

photo trypophobie

Comment se soigner de la trypophobie ?

Pour mieux se soigner, il faut essayer de comprendre l’origine de la trypophobie et son mécanisme psychique. Plusieurs hypothèses ont été avancées par les chercheurs.

Les explications possibles de la phobie des trous

Selon des chercheurs de l’université d’Essex en Angleterre, il s’agirait d’une forme de l’instinct de survie, atténuée par l’évolution. Les motifs géométriques qui provoquent la trypophobie auraient des contrastes de couleurs semblables à ceux de la peau des animaux venimeux.

Autre explication : les figures responsables de trypophobie ressembleraient à une infection par des parasites comme une maladie de peau. Face à cette menace potentielle de maladie, certaines personnes réagiraient de façon exacerbée.

Pour d’autres scientifiques, la trypophobie aurait une cause mathématique : regarder des motifs géométriques entraîne une fatigue visuelle et une baisse d’oxygénation du cerveau, qui seraient particulièrement marquées chez les personnes trypophobes.

Comment se débarrasser de la trypophobie ?

Si vous êtes atteint de trypophobie, vous pouvez essayer plusieurs solutions :

  • Si votre trouble n’est pas trop prononcé, si la trypophobie vous donne simplement un fort malaise en présence d’images ou d’objets présentant des trous, le plus simple est de les éviter au maximum.
  • Si vos symptômes de trypophobie sont fréquents ou difficiles à supporter, n’hésitez pas consulter un psychologue ou un psychiatre. Les thérapies cognitives et comportementales réussissent souvent bien à calmer les phobies. L’hypnose médicale peut également se révéler efficace.
  • Dans certains cas, si votre trypophobie s’accompagne d’autres phobies, comme la phobie des pieds, ou d’anxiété plus généralisée, un suivi à la fois médical et psychologique pourra vous aider à vous sentir mieux. Vous pouvez commencer par consulter un médecin pour avoir son avis sur votre cas particulier, il est là pour ça.

Commencer un accompagnement en téléconsultation

Des psychologues ou des psychiatres sont disponibles en consultation vidéo. Vous pouvez consulter depuis chez vous de 6h à 23h chaque jour.

Sources :