Maladie de Lyme symptômes : lesquels sont-ils ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Dès l’apparition des premiers symptômes, téléconsultez un médecin

Échangez avec un médecin sur vos symptômes 7J/7, de 6h à 1h.

Téléconsultation remboursée par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Transmise par l’intermédiaire d’une piqûre de tique infectée, la maladie de Lyme peut entraîner des symptômes très nombreux et variés (plus d’une cinquantaine !). Lesquels sont-ils ? L’équipe médicale de Qare vous détaille les symptômes de cette infection encore sous-diagnostiquée.

Comment débute la maladie de Lyme ?

Elle débute quelques jours ou quelques semaines après une piqûre de tique porteuse de la bactérie Borrelia Burgdorferi. La maladie de Lyme est à l’origine de toutes sortes de symptômes, qui peuvent, sur le long terme, se chroniciser.

En raison de leur grande diversité, les spécialistes la qualifient de « grande imitatrice », notamment pour désigner sa forme tardive.

Souvent confondue avec d’autres pathologies, la maladie de Lyme, dans ses formes chroniques, peut évoquer des maladies neurodégénératives, ou encore une dépression, une fibromyalgie, une sclérose en plaques, etc.

Les premiers symptômes

Après la piqûre d’une tique infectée, la maladie de Lyme peut, dans un premier temps, se manifester par un syndrome grippal (fièvre, maux de tête, courbatures, frissons…).

Dans 95% des cas, une auréole rouge s’ajoute à cet état de santé général. Propre à la maladie de Lyme, ce symptôme n’entraîne pas forcément de démangeaison et ne se situe pas toujours à l’endroit où la tique a piqué.

Progressivement, cette auréole va s’élargir de façon centrifuge pour finalement devenir une plaque circulaire rosée, rouge au centre pouvant devenir plus foncée par la suite. Celle-ci peut mesurer jusqu’à 5 cm de diamètre. C’est l’érythème migrant. Il s’agit du seul symptôme véritablement spécifique à la maladie.

Il n’est pas toujours détecté si la piqûre a été faite dans le dos ou des endroits du corps peu accessibles.

D’autres symptômes

La maladie de Lyme entraîne des symptômes difficilement assimilables, qui peuvent s’étendre, après plusieurs mois d’évolutivité sans traitement, jusqu’aux plans neurologiques ou articulaires, par exemple. Les personnes atteintes ne savent pas forcément qu’elles ont été piquées par une tique, ce qui ajoute de la complexité à poser un diagnostic.

Au bout d’un certain temps après la contamination, on observe :

  • Diverses douleurs localisées
  • Une fatigue chronique
  • Une faiblesse musculaire générale
  • Une ou plusieurs paralysies localisées
  • Des douleurs articulaires, au niveau des genoux principalement

La maladie de Lyme peut également toucher les yeux en causant une inflammation ou même parfois, une hépatite.

N'attendez pas pour parler de vos symptômes à un médecin

Prenez RDV en ligne avec un médecin généraliste, 7J/7, de 6h à 1h.

Les symptômes tardifs

Une des caractéristiques dramatiques de la maladie de Lyme est qu’elle peut provoquer des symptômes tardifs. Restée silencieuse pendant un long moment, elle se manifeste un jour et les manifestations diverses n’en finissent plus. Certains patients atteints font d’ailleurs face à une errance médicale, avec des symptômes que les médecins ne parviennent pas à assimiler.

La forme localisée précoce entraîne un érythème migrant sur la peau, dans les 3 à 30 jours suivant la piqûre. Si les antibiotiques sont pris à ce stade, la maladie n’a pas le temps de s’étendre.

La forme précoce disséminée survient plusieurs semaines, voire plusieurs mois après la piqûre. Elle peut entraîner des érythèmes migrants multiples, ainsi que des complications neurologiques, ou plus rarement cutanées, articulaires, ophtalmologiques ou cardiaques.

La forme tardive disséminée constitue la forme la plus grave de la maladie, puisqu’elle peut conduire à des symptômes tardifs (psychiatriques, cutanés, articulaires…). Certains d’entre eux sont irréversibles.

Lyme symptômes

Comment savoir si l’on est atteint de la maladie de Lyme ?

Si vous pensez avoir été piqué par une tique et observez une tâche rouge plutôt circulaire grandissante sur votre peau, privilégiez une consultation chez un médecin, plutôt qu’un état des lieux de vos symptômes sur des forums de discussion.

Le diagnostic s’effectuera après un examen clinique complet, récapitulant les signes cliniques caractéristiques, ainsi que les atteintes qu’ils ont pu entraîner. Dans le cadre d’une recherche des formes disséminées de la maladie de Lyme, la Haute Autorité de Santé recommande deux tests sanguins : le test Elisa et le test Western Blot.

Foire aux questions :

Est-ce qu’on guérit de la maladie de Lyme ?

Si elle est prise en charge à un stade précoce, oui, elle guérit très bien. La prise de traitements antibiotiques permet de stopper sa progression et d’en atténuer les atteintes.

En revanche, si les symptômes de la maladie de Lyme surviennent des années après, il peut être plus difficile de la soigner. Entre manifestations cliniques chroniques et complications graves, elle peut être à l’origine de diverses séquelles.

Peut-on mourir de la maladie de Lyme ?

La maladie de Lyme en elle-même n’est pas mortelle et les traitements qui existent pour la soigner sont très efficaces. C’est au niveau des complications causées par une atteinte prolongée que cela peut s’avérer dangereux.

Les conséquences graves susceptibles d’être mortelles restent toutefois très rares.

Que faire en cas de piqûre de tique ?

Évitez de paniquer, puisque les infections à la suite d’une piqûre de tique restent très rares (1% environ). Il importe, à ce stade, de retirer la tique de votre peau le plus rapidement possible, avec un tire-tique.

Il est déconseillé d’appliquer de l’éther ou un antiseptique alcoolisé avant le retrait de la tique. À l’inverse, une désinfection après extraction est vivement recommandée.

Surveillez bien la zone dans les jours suivant la piqûre et particulièrement si une tâche qui s’étend en cercles visibles à l’œil nu apparaît.

Vous pouvez trouver sur Internet, en cherchant « Maladie de Lyme », des photos de l’érythème migrant. Cela pourra vous aiguiller dans un premier temps, mais dans tous les cas, il vous faut impérativement consulter un médecin dans les plus brefs délais.