Hémorroïdes : les aliments à éviter en cas de crise hémorroïdaire

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cas d’hémorroïdes, téléconsultez un médecin dès aujourd’hui.

Consultez depuis chez vous un médecin, décrivez lui vos symptômes et si besoin, recevez une prescription médicale. Disponibilités 7j / 7 de 6h à 1h.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Un CTA, ne pas oublier l’URL

La crise d’hémorroïdes est une maladie fréquente. Tout le monde peut en subir un épisode, les risques augmentant avec l’âge. Sur la population des 50 ans et plus, 50% a déjà présenté une crise d’hémorroïdes. Pour prévenir les risques ou amoindrir la sévérité d’un épisode hémorroïdaire, l’alimentation joue un rôle clé. Quels aliments sont à éviter ? Lesquels sont à privilégier ? On vous explique.

Hémorroïdes et alimentation, quel est le lien ?

Hémorroïdes : définition

Lorsqu’on parle d’hémorroïdes, on désigne une crise hémorroïdaire. Il s’agit d’une inflammation et d’une dilatation des veines à l’extrémité du canal anal.

Lorsque les veines se situent sous la peau de l’anus, on parle d’hémorroïdes externes. Cette partie étant particulièrement sensible, ces crises provoquent une forte douleur. Les hémorroïdes internes étant à l’intérieur du canal ne sont pas douloureux.

Les hémorroïdes internes sont à l’origine de saignements lors du passage des selles et peuvent être à l’origine d’un prolapsus.

En cas d’hémorroïdes externes il existe un gonflement douloureux au niveau de l’anus et des saignements peuvent survenir lorsque vous allez aux toilettes.

Qu’est ce qui provoque une crise d’hémorroïdes ?

Le principal facteur engendrant une crise d’hémorroïdes est la constipation. Il s’agit d’un ralentissement du travail de l’intestin. Cela diminue la fréquence d’expulsion des selles et durcit les matières fécales.

En cas de constipation, il devient plus difficile d’évacuer ses selles. On exerce donc plus de poussées sur le canal anal. Cette pression est à l’origine de l’inflammation des veines hémorroïdaires.

La constipation survient généralement à cause d’une alimentation déséquilibrée et pauvre en fibres, ainsi qu’une hydratation insuffisante.

Pour calmer une crise d’hémorroïdes, il est donc important de modifier ses habitudes alimentaires. Une alimentation adaptée peut aider à fluidifier le transit intestinal et réduire l’inflammation.

Parmi les autres facteurs de risque, on retrouve la sédentarité excessive. Le fait de rester assis ou allongé de façon prolongée peut augmenter le risque de crises d’hémorroïdes.

A noter : En fin de grossesse les crises hémorroïdaires surviennent fréquemment. La constipation fait partie des symptômes de grossesse. S’ajoute à cela, la pression de l’utérus sur le canal anal.

En cas de symptômes, consultez un médecin depuis chez vous

Des médecins généralistes sont disponibles en vidéo de 6h à 1h 7j / 7.

Le régime alimentaire à privilégier pour calmer les hémorroïdes

Si vous êtes sujette aux hémorroïdes, de bonnes habitudes alimentaires peuvent limiter la survenue de crises.

Alors que l’apport quotidien recommandé en fibres se situe entre 30 et 45 g, nous en consommons en moyenne 15 à 20g. Une carence qui impacte notre digestion.

Afin de réguler votre transit intestinal et prévenir l’inflammation, un régime alimentaire riche en fibres est essentiel. Ces dernières sont :

  • La cellulose, que l’on trouve dans les fruits, les légumes et les fruits sec
  • l’hémicellulose, que l’on trouve majoritairement dans les céréales
  • Les pectines et lignines, que l’on trouve dans les fruits et légumes

En cas d’hémorroïdes, les produits laitiers, les viandes et les poissons sont à consommer en petite quantité car ils ne contiennent aucune fibre.

Hémorroïdes : les aliments à éviter

Afin d’adopter un régime alimentaire adéquat, évitez autant que possible :

  • Les aliments riche en acides gras saturés
  • Les aliments contenant du sucre ajouté
  • Les aliments ultra-transformés
  • Les plats préparés

En cas de crise d’hémorroïdes, certains aliments sont à bannir :

  • Les épices et plats épicés
  • Les piments
  • L’alcool
  • Le café
  • Le thé

Ces derniers ont un effet excitant. Ils irritent la paroi intestinale et peuvent aggraver l’inflammation en provoquant des brûlures au rectum.

Quel aliment manger en cas d’hémorroïde ?

Voici un récapitulatif des aliments à privilégier pour calmer les hémorroïdes :

  • L’huile de coco pour ses propriétés anti-inflammatoires
  • Les céréales complètes dont la teneur en fibre est élevée: son de blé, son d’avoine, épeautre, seigle
  • Les fruits (notamment le citron) et les légumes riches en pectines et lignines
  • Les légumineuses du type : lentilles, pois chiches, fèves
  • Les fruits secs accélèrent le transit, notamment le pruneau

Pour vous aider à adopter de bonnes habitudes alimentaires, privilégiez la cuisine faite maison. Transformer vous-même des produits de base vous permettra de mieux maîtriser les dosages des apports nutritifs de chaque plat et supprimer les aliments irritants.

Vous souffrez d'une crise d'hémorroïdes ?

Des médecins généralistes sont disponibles dès aujourd’hui depuis chez vous de 6h à 1h 7j / 7.

Quel est le meilleur remède contre les hémorroïdes ?

En parallèle de l’alimentation deux autres facteurs sont à prendre en compte.

S’hydrater suffisamment

En cas d’hémorroïdes, une bonne hydratation est primordiale pour fluidifier les selles. Boire 1,5 litre d’eau par jour va donc permettre de lutter contre la constipation et favoriser le transit. Vous pouvez opter pour des tisanes, certaines plantes ont des propriétés astringentes, comme la vigne rouge.

Avoir une activité physique

Le manque d’exercice et la position assise prolongée sont des facteurs de risque. Si vous avez un emploi sédentaire et que vous travaillez derrière un écran, il est important de bouger votre corps.

Vous pouvez vous inscrire à une activité sportive. A noter qu’en cas d’hémorroïdes, certains sports sont à éviter comme l’équitation ou le cyclisme.

Bouger plus est une habitude que l’on peut incorporer dans son quotidien. Par exemple, augmentez votre temps de marche journalier en allant au travail à pied, ou en descendant une station avant, prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur. Chaque petit geste mis bout à bout fait une réelle différence.

Dans quel cas consulter en cas d’hémorroïdes ?

Selon le degré de sévérité de la crise hémorroïdaire une prise en charge médicale peut être nécessaire. Vous devez consulter un médecin si :

  • Vous saignez beaucoup lorsque vous faites vos besoins
  • Vous ressentez une démangeaison
  • La douleur est intense ou si elle persiste plus de 2 jours