Entorse du genou : comment la reconnaître ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin sans vous déplacer

Téléconsultez un médecin dans la journée, décrivez-lui vos symptômes et recevez une ordonnance si nécessaire.

Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Démarrer la consultation

Une entorse du genou désigne l’atteinte d’un ou plusieurs ligaments. Les zones touchées, ainsi que la nature des lésions, vont définir si celle-ci est bénigne ou plus grave. Comment savoir si l’on a une entorse ? Et comment la soigner ? L’équipe médicale de Qare fait le point sur l’entorse du genou.

Qu’est-ce qu’une entorse du genou ?

Une entorse au genou se caractérise par une atteinte ligamentaire au niveau de l’articulation.

Au nombre de quatre, il existe les deux ligaments latéraux internes et externes (sur les côtés de l’articulation) et les deux ligaments croisés (au centre, en dessous du tibia et en dessous du fémur).

Une entorse peut être le résultat d’une atteinte d’un ou plusieurs ligaments.

Comment se fait-on une entorse du genou ?

Une entorse au genou survient à la suite d’un traumatisme. Celui-ci peut être :

Direct

  • Lors d’un choc direct au genou.

Indirect

  • Après un mouvement d’hyperextension, lors de la pratique d’un sport, par exemple (au football, notamment) ;
  • Après un mouvement de torsion, lorsque le genou pivote et change de direction régulièrement (au tennis, au ski, au football, au rugby…).

Quels sont les symptômes d’une entorse au genou ?

Lors d’une entorse au genou, les manifestations sont généralement similaires d’une personne à une autre. Il est toutefois important de noter que, parfois, les symptômes ne sont pas proportionnels aux lésions présentes.

En d’autres termes, vous pouvez ne pratiquement pas souffrir lors d’une entorse grave et, au contraire, avoir très mal avec une entorse bénigne. Les douleurs ressenties au genou peuvent donc varier.

Parmi les symptômes habituels, on observe :

  • Un gonflement du genou ;
  • Une instabilité du genou ;
  • Une douleur très vive, semblable à une déchirure ;
  • Un craquement au moment du choc ;
  • Une impression de déboîtement de l’articulation.

Puis-je marcher avec une entorse au genou ?

La capacité à marcher juste après s’être fait une entorse du genou dépend. Parmi les symptômes, s’ajoutent souvent une impossibilité de s’appuyer sur la jambe et donc, de marcher. Il arrive aussi fréquemment de boiter.

Lorsque la blessure est prise en charge, l’utilisation de béquilles est nécessaire pendant au minimum 15 jours.

Téléconsultez un médecin dans la journée

Consultez un médecin en vidéo depuis chez vous, sans vous déplacer. Recevez une ordonnance si nécessaire. Consultation remboursable par l’Assurance Maladie.

Quels sont les soins pour une entorse au genou ?

Quand consulter ?

Si vos symptômes sont inquiétants, consultez un médecin dans la journée. En cas de gêne très modérée, le délai peut s’étendre à un ou deux jours. Sachez qu’un avis médical est cependant toujours fortement recommandé.

Dès l’apparition des premiers symptômes, veillez à mettre de la glace, reposer votre jambe, la surélever et réaliser un bandage sans trop serrer, en évitant au maximum de plier votre jambe.

Le diagnostic

Le diagnostic de ce type de blessure repose essentiellement sur un examen clinique. Le médecin pose des questions sur les circonstances de l’accident, ainsi que les symptômes ressentis depuis lors.

La marche (si celle-ci est possible) est également analysée par le professionnel. Il regarde le niveau de boiterie, la mobilité du genou, recherche un éventuel épanchement, ainsi qu’un hématome.

Les examens complémentaires

La prescription d’examens complémentaires est principalement utilisée dans la recherche d’une possible fracture ou pour évaluer la pertinence d’une intervention chirurgicale.

Parmi eux :

  • Des radiographies du genou ;
  • Au cas par cas, les examens peuvent s’étendre à une IRM des ligaments, des ménisques et des cartilages.

Quels médicaments prendre pour soulager la douleur ?

Si la douleur s’avère trop importante, vous pouvez la soulager en prenant des antalgiques de type paracétamol et/ou des anti-inflammatoires non-stéroïdiens.

Dès la disparition des symptômes, cessez le traitement, qui ne doit pas s’étendre sur plus de 5 jours. En revanche, le glaçage à raison de 3 à 4 fois par jour pendant 20 minutes est recommandé pour lutter contre l’inflammation locale et la douleur. Cela est d’autant plus valable si le genou reste gonflé.

Vous genou vous fait souffrir ?

N’attendez pas pour consulter un médecin, il pourra vous prescrire des médicaments contre la douleur.

Foire aux questions :

Comment bien guérir une entorse du genou ?

Le bon rétablissement du genou étant essentiel pour marcher, il importe de veiller à adopter les bons gestes lors de votre convalescence.

1. Mettre l’articulation au repos total durant les 10 premiers jours. Si vous devez impérativement vous déplacer, utilisez des béquilles, mais il faudra toutefois poser le talon au sol en décharge du poids du corps (sinon risque de phlébite de la jambe).
2. Porter une attelle au genou pendant toute la période qui vous a été indiquée par le médecin. Le port de ce dispositif peut s’étendre jusqu’à 6 semaines et favorise la cicatrisation complète de la blessure.
3. Mettez de la glace régulièrement sur votre genou pour lui permettre de dégonfler plus vite.
4. Tant que le genou est gonflé, surélevez votre jambe pendant la nuit en évitant de placer le coussin sous le genou.
5. Consultez un kinésithérapeute lorsque cela est possible, afin d’entraîner votre genou à refaire face à diverses situations d’instabilité et à remuscler votre membre inférieur sans solliciter votre genou.