12 conseils pour prendre soin de votre santé mentale cet automne

Par Zoé Falgarone · Rédactrice web santé · Mis à jour le 16 octobre 2020, publié le 8 octobre 2020

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Entre le changement de saison, les nouvelles mesures restrictives dans certaines villes et le regain de l’épidémie, chacun a des raisons de ne pas se sentir dans son assiette, et à juste titre ! Stress, déprime hivernale, surmenage ou peur de l’isolement sont autant d’émotions qui peuvent nous traverser en ce moment. Loin d’être une fatalité, Qare vous donne ses conseils pour garder le moral et vivre plus sereinement cette période difficile, selon votre situation.

3 conseils si vous êtes anxieux

Vous ne loupez pas une info, et cela a tendance à augmenter votre anxiété ? Vous êtes peut-être angoissé par la maladie ou encore par la situation économique ? Vous pouvez réussir à ne pas vous laisser submerger par l’anxiété.

1/ Restez dans le présent

La panique, l’anxiété se nourrit surtout de ce qu’on imagine dans le futur alors que tout va bien dans le présent. Essayez donc de faire la différence entre ce qui ne pourrait pas aller, ce qui vous fait peur en général et ce qu’il se passe réellement dans le présent. Prenons un exemple : en ce moment, vous allez bien, mais vous pourriez attraper la Covid-19 (ce qui pourrait ne pas aller), et vous avez peur de la maladie (peur générale), mais aujourd’hui tout va bien.

2/ Faites de la méditation ou des exercices de relaxation

Pour réduire votre anxiété, vous pouvez vous exercer en réalisant de la méditation, de la cohérence cardiaque (exercices pour ralentir le rythme cardiaque), ou encore des exercices de respiration et de relaxation. Ce type d’exercice diminue les hormones du stress, c’est bon pour la santé, et c’est scientifiquement prouvé !

3/ Agir

Le plus dur dans l’anxiété, c’est justement de porter son attention sur autre chose que ses pensées anxiogènes. Pour y arriver, vous ne devez pas rester passif. Vous pouvez pratiquer ce qu’on appelle la gym mentale ou cérébrale, des exercices qui vous permettront de penser à autre chose, et d’augmenter vos capacités de concentration. Sinon, vous pouvez essayer de stopper vos pensées en les écrivant ou en faisant autre chose (lire, regarder un film, discuter, écouter de la musique…). Bref, apprendre à maîtriser ses pensées, et ne pas les laisser nous maîtriser.

3 conseils si vous êtes déprimé

Si vous faites partie des personnes qui ont tendance à déprimer en hiver, voici quelques réflexes à avoir pour que ce coup de blues saisonnier ne se prolonge pas.

1/ Restez actif

Même si cela semble difficile, évitez de ne rien faire, de rester au lit ou enfermé. Vous devez vous mettre en mouvement, même si vous n’êtes pas content de le faire, et vous obliger quand même. Allez à une expo, faites du sport,parlez avec un ami, cuisinez…

2/ Entourez-vous des bonnes personnes

Si vous êtes déprimé, vous êtes sûrement plus à fleur de peau que d’habitude et très sensible aux émotions et mauvaises ondes que certaines personnes peuvent dégager. Nous nous imprégnons des énergies négatives comme une éponge. Il faut se rapprocher des personnes positives qui rient, qui sont pleines de vie car elles ont un impact bénéfique sur notre moral et notre bien-être.

3/ Maîtrisez vos ruminations

Il faut apprendre à maîtriser vos pensées négatives et éviter d’y plonger. Si vous le pouvez, parlez-en, tenez un journal pour vous décharger ou allez marcher.

3 conseils si vous vous sentez seul ou isolé

Le télétravail et la fermeture de certains lieux de vie sociale risquent d’accentuer l’isolement de certaines personnes. Si vous êtes d’habitude de nature sociale et active, cela peut également être difficile à vivre. Voici quelques idées pour affronter cette situation.

1/ Trouver le positif à cette situation

Profitez de cette période pour faire le point sur votre vie, le sens que vous souhaitez lui donner, les valeurs que vous souhaitez respecter et le chemin pour y parvenir. C’est également une occasion de faire ce que vous avez toujours voulu faire sans en avoir eu le temps (lecture, piano, albums photos…).

2/ Se tourner vers les autres

Parfois, le meilleur moyen de ne pas se sentir seul, c’est de chercher à aider les autres, notamment par du bénévolat, de l’écoute téléphonique, de l’humanitaire, par exemple.

3/ Prenez soin de vous

Profitez de cette période pour vous faire du bien, méditer, faire du sport, du yoga, ranger votre appartement, faire la cuisine. Vous pouvez tenir un agenda avec des choses simples à faire et vous fixer de petits objectifs pour vous motiver.

3 conseils si vous êtes surmené

Le télétravail a tendance à gommer la frontière entre vie privée et vie professionnelle. S’ajoutent à cela les responsabilités professionnelles, celles de la maison, de la famille, des enfants, etc. Bref, tout s’accumule et vous n’en voyez pas le bout.

1/ Ne cherchez pas à tout résoudre

Vous devez comprendre et accepter que vous n’aurez jamais TOUT terminé. Ce moment où vous allez enfin dire « c’est bon, j’ai tout fait, tout arrangé, tout organisé, je suis totalement libre » n’arrivera sûrement pas. Ne mettez pas la barre trop haute et ne soyez pas perfectionniste, sinon vous risquez de terminer épuisé.

2/ Osez demander de l’aide sans avoir honte

Vous n’êtes pas obligé d’être Superman ou Wonderwoman, ils n’existent pas, et personne ne vous demande de l’être. Si ça ne va pas, ne le gardez pas pour vous, communiquez votre détresse à vos proches, famille ou conjoint(e) pour qu’ils vous viennent en aide.

3/ Déchargez-vous

Évacuez au fur et à mesure votre trop plein. Il ne faut jamais laisser le vase déborder ni même attendre qu’il soit rempli à 80 %. Alternez les « corvées » avec de petites pauses agréables.

Sources :