Phosphatases alcalines élevées : qu’est-ce qui cause l’augmentation de leur taux ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin et recevez une ordonnance en ligne

Pour recevoir vos ordonnances, téléconsultez un médecin dans la journée et recevez-les à distance, si nécessaire.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Prendre RDV en ligne

Les phosphatases alcalines (PAL) sont des enzymes fabriquées par plusieurs tissus de l’organisme et plus particulièrement par le foie, les os, l’intestin et le placenta lors de la grossesse. Parfois bénin, un taux de phosphatases alcalines élevé sert également au diagnostic de maladies du foie et des os. Qu’est-ce qui cause une haute concentration de PAL ? L’équipe médicale de Qare vous dit tout.

Qu’est-ce que cela signifie quand on parle de phosphatases alcalines élevées ?

C’est quoi les phosphatases alcalines ?

Les phosphatases alcalines (pour lesquelles le terme médical est PAL) sont des enzymes. Pour rappel, une enzyme est un type de protéine participant aux réactions biochimiques, c’est-à-dire aux phénomènes liés à la transformation d’une substance en une autre au sein de l’organisme.

On retrouve les PAL dans plusieurs tissus du corps, mais particulièrement dans le foie et les os. Ils sont également présents en moindre quantité dans l’intestin, le pancréas et les reins et dans le placenta lors de la grossesse. Bien que des phosphatases alcalines élevées puissent inquiéter, leur cause n’est pas toujours pathologique.

Qu’est-ce qu’un taux élevé de phosphatases alcalines ?

On évalue le taux de phosphatases alcalines par un prélèvement sanguin pour lequel il est souhaitable (mais pas obligatoire) d’être à jeun. Il est généralement effectué dans le cadre d’un bilan hépatique, lorsque le médecin soupçonne une maladie du foie ou des os.

Dans le cadre de ce bilan, on observe également les autres marqueurs de maladies du foie comme les transaminases (ALAT et ASAT), les enzymes cholestatiques (GGT et bilirubine).

Un taux normal de phosphatases alcalines se situe entre 

  • 30 et 125 UI/L (unité internationale par litre) chez l’adulte.
  • 70 et 450 UI/L chez l’enfant et l’adolescent.

Ces normes varient selon les laboratoires et les techniques utilisées et doivent faire l’objet d’une interprétation par un professionnel de santé. En effet, un résultat (même anormal) ne constitue pas à lui seul un diagnostic.

Une ordonnance sans vous déplacer ?

Des médecins sont disponibles 7J/7 en téléconsultation et peuvent vous faire une ordonnance, si nécessaire. Prendre RDV en ligne.

Comment expliquer un taux élevé de phosphatases alcalines ?

Les causes bénignes d’un taux de PAL élevé

Bien qu’il serve à diagnostiquer certaines maladies du foie et des os, un taux de phosphatases alcalines élevé n’est pas toujours lié à une pathologie. Il est ainsi naturellement plus élevé chez les enfants et les adolescents, du fait de la croissance osseuse.

Chez la femme enceinte, le taux de PAL tend aussi à augmenter. Cette élévation est liée au placenta qui en produit pendant la grossesse. Ainsi, bien qu’elle reste à surveiller, elle ne constitue pas en elle-même une anomalie et ne doit pas inquiéter.

À savoir : des phosphatases alcalines élevées peuvent aussi être causées par la prise de certains médicaments, notamment au cours d’une chimiothérapie.

Quand un taux phosphatases alcalines élevé est lié à une maladie

Il arrive que des phosphatases alcalines élevées soient le signe d’une maladie des os ou du foie. Dans ce cas, elles ne sont généralement pas isolées et s’accompagnent souvent d’un bilan hépatique anormal, en cas de dysfonctionnement du foie. Des symptômes tels que l’ictère (jaunisse), des nausées ou des vomissements peuvent aussi être présents.

Parmi les causes pathologiques une élévation des phosphatases alcalines, on compte : 

  • Certaines maladies du foie comme la cholestase (réduction ou arrêt du flux biliaire causé par un calcul par exemple), la cirrhose, l’hépatite (inflammation du foie) virale ou auto-immune, une tumeur…
  • Des maladies osseuses telles que la maladie de Paget (remodelage pathologique du tissu osseux), l’ostéomalacie (décalcification osseuse due à un défaut de minéralisation), des métastases osseuses, le rachitisme…
  • Une fracture.
  • L’hyperparathyroïdie, un trouble hormonal.
  • Certains cancers.

Des questions sur le déroulement ou les résultats d'une prise de sang ?

Des médecins généralistes sont là pour vous guider. Disponibilités 7J/7, de 6h à 1h.

Quel est le traitement en cas de phosphatases alcalines élevées ?

Que faire quand on constate qu’on a un taux de phosphatases alcalines élevé ?

Un taux élevé de PAL ne constitue pas à lui seul un diagnostic. Ainsi, il convient tout d’abord de faire part des résultats de son bilan sanguin à son médecin, en présentiel ou en téléconsultation. Ce dernier sera en mesure d’en déterminer la cause, bien que cela nécessitera parfois la réalisation d’examens complémentaires.

L’automédication n’est pas recommandée et il est également déconseillé d’ignorer ses résultats. En effet, si la cause est pathologique, l’absence de suivi et de traitement peut mener à des complications.

Le traitement des phosphatases alcalines élevées

Le traitement d’un taux de phosphatases alcalines élevé dépend essentiellement de sa cause. S’il est lié à la croissance ou la grossesse, cela est normal et il n’est pas nécessaire d’intervenir. En revanche, s’il est dû à une maladie du foie ou des os, il convient de soigner la pathologie en question

À savoir : un taux de phosphatases alcalines bas est plutôt rare et son traitement dépend également de sa cause. Il peut notamment s’agir d’une insuffisance d’hormones thyroïdiennes, d’une hémolyse ou encore d’une carence en zinc ou en vitamine B12 (dans la maladie de Biermer par exemple).