Anorexie homme : faciliter son diagnostic pour mieux la soigner

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Demandez de l’aide à un médecin en téléconsultation !

Un psychiatre peut vous aider à traverser une période difficile et vous accompagner à distance grâce à la consultation en vidéo.

Téléconsultation 100% remboursée par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Collectivement considérée comme féminine, l’anorexie touche pourtant aussi les hommes. Trouble avant tout psychologique, il sévit particulièrement chez les plus jeunes et peut devenir dramatique lorsqu’il est diagnostiqué tardivement. Comment reconnaître l’anorexie chez l’homme ? Se soigne-t-elle différemment de la femme ? L’équipe médicale de Qare vous en dit plus.

L’anorexie chez l’homme : à quoi ressemble-t-elle ?

Homme et anorexie : définition

Certains médecins n’en n’ont jamais vu en consultation. Et pour cause, le pourcentage de cas d’anorexie chez l’homme se situerait dans les 10% (chiffre sûrement sous-évalué).

Comme chez la femme, l’anorexie masculine résulte d’un trouble du comportement alimentaire (TCA). On parle d’anorexie mentale chez l’homme ou d’anorexie nerveuse, qui sont les appellations que l’on donne à la maladie.

Le psychique est au centre de ce trouble alimentaire, puisqu’il n’existe pas de causes physiques à l’anorexie, chez l’homme comme chez la femme. Le patient dispose d’une perception déformée de son poids et va volontairement tout mettre en place pour en perdre. Il refuse de se nourrir et ne se rend pas compte de sa maigreur, parfois extrême.

Repérer les signes de l’anorexie chez l’homme

Cette maladie est particulièrement insidieuse, puisque la personne anorexique peut réussir à cacher pendant longtemps qu’elle est malade, par le biais de divers stratagèmes.

Le déni s’applique également à elle-même, puisque la perception de son poids réel est perturbée. L’anorexie chez l’homme conduit à plusieurs symptômes :

  • La perte de poids : l’indice de masse corporelle (IMC) est trop bas en cas d’anorexie, chez l’homme et la femme. On la considère comme modérée lorsqu’elle tombe en dessous de 18,5 kg/(m)², sévère en dessous de 15 kg/(m)² et engage le pronostic vital en dessous de 12,5 kg/(m)².
  • Une hyperactivité physique : elle est davantage courante chez les hommes que chez les femmes (surinvestissement intellectuel). L’anorexie masculine s’associe à des efforts physiques à outrance, qui peuvent conduire à une perte de poids impressionnante (sans forcément de gain musculaire), étalée sur une période relativement courte.
  • Diverses actions de contrôle du poids : l’anorexie chez l’homme entraîne moins de restriction alimentaire que chez la femme, mais la volonté de contrôler le poids est toujours bien présente. On observe souvent en plus de l’anorexie, de la boulimie chez l’adolescent ou l’homme adulte.

Sollicitez un avis médical en téléconsultation

Des psychiatres ou des médecins généralistes sont disponibles de 6h à 1h chaque jour pour vous aider. Prenez RDV et consultez depuis chez vous. (Remboursable par l’Assurance Maladie)

Quels profils sont concernés par l’anorexie masculine ?

L’anorexie chez l’homme peut avoir plusieurs causes, étroitement liées avec le profil du malade. On remarque que les personnes qui pratiquent un métier basé sur l’apparence physique sont davantage concernées (sportifs de haut niveau, mannequins…).

Une forte envie d’être la meilleure version de soi-même peut également être un point de départ à l’anorexie. On retrouve donc souvent des personnalités très perfectionnistes, brillantes dans plusieurs domaines, partisanes de nombreuses activités et de sport et très exigeantes envers elles-mêmes.

Bon à savoir : les profils relatifs à l’anorexie chez l’homme sont moins standardisés que chez les femmes. Il importe donc de redoubler de vigilance.

L’anorexie chez l’homme : diagnostic et traitement

Le diagnostic de l’anorexie peut être posé en présence de divers constats et symptômes. Ils peuvent varier selon l’âge, mais sont, dans tous les cas, associés à une image perturbée du corps.

L’anorexie mentale masculine peut survenir chez l’enfant avant la puberté, chez l’adolescent et l’homme adulte.

Quand hospitaliser pour l’anorexie ?

Selon la gravité de l’anorexie et sur la base de différents facteurs, le médecin peut indiquer une prise en charge au travers de soins ambulatoires. Ils peuvent être plus ou moins intensifs.

Dans certains cas, une hospitalisation de jour ou à temps plein est cependant nécessaire. Celle-ci peut intervenir dans les cas où :

  • Il y a une réelle urgence vitale corporelle (épuisement…) ou psychique (risque d’auto-agression important ou suicidaire).
  • Une crise familiale
  • Le patient ne modifie pas ses comportements et/ou n’est pas en phase avec le projet thérapeutique engagé pour le soigner.
  • Un échec des soins ambulatoires (chronicisation ou aggravation).

À noter qu’une hospitalisation s’organise au cas par cas et ne repose pas sur un seul critère, mais plutôt sur leur combinaison et leur évolutivité.

Anorexie homme suivi

Comment soigne-t-on l’anorexie ?

Avant de commencer un traitement, une évaluation globale du malade est indispensable (état somatique, psychique et nutritionnel, dynamique sociale et familiale). À l’issue de cela, un contrat de reprise de poids est passé avec le patient.

La prise en charge s’effectue ensuite en fonction de l’évaluation globale. Plusieurs personnes peuvent y prendre part, comme le médecin traitant, un pédiatre, un médecin spécialiste, un psychologue, un psychiatre ou un pédopsychiatre.

Dans le traitement de l’anorexie, les soins ne se conçoivent que dans la durée. Leur efficacité réside dans le plein investissement du malade et de son entourage.

Foire aux questions :

Une anorexie peut-elle être involontaire ?

Une perte de poids peut intervenir sans qu’on ne le veuille vraiment, à l’occasion de différents événements de la vie. Épisode de stress, maladie infectieuse, état dépressif… On peut donc parler d’anorexie involontaire.

Cette perte de poids n’est en soit pas grave pour la plupart des gens, dans la mesure où celle-ci reste raisonnable et n’amorce pas de réelle anorexie.

Quels sont les différents TCA ?

Il existe trois types de troubles du comportement alimentaire (TCA) :

1. La boulimie (poids normal ou parfois élevé)
2. L’anorexie mentale (poids bas ou qui baisse)
3. L’hyperphagie boulimique (poids élevé ou qui augmente)

Jusqu’à quel âge un homme peut-il faire de l’anorexie ?

L’anorexie s’observe davantage chez les hommes plutôt jeunes, âgés de 20 ans, par exemple. Une étude publiée en 2017 dans la revue Annales Médico-psychologiques fait cependant état de cas d’anorexie chez des hommes plus âgés, dont un de 60 ans.

Ce trouble peut également intervenir plus tôt, puisque l’anorexie masculine s’observe chez les garçons, de 8 à 10 ans en moyenne. On parle alors d’anorexie mentale prépubère.

C’est quoi l’orthorexie ?

Ce trouble se distingue de l’anorexie qui, elle, donne lieu à une obsession de la quantité des aliments ingérés. Dans le cadre de l’orthorexie, le malade développe un contrôle excessif sur la qualité des aliments qu’il ingère.

Comme pour chacun des troubles alimentaires, l’orthorexie ne se déclare pas du jour au lendemain, mais apparaît progressivement.