Douleurs aux cervicales : quelles sont les causes de la cervicalgie ?

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Consultez un médecin depuis chez vous !

Consultez un médecin sans vous déplacer 7j/7 de 6h à 1h en téléconsultant !

N’avancez aucun frais si vous consultez en tiers payant.

Démarrer la consultation

Les douleurs aux cervicales, également appelées cervicalgies, représentent un motif récurrent de consultation médicale. Il en existe différents types, selon leur origine. L’équipe médicale fait le point sur la douleur cervicale.

À quoi correspond une cervicalgie ?

La douleur cervicale, aussi appelée cervicalgie, fait partie des troubles musculo-squelettiques les plus répandus. Se situant dans la région du cou, elle trouve son origine au niveau d’un des éléments qui composent le cou, à savoir les muscles, les ligaments, les nerfs, les tendons…

Il est important de noter que la région cervicale est constamment sollicitée. Chargée notamment de maintenir la tête, elle coordonne également les mouvements avec le tronc.

Les différents types de cervicalgies

Les cervicalgies communes

Les cervicalgies dites « communes » ou « non spécifiques », regroupent les douleurs qui ne sont pas causées par une maladie ou par un traumatisme. Elles sont dues à divers facteurs, comme l’arthrose, l’anxiété, les activités sportives ou professionnelles, ou encore à de mauvaises positions. Parmi elles :

  • Les cervicalgies posturales chez le jeune adulte, qui sont généralement liées à une mauvaise posture durant les loisirs ou le travail. Elles se situent souvent au niveau de l’arrière du cou et s’étendent jusqu’au milieu du dos et des épaules.
  • Les cervicalgies chez un individu plus âgé, qui ont fréquemment un lien avec l’arthrose cervicale. Se situant plus bas, elles rendent la mobilité du cou difficile et douloureuse.
  • Le torticolis débute souvent la nuit ou le matin au réveil, après un mouvement brusque ou une position inadaptée pendant le sommeil. Très douloureux, il empêche de bouger le cou et se caractérise par une contracture d’un ou plusieurs muscles du cou.

Les cervicalgies dues à un traumatisme

Vous connaissez certainement l’expression « le coup du lapin », qui désigne une flexion rapide et brutale du cou, suivie d’une décélération rapide. Souvent observé lors d’accidents de voiture, même légers, il peut faire beaucoup de dégâts.

Hormis le coup du lapin, tous les autres traumatismes qui touchent la région cervicale peuvent être à l’origine de douleurs cervicales.

Recevez une ordonnance en ligne

Pour recevoir un avis médical et une ordonnance, si nécessaire, téléconsultez. Disponibilités 7J/7 de 6h à 1h. Prendre RDV.

Les cervicalgies symptomatiques causées par une maladie

Ce type de cervicalgie est un symptôme en lui-même et révélateur d’une maladie locale ou générale. Ces cas sont beaucoup plus rares et désignent des maladies infectieuses, des tumeurs ou des maladies inflammatoires (spondylarthrite ankylosante…), etc.

La névralgie cervico-brachiale

Il s’agit d’une douleur vive, présente sur un seul côté du cou, qui s’étend au niveau de l’épaule et du bras du même côté. La névralgie cervico-brachiale est causée par l’irritation d’une racine nerveuse (liée à l’arthrose cervicale). C’est l’équivalent de la sciatique au niveau des bras. Dans les cas plus rares, elle est due à une hernie discale.

Son apparition peut être une suite d’une névralgie déjà existante ou survenir à la suite d’un effort ou d’un accident.

Comme les autres types de douleurs cervicales, la névralgie cervico-brachiale doit faire l’objet d’un suivi médical, ainsi que d’un traitement adapté.

Quels sont les symptômes d’une cervicalgie ?

Les symptômes généraux

La douleur cervicale se situe dans la partie postérieure du cou. Elle freine la mobilité de la tête et s’étend vers les épaules. Parmi les symptômes fréquemment présents, on observe :

  • Des vertiges ;
  • Des maux de tête
  • Une fatigue générale qui augmente ;
  • Une contracture des muscles
  • En cas de torticolis, une attitude anormale de la tête.

Les symptômes d’une cervicalgie traumatique

Lorsque les douleurs cervicales apparaissent à la suite d’un coup du lapin ou d’une chute, par exemple, d’autres troubles peuvent survenir. Leur délai d’apparition est potentiellement décalé par rapport à l’accident.

  • Troubles auditifs (perte de l’acuité auditive, acouphènes) ;
  • Troubles du sommeil, de la mémoire, de la concentration… ;
  • Troubles visuels.

N'attendez pas que votre état ne se dégrade

Consultez un médecin généraliste en vidéo pour lui décrire vos symptômes.

Quand consulter un médecin ?

Il est important de savoir quand consulter un médecin en cas de douleurs aux cervicales. Si vous avez mal depuis plusieurs jours, n’attendez pas pour prendre rendez-vous, le médecin procédera à un premier bilan.

Contactez sans tarder le 15 ou le 112 si vous faites face à des symptômes plus inquiétants, en plus de vos douleurs aux cervicales :

  • Fièvre, vomissements, maux de tête, gêne de la lumière, frissons.
  • Troubles de la parole, difficulté à marcher, paralysie ou troubles de la vue.
  • Signes de malaise (angoisse, lèvres bleues, vertiges, troubles de la conscience, sueurs, faiblesse, bourdonnements d’oreilles…)
  • Pour les plus de 65 ans qui viennent de subir un traumatisme, peu importe l’intensité du choc.
  • Pour les moins de 65 ans qui viennent de subir un traumatisme important.

Foire aux questions :

Qu’est-ce que la névralgie d’Arnold ?

Se manifestant d’un seul côté du cou, la névralgie d’Arnold est une douleur qui trouve son origine dans la partie haute du cou. Elle s’étend au niveau des parties inférieures et postérieures du crâne (occiput).

Les personnes qui en souffrent peuvent ressentir des sensations de décharges électriques ou de brûlures d’un seul côté de cette zone occipitale.

Un conflit se produit entre la première et la deuxième vertèbre cervicale, le plus souvent à cause de la présence d’arthrose.