5 choses que vous ne saviez pas sur le bronzage

Par Laura Talmasson · Rédactrice web santé · Mis à jour le 5 août 2022

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

La saison estivale est là et avec elle le retour des beaux jours. À la plage ou en ville, c’est le moment de réveiller son teint et de se faire du bien au moral en lézardant au soleil. Cette pratique n’est pourtant pas sans risque pour la santé. Du rôle des UVA et des UVB aux précautions à prendre lorsqu’on a un tatouage, l’équipe de Qare vous livre 5 informations à connaître sur le bronzage.

UVA et UVB : quel est le plus dangereux pour la peau ?

Le soleil joue un rôle indispensable à la vie sur Terre. Source de lumière et de chaleur, c’est aussi lui qui permet le bronzage grâce aux rayonnements ultraviolets (UV) qui stimulent la production de mélanine (le pigment responsable de la couleur de la peau, des yeux et des cheveux). 

Il y a 3 types de rayons UV : les UVA, les UVB et les UVC. Plus la longueur d’onde est importante, plus ils pénètrent profondément, d’où la nécessité de protéger sa peau.

Type de rayon UV Caractéristiques
UVA
  • 95% des rayons UV qui atteignent notre peau ;
  • Ondes à forte portée (320 à 400 nm) ;
  • Responsable du bronzage immédiat ;
  • En cas d’exposition trop longue, les UVA provoquent un vieillissement prématuré de la peau et la formation de cellules cancéreuses.
UVB
  • 5% des rayons UV qui atteignent notre peau ;
  • Longueur d’onde moyenne (280 à 320 nm) ;
  • Une exposition prolongée est associée à des coups de soleil et à l’augmentation du risque de cancer.
UVC
  • Ses ondes sont les plus courtes (100 à 280 nm) et les plus nocives pour la santé ;
  • Nous en sommes protégés par la couche d’ozone.

Pourquoi est-ce que j’ai des tâches quand je bronze ?

Les tâches de soleil ou lentigos sont des tâches brunes, une forme d’hyperpigmentation localisée. Elles apparaissent sur les zones de la peau qui ont été exposées aux rayons UV. Elles concernent principalement les mains, le décolleté, les épaules, le cou et le visage. 

Plusieurs facteurs favorisent leur apparition :

  • Une exposition chronique au soleil (séances de bronzage, travail en extérieur…) ;
  • L’âge, les lentigos étant plus courants après 50 ans ;
  • La pollution.

Les tâches de soleil sont une réaction normale de la peau et ne doivent pas inquiéter outre mesure. Pour éviter leur apparition, on vous conseille de limiter votre temps d’exposition et d’appliquer une protection solaire SPF 50 et plus. L’utilisation de produits cosmétiques adaptés peut quant à elle permettre de les atténuer.

La vigilance reste de mise en ce qui concerne les grains de beauté qui sont à surveiller afin de prévenir les risques de cancer de la peau.

Est-ce normal que certaines zones de la peau présentent des tâches blanches et ne bronzent plus ?

Les tâches blanches liées au soleil peuvent avoir plusieurs causes :

  • Les conséquences d’un coup de soleil.
  • Le pityriasis versicolor, une infection qui provoque l’apparition de tâches dépigmentées et squameuses. Dû à un champignon, il est notamment favorisé par la chaleur et l’humidité. On le traite par application d’un antifongique local.
  • Le vitiligo, une maladie génétique qui provoque la dépigmentation de la peau. Il n’existe actuellement pas de traitement permettant de le soigner, et les zones dépigmentées nécessitent une photoprotection quotidienne.

Si une décoloration de la peau peut sembler inquiétante, elle est le plus souvent due aux suites d’un coup de soleil. Si ce n’est pas le cas ou que les tâches ne disparaissent pas, mieux vaut cependant consulter un dermatologue.

Est-il possible de retrouver son capital solaire après s’être beaucoup exposé dans le passé ?

Selon le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), le capital soleil désigne l’ensemble des moyens qui permettent à la peau de se protéger des effets néfastes du soleil. Il dépend du phototype de chacun, les peaux foncées étant naturellement mieux protégées du soleil que les peaux claires, car plus riches en mélanine.

Ce capital n’est pas renouvelable, ce qui signifie qu’il n’est pas possible de revenir en arrière et d’effacer les conséquences de vos expositions solaires passées. Raison de plus pour le préserver au maximum en adoptant les bons gestes.

Je suis tatoué ou j’ai des cicatrices : quelles précautions dois-je prendre au soleil ?

Après un tatouage et plus généralement lorsque la peau est en cours de cicatrisation, la zone concernée doit être protégée du soleil afin d’éviter les complications.

Suite à un tatouage, on recommande d’éviter d’exposer la peau au soleil durant 6 semaines. Cela permet de préserver les pigments et la précision du tracé, tout en limitant les risques de brûlure et de coups de soleil. L’application d’une crème solaire est recommandée à partir de 2 à 3 mois après la réalisation du tatouage. 

En cas de cicatrice, il est déconseillé de l’exposer aux rayons UV durant les premiers mois. Cela peut en effet causer de l’hyperpigmentation, une cicatrice hypertrophique ou encore un risque accru de coups de soleil