Masque de grossesse : comment s’en débarrasser ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez une sage-femme dans la journée

Décrivez vos symptômes à une sage-femme en vidéo et recevez un traitement sur ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV

Le masque de grossesse est une hyperpigmentation partielle de la peau du visage qui est liée à une surproduction de mélanine, le pigment naturel de la peau. Également appelé mélasma ou chloasma, il touche surtout les femmes enceintes mais peut aussi plus rarement concerner celles qui ne le sont pas ainsi que les hommes. Quelles sont ses causes ? Comment le traiter ? Nous vous donnons nos recommandations.

C’est quoi le masque de grossesse ?

Le masque de grossesse (aussi appelé chloasma ou mélasma) est une hyperpigmentation de la peau qui :

  • Se manifeste par des taches ou des plaques brunes sur la peau du visage ;
  • Est localisé sur le front, le nez, les pommettes et le dessus de la lèvre supérieure ;
  • Peut apparaître sur le visage d’une femme enceinte à partir de la fin du 1er trimestre de sa grossesse et du début du second.

Le chloasma est dû aux changements hormonaux causés par la grossesse et particulièrement à une concentration importante d’oestrogène (l’hormone féminine). Il disparaît généralement de lui-même entre 1 à 6 mois après l’accouchement ou quand on a fini d’allaiter. Lorsque cela n’est pas le cas ou qu’il s’attarde, un dermatologue peut prescrire des traitements pour accélérer sa disparition.

À noter : on croyait autrefois que le mélasma permettait de prédire le sexe du bébé. Aucune étude scientifique n’a cependant démontré qu’il est un signe que l’on attend une fille ou un garçon.

Un avis médical dans la journée

Consultez un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme en vidéo et recevez des conseils et une ordonnance, si nécessaire.

Comment savoir si on va avoir un masque de grossesse ?

On ne peut pas savoir à l’avance si on va avoir un masque de grossesse ou pas. Néanmoins, il est possible de savoir si on y est plus ou moins prédisposé, ainsi que d’éviter certaines pratiques qui le favorisent.

Les causes du mélasma

Pendant la grossesse, le fonctionnement hormonal de l’organisme est modifié. L’accumulation importante d’œstrogène cause une surproduction de mélanine (le pigment naturel qui donne sa teinte à la peau) en mettant les mélanocytes (les hormones qui fabriquent la mélanine) en état de surfonctionnement. C’est ce qui cause l’apparition de taches ou de plaques foncées sur une partie du visage et c’est le même processus qui provoque l’apparition d’une ligne pigmentée sur le ventre.

Plus la peau est foncée et plus elle est prédisposée au masque de grossesse, car elle est déjà naturellement plus riche en mélanine qu’une peau claire. C’est pour cela qu’il est plus courant chez les peaux mates et noires. Mais cela ne veut pas dire que les peaux claires ne peuvent pas être concernées par le chloasma. L’hérédité est aussi un facteur qui le favorise. On a plus de chance d’en avoir un s’il y a des antécédents dans la famille.

La grossesse n’est pas la seule cause de mélasma, il est aussi causé par : des troubles hormonaux (comme un dysfonctionnement de la thyroïde), la prise d’un traitement ou d’un contraceptif hormonal (comme la pillule contraceptive) et des réactions à certains produits cosmétiques, parfums ou médicaments.

Enfin, il faut savoir qu’il est également possible pour les hommes d’avoir un mélasma. Dans leur cas, il est souvent causé par l’exposition au soleil ou à certains traitements hormonaux. De la même façon que pour les femmes, ceux qui ont la peau foncée y sont prédisposés.

Parlez de vos problèmes de peau à un professionnel de santé

Consultez un médecin généraliste, un gynécologue ou un dermatologue en vidéo, 7J/7 de 6h à 1h.

Les autres facteurs qui contribuent au masque de grossesse

Certaines habitudes peuvent favoriser le développement du mélasma, comme l’exposition aux rayons UV. C’est la raison pour laquelle le printemps et l’été sont les saisons les plus propices à son apparition. 

