Entorse de la cheville : que faire lorsque survient le traumatisme ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin sans vous déplacer

Téléconsultez un médecin dans la journée, décrivez-lui vos symptômes et recevez une ordonnance si nécessaire.

Sans avance de frais avec le tiers payant.

Démarrer la consultation

Une entorse survient fréquemment au niveau de la cheville, à la suite d’un faux-pas sur un terrain irrégulier ou d’un mouvement brusque pendant le sport. Le plus souvent, c’est le ligament latéral externe qui est concerné. Quels sont les signes d’une entorse à la cheville ? Comment la soigner ? L’équipe médicale de Qare vous donne ses précieux conseils sur la prise en charge de ce traumatisme.

Qu’est-ce qu’une entorse à la cheville ?

Définition

Une entorse de la cheville correspond à un étirement d’un ou plusieurs ligaments de l’articulation. Cela peut aller d’une simple distension à une rupture ligamentaire partielle ou complète.

Ce type de blessure à la cheville est très fréquent. Selon l’Assurance Maladie, les entorses de la cheville seraient à l’origine de 7 à 10% des consultations d’urgence hospitalière. Quotidiennement, 6000 français consultent un médecin pour ce motif.

Bon à savoir : il existe 4 types d’entorses de la cheville, mais la plus fréquente (dans 90% des cas) est l’entorse du ligament collatéral latéral (anciennement latéral externe).

Quels sont les différents stades de gravité d’une entorse de la cheville ?

Comme pour toutes les entorses, trois stades de gravité sont à distinguer.

  • L’entorse bénigne de la cheville
  • L’entorse moyenne de la cheville
  • L’entorse grave de la cheville

À noter que l’intensité des douleurs peut varier d’une personne à une autre. Certains patients auront très mal avec une entorse légère, et d’autres ne souffriront quasiment pas alors qu’il s’agit d’une entorse grave.

Téléconsultez un médecin dans la journée

Consultez un médecin en vidéo depuis chez vous, sans vous déplacer. Recevez une ordonnance si nécessaire. Sans avance de frais avec le tiers payant.

Causes et facteurs de risques

Comment se fait-on une entorse de la cheville ?

La survenue d’une entorse se fait le plus souvent à la suite d’une torsion du pied vers l’intérieur (mouvement brutal). Cela peut se produire après un faux-pas sur un terrain irrégulier, par exemple, ou dans un escalier. L’entorse du ligament latéral externe n’est pas associée à une fracture.

L’entorse du ligament collatéral médial (anciennement latéral interne) ou des ligaments tibiofibulaires, quant à elle, peut atteindre plusieurs ligaments de la cheville et être accompagnée de fractures osseuses. Sa survenue reste rare et s’observe lors d’un traumatisme sportif violent ou d’une chute d’un lieu élevé. Le ski et le football, notamment, sont des sports à risque.

Quels sont les symptômes d’une entorse de la cheville ?

Plusieurs éléments doivent vous alerter après un choc au niveau de la cheville. Il est important de connaître les signes de cette blessure pour avoir les bons réflexes.

Voici une liste de caractéristiques classées par catégorie, de l’entorse légère à la plus grave.

L’entorse bénigne de la cheville : également appelée foulure, il s’agit d’un étirement d’un des faisceaux, le ligament talo-fibulaire antérieur. La douleur et les gonflements sont d’intensité variable, mais restent généralement modérés. La mobilité de la cheville est intacte.

L’entorse moyenne de la cheville : c’est une rupture du ligament talo-fibulaire, accompagnée d’une lésion du ligament calcanéo-fibulaire. La cheville est enflée et ne fonctionne plus correctement (appui très douloureux voire impossible). L’apparition d’une ecchymose (hématome) témoigne du saignement lié à la déchirure ligamentaire. La douleur est vive.

L’entorse grave de la cheville : il s’agit là d’une rupture du ligament talo-fibulaire antérieur LCF et d’une lésion ou rupture du ligament talo-fibulaire postérieur. La douleur est violente (parfois syncopale) et ressentie immédiatement. L’instabilité de la cheville est très marquée, la perte de mobilité est parfois quasi-totale. Une ecchymose et un gonflement de la zone apparaissent rapidement.

Vous avez subi un choc à la cheville ?

N’attendez pas pour consulter un médecin, il pourra vous prescrire des médicaments contre la douleur.

Comment guérir une entorse à la cheville ?

En cas d’entorse à la cheville, un traitement est préconisé pour calmer les douleurs, permettre la cicatrisation des parties atteintes et la pleine restauration des fonctions de l’articulation. Parmi les approches utilisées :

  • La diminution de l’oedème avec la surélévation du membre, la pose de glace ;
  • La prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sur avis médical pour soulager la douleur ;
  • La contention, avec du strapping (bandes élastiques collées) ou une attelle de contention (ou orthèse) ;
  • La rééducation fonctionnelle avec un kinésithérapeute ;
  • La prise d’un traitement anticoagulant pour prévenir des phlébites en cas d’impossibilité de poser le pied par terre.

Puis-je marcher avec une entorse de la cheville ?

En cas d’entorse bénigne, l’appui et la marche sont tout à fait possibles, avec si besoin une contention souple. En cas d’entorse moyenne, un appui est également autorisé avec une orthèse semi-rigide. Dans ces deux cas, il faut éviter les longues marches les premiers jours pour éviter une augmentation de l’œdème.

Enfin, en cas d’entorse grave, la mise en appui est impossible. L’immobilisation par un plâtre et l’utilisation de béquilles est préconisé.

Comment se déroule la consultation chez le médecin ?

Lors d’une consultation chez le médecin, l’examen sera orienté de sorte à déterminer le type d’entorse, sa gravité ainsi que les lésions qui y sont associées. Cela passera donc par un interrogatoire et un examen physique de la cheville.

En fonction de l’examen clinique, une radiologie peut être nécessaire

Si la zone est trop enflée ou douloureuse pour être examinée, le médecin peut être amené à reporter la consultation, sous 3 à 5 jours. Dans ces cas-là, le professionnel préconise la mise en place du protocole d’attente GREC (Glace, Repos, Élévation, Compression).

Foire aux questions

Quelle est la différence entre une entorse et une foulure ?

Une foulure désigne l’étirement d’un ligament. Elle est l’équivalent d’une entorse bénigne. Les autres stades d’entorse, moyenne ou grave, correspondent à des atteintes ligamentaires plus sérieuses.

Dans quelles zones les entorses sont-elles les plus fréquentes ?

Si la cheville fait partie des zones très touchées par les entorses, les doigts, les orteils, les coudes ou les poignets sont également concernés.