Recrudescence du Covid-19 : tout savoir sur le dépistage, les tests, l’isolement

Par Zoé Falgarone · Rédactrice web santé · Mis à jour le 18 septembre 2020, publié le 14 septembre 2020

Contenu validé par la Direction médicale de Qare.

Alors que la France connaît une recrudescence importante du nombre de cas de Covid-19, des décisions ont été annoncées le 11 septembre dernier en vue d’enrayer la propagation du virus. Que faire si vous avez les symptômes du virus ou êtes un cas contact ? Combien de temps dure la période d’isolement ? Qui peut se faire tester en priorité ? L’équipe médicale de Qare fait le point en 7 questions.

1 – J’ai les symptômes du Coronavirus, que dois-je faire ?

Il y a plusieurs possibilités :

  • Vous pensez avoir des symptômes mais sans être un cas contact : téléconsultez pour avoir l’avis d’un médecin, il vous indiquera si vous devez faire un test.
  • Vous êtes cas contact avec des symptômes : rendez-vous à la question 2.

Par sécurité, en attendant votre rendez-vous avec votre médecin et le résultat du test éventuel, mettez-vous en isolement et limitez vos déplacements. Prévenez votre employeur, le cas échéant.

Vous avez du mal à savoir si vos symptômes sont ceux du coronavirus ? Lisez notre guide complet sur l’épidémie de coronavirus : les symptômes, la prévention, la transmission du virus….

2 – Je suis cas contact, que dois-je faire ?

Rappel : est identifiée comme cas contact toute personne qui a fréquenté une personne diagnostiquée positive au Covid-19 pendant 15 minutes dans la même pièce en intérieur ou a eu contact direct à moins d’un mètre (accolