Les bonnes pratiques pour faire face au confinement

Par Dr Fanny Jacq · Médecin Psychiatre · Mis à jour le 19 mars 2020, publié le 17 mars 2020

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

En cette période agitée et troublée, prendre soin de notre santé mentale comme on prend soin de notre santé physique est encore plus d’actualité !

Notre société contemporaine occidentale ne nous a pas du tout préparés à une longue période de confinement, c’est même tout le contraire ! Nous vivons actuellement dans une société plutôt individualiste, et faite de sollicitations multiples. Nous allons passer à un mode de vie communautaire et avec des sollicitations réduites, bref beaucoup de changements ! Heureusement l’être humain a des capacités d’adaptation formidables, alors voici quelques lignes pour vous encourager à vivre ce changement le plus sereinement possible !

Qu’est-ce qui change pour nous ?

Psychologiquement il s’agit d’un gros chamboulement pour nous. Nous avons l’habitude de nous lever le matin en déroulant le plan prévu pour la journée, souvent découpé à la minute près. En période de confinement les limites deviennent plus vagues, les sollicitations plus rares, la course au RDV suivant n’est plus d’actualité, la frénésie des transports disparaît. Beaucoup de temps morts, de temps libres, de silences, de vacuité dont nous avons peu l’habitude et qui peuvent nous sembler oppressants voire angoissants.

Autre changement : celui lié au regroupement. En cette période il n’est pas rare que les jeunes adultes retournent chez leurs parents, ou que les parents âgés aillent chez leurs enfants, les fratries peuvent être amenées à se réunir, ou 2 amis à cohabiter, un jeune couple à « emménager » ensemble plus tôt que prévu. On peut même voir des couples séparés avec enfants décider de cohabiter le temps du confinement afin d’éviter la problématique de la garde alternée.

Bref, autant de situations familiales et sociales peu communes dans notre mode de vie occidentale, sans compter les enfants à la maison toute la journée. En Afrique ou dans certaines régions du monde il est très banal de vivre tous sous le même toit, en France nous en avons beaucoup moins l’habitude alors gare aux tensions !

L’état d’esprit général change aussi : nous sommes plus anxieux et c’est bien normal, l’atmosphère est plus tendu, notre entourage (et nous-mêmes !) pouvons être plus colériques, moins patients, moins tolérants, rien de vraiment palpable mais néanmoins chacun est un peu « à fleur de peau » alors qu’il serait encore plus important de pouvoir garder son calme.

Quelques conseils pour la période de confinement

1/ Essayer de faire « comme si tout était normal »

Cela peut paraître surprenant mais le corps et l’esprit humains sont fait d’habitudes et de repères, qui, s’ils ne sont pas respectés, vont déclencher des signaux d’alerte (angoisse, insomnie, perte d’appétit, etc.).

Alors il faut essayer au maximum de maintenir un rythme de vie proche de celui que l’on avait avant le confinement.

Cela consiste à :

  • Se lever à la même heure qu’habituellement
  • Se doucher, s’habiller, se maquiller, même si nous restons chez nous, c’est important pour l’estime de soi
  • Déjeuner et dîner aux heures habituelles, et ne pas grignoter entre les repas, ce qui est pourtant tentant avec le frigo à portée de mains
  • Pour les fumeurs, ne pas augmenter sa consommation de cigarettes, ne fumer que lors de nos pauses professionnelles habituelles ou nos temps de trajets (même si ceux-ci sont fictifs). Ici aussi il est tentant de fumer plus car on est plus anxieux, et qu’il est souvent plus facile de fumer chez soi que sur son lieu de travail.
  • Pour les sportifs « accros » attention au sevrage qui peut vous rendre plus nerveux, il faut donc dans la mesure du possible maintenir une activité physique quotidienne comme de la course à pied en respectant les consignes gouvernementales, du vélo d’appartement ou du tapis de course (certaines sociétés mettent du matériel à la location), de la gym au sol etc…
  • Pour les non sportifs n’oubliez pas non plus de pratiquer une activité physique hebdomadaire car dans nos journées habituelles on fait toujours un peu de sport sans s’en rendre compte : on marche, on monte des escaliers, on court après un bus… Sortez vous aérer, montez les marches de chez vous ou de votre hall d’immeuble, bref soyez imaginatifs !
  • Mangez équilibré et à heures fixes. Là aussi il serait tentant de se faire chauffer des pâtes ou de manger un paquet de chips devant l’ordinateur. Continuez de manger aux heures habituelles, profitez pour le faire en famille si vous n’êtes pas seul en confinement, ou bien mangez en facetime vidéo avec des proches pour vous tenir compagnie !
  • Travaillez aux heures habituelles si vous êtes en télétravail. Il serait là aussi tentant de faire par exemple de grandes pauses l’après midi et de se remettre à travailler le soir mais il est bien plus agréable de travailler en même temps que ses collègues, pouvoir les appeler et qu’ils nous répondent (ce qui ne sera pas le cas si vous travaillez à une heure du matin…). Essayez dans la mesure du possible de ne pas déprogrammer les réunions, de les faire en vidéos plutôt que par audio, c’est plus sympa de voir les autres et cela force à s’habiller !
  • Enfin, couchez-vous aux heures habituelles, même si cela est moins évident car nous ressentons moins la sensation de fatigue en confinement. Ne vous décalez pas trop sous peine d’inverser totalement votre rythme jour/ nuit ce qui sera préjudiciable pour votre santé mentale et physique.

Profiter confinement maison enfants

2/ En profiter !

Même si cela peut paraître étonnant, il faut essayer de trouver du bon dans chaque situation, aussi difficile soit elle, car même là il y en a !

Profitez de vos enfants, vos parents, votre fratrie, votre conjoint. C’est une chance de ne pas être confiné seul, çà n’est pas le cas de tout le monde, alors essayez de positiver ! Reconnectez vous avec vos proches, organisez des soirées de discussions, d’échanges, de jeux de société. Faites raconter des histoires aux aïeux, découvrez vos proches sous un autre angle, profitez d’eux de façon individuelle par des échanges en face à face autour d’un café, c’est une occasion sans doute unique qui se présente alors ne la laissez pas passer vous en sortirez grandis !

Jouez avec vos enfants, parlez avec eux, aidez-les à développer leur imagination et leur créativité, faites avec eux la cuisine, dansez, chantez, riez ! Même si vous continuez de travailler en télétravail, les temps de transport sont supprimés donc il est possible d’être plus tôt chez soi et d’avoir plus de temps pour eux. Organisez également différemment vos wends, regardez des films ensemble pour pouvoir ensuite échanger dessus, bref encore une bonne occasion pour développer votre imagination !

Si vous vivez le confinement seul, alors faites ce que vous rêviez de faire sans avoir le temps de le faire : vos albums photos, suivre des cours en ligne, pratiquer le yoga, apprendre une langue ou un instrument de musique en ligne… Utilisez les réseaux sociaux et Netflix avec parcimonie, et complétez avec des sites d’apprentissage. Parlez à vos proches quotidiennement, plutôt en vidéo, dinez virtuellement avec eux. Mettez-vous au dessin, à la peinture, au scrap booking, tenez au quotidien un journal de confinement qui décrira ce que vous faites, vos pensées, vos ressentis, mettez-y des dessins, des coupures presse etc… Qui sait il pourrait vous servir un jour !

Prenez soin de vous, faites des soins du corps, des bains, des massages, réfléchissez sur vous-mêmes, reconnectez-vous à l’essentiel, à vos valeurs, à ce qui a du sens pour vous. Cette pause forcée est une occasion unique de faire le point sur votre vie passée et à venir, et peut être à réfléchir à un changement de cap pour lui donner une nouvelle orientation si vous vous êtes un peu « oublié » en route ces dernières années. Et puis ennuyez-vous aussi ! Regardez par la fenêtre, observez vos animaux… L’ennui (à doses modérées) c’est bon pour la santé !

J’espère que ces modestes conseils sauront vous accompagner au quotidien. Vous pouvez compléter cet accompagnement par notre outil Mon Sherpa qui a développé un module de la gestion du confinement pour les personnes susceptibles d’être angoissées par ces mesures.

Et n’oubliez pas :

« Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès » (Pierre De Coubertin)

Article original publié sur : https://doctomag.com/nos-conseils-pour-faire-face-au-confinement/