3 conseils pour tirer le meilleur parti de vos vacances

Par Inès Montenon · Rédactrice seo - santé et psychologie · Mis à jour le 31 janvier 2024

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Comme chaque été, nous sommes nombreux à partir en vacances ou en weekend. Cependant, il arrive parfois que le travail nous rattrape ou que tout ne se passe pas comme prévu. C’est alors que le stress monte et que l’on ne parvient pas à profiter de ses vacances à 100%.
C’est pourquoi, le Dr. Fanny Jacq vous donne 3 conseils pour passer l’été en toute sérénité.

Conseil n°1 : préparer son départ pour ne pas partir sur les rotules

Il est conseillé de s’y prendre 2 semaines avant la date tant attendue du grand départ.

Au travail, pour faire une TO DO list réaliste et raisonnable, distinguez ce qui est important de ce qui est urgent, et ce qui est rapide de ce qui prend du temps. Pensez à préserver de nombreuses plages libres dans l’agenda avec un code couleur ou un intitulé spécifique pour gérer les imprévus. Car il y en a toujours et ne pas en tenir compte met votre agenda (et votre charge mentale) sens dessus dessous. Donc autant les anticiper ! Il est recommandé de ne prendre aucun rendez-vous les deux jours qui précèdent votre départ. Car qui dit rendez-vous dit compte-rendu, actions de suivi, etc. Et vous n’aurez matériellement pas le temps. Si c’est possible, pensez à déléguer certaines tâches qui ne peuvent pas attendre votre retour, en prévenant la ou les personnes suffisamment à l’avance et en organisant le passage de consignes. Enfin, pensez à prévenir collègues et collaborateurs de vos dates de départ et de retour, et à leur dire si vous êtes joignable (ou non!) en cas d’urgence, et par quel(s) moyen(s). Et n’oubliez pas le petit message d’absence du bureau : celui qui fait tellement de bien à rédiger !

A la maison, préparez mentalement vos valises. Vous pouvez même faire une liste de ce que vous avez besoin d’emporter. Ne pas vous y prendre à la dernière minute : le meilleur moyen pour ne PAS oublier votre short préféré ou la crème solaire que vous êtes sûr de ne pas trouver sur votre lieu de vacances ! Vous pouvez même, année après année, laisser une liste dans votre valise (une pour l’été et une pour l’hiver) car en général nos besoins changent peu d’une année sur l’autre.

Enfin, essayez de laisser derrière vous un logement rangé et propre. Cela vous assurera un retour plus accueillant et serein !

Conseil n°2 : déconnecter, tout un art !

Qui dit vacances dit aussi vacances… des écrans ! En 2022, la déconnexion est essentielle afin de mettre le cerveau au repos, à la fois sur le plan professionnel mais aussi personnel. Evitez, sauf absolue nécessité, d’emporter vos outils de travail (ordinateur, smartphone) sur votre lieu de vacances. Au plan personnel, se déconnecter des écrans sur les plans physique, émotionnel et mental, signifie retrouver du temps pour soi, savourer l’instant présent, ralentir le rythme, et respecter son horloge interne. Un conseil simple est de se réveiller naturellement, sans l’aide du réveil. Car si on programme le réveil, souvent sur son smartphone, on aura tendance à démarrer la journée en regardant les réseaux sociaux ou les actus… Et si vous reveniez aux basiques ? Lisez des livres ou des magazines imprimés plutôt que sur écran. Ne faites rien, ennuyez-vous-même ! Ça fait tellement de bien et c’est devenu si rare ! Renouez avec vous-même, ne cherchez pas la meilleure photo ou le meilleur profil à poster, mais soyez dans l’instant présent. Votre mantra de l’été : “no liking, no posting, no sharing… just living!”

Conseil n°3 : bien gérer sa santé émotionnelle pendant la pause estivale

Il se peut que les vacances ne démarrent pas comme on l’avait imaginé. Souvent, la fatigue des derniers mois s’est accumulée et on aborde l’été en étant épuisé(e). On peut donc se montrer moins tolérant, irritable, sous tension. De plus, on attend les vacances “toute l’année”. On se met donc la pression (consciemment ou non) pour réussir cet événement qui se doit d’être “parfait”. La moindre déception peut donc se transformer en grosse contrariété. Enfin, les vacances riment parfois avec des “exercices imposés” comme la belle famille, les neveux turbulents, les amis d’amis, etc. alors qu’on aimerait que “congés” rime avec “fais ce qu’il te plait”.

Essayez donc de commencer vos vacances par un “sas de décompression”. Ne vous imposez rien au moins pendant les 3 ou 4 premiers jours, le temps de vous reposer et d’éloigner les pensées liées au travail. Si vous passez du temps en famille, essayez de trouver un bon équilibre entre le temps passé avec vos proches et le temps pour vous. Pour y arriver sans culpabiliser, n’hésitez pas à expliquer à votre entourage que les instants au calme pour lire, faire la sieste ou écouter de la musique, vous sont nécessaires pour recharger vos batteries. Car comme dit le dicton : “Charité bien ordonnée commence par soi-même” !