Bien qu’on ne puisse pas supprimer totalement la possibilité d’avoir un mélasma, surtout si on y est prédisposé génétiquement, éviter certaines pratiques ermet de réduire le risque. Il peut cependant arriver qu’il fasse tout de même son apparition en dépit de ces précautions et tarde à disparaître après la naissance de l’enfant. Il faut alors consulter un dermatologue pour obtenir un traitement adapté.

Masque de grossesse : quels sont les traitements ?

Le plus souvent, le masque de grossesse disparaît de lui-même 1 à 6 mois après la naissance de l’enfant ou l’allaitement. Si cela n’est pas le cas ou si le mélasma concerne un homme, plusieurs traitements peuvent être prescrits par un dermatologue afin d’accélérer sa disparition.

Cela consiste en :

  • Des crèmes dépigmentantes à base d’hydroquinone (une molécule qui bloque la production de la mélanine), de corticoïdes, d’acide azélaique, de vitamine A (rétinoides topiques), à appliquer soi-même tous les soirs jusqu’à rétablissement de la peau.
  • Des peelings, réalisés par le dermatologue, qui servent à exfolier les couches superficielles de la peau. Ils permettent, au bout de plusieurs séances (combinées à un traitement avec des crèmes dépigmentantes), d’atténuer progressivement les taches ou les plaques brunes. Dans les premières 48h après le traitement, la peau a tendance à être rouge, gonflée et à peler beaucoup. On peut aussi avoir recours à l’acide tranexamique.
  • Des séances de laser, également faites par un médecin, afin de détruire les couches de la peau touchées par le masque de grossesse et d’accélérer le renouvellement cutané.

Afin de maintenir les résultats et de prévenir les rechutes, on utilise des crèmes dépigmentantes à base d’hydroquinone ou d’acide azélaïque par intermittence. 

On recommande également de protéger sa peau du soleil en portant des vêtements longs et en appliquant une crème solaire SPF 50 ou 50+ toutes les 2 à 3 heures. Le port du maquillage permet quant à lui de normaliser l’apparence de la peau et peut rendre le quotidien des personnes touchées par le mélasma plus facile.

Comment prévenir le masque de grossesse ?

Bien qu’on ne puisse pas réduire le risque de développer un mélasma à zéro, on peut tout de même l’atténuer en prenant les bons réflexes :

  • Se protéger des rayons du soleil, car cela permet d’éviter de stimuler la production de mélanine : on met de la crème solaire, des chapeaux et des lunettes de soleil et on évite de sortir pendant les heures les plus chaudes de la journée (entre 11h et 17h) ;
  • Remplacer les gestes beauté un peu agressifs par des pratiques plus douces : on se démaquille avec délicatesse, on évite les brosses nettoyantes, on préfère les eaux florales aux lotions alcoolisées… En résumé, on évite tout ce qui est irritant et on chouchoute sa peau.

Vos symptômes s'aggravent ?

Consultez un médecin dans la journée pour un avis médical rapide et un traitement sur ordonnance si nécessaire.

Foire aux questions

Quelles sont les bonnes pratiques en cas de mélasma ?

Si vous êtes enceinte et que le masque de grossesse fait son apparition à partir du 2ème trimestre, la situation est normale. Veillez simplement à limiter les soins du visage irritant, à protéger votre peau quand vous vous exposez au soleil et à éviter les heures les plus chaudes de la journée.

Le masque de grossesse devrait disparaître de lui-même dans les 6 premiers mois suivants la grossesse ou l’allaitement. Dans les cas où il ne disparaît pas spontanément ou que vous n’êtes pas enceinte, consultez alors un dermatologue.

La téléconsultation est-elle adaptée en cas de mélasma persistant ?

En cas de masque de grossesse ou de mélasma persistant, une consultation vidéo avec un dermatologue peut permettre de recevoir un avis médical et une ordonnance pour une prescription (si nécessaire), sans avoir à sortir de chez soi. Cela peut être pratique pour ceux qui doivent attendre longtemps pour un rendez-vous avec un médecin dans leur région, pour les jeunes mamans occupées et pour tous ceux qui trouvent simplement cela plus pratique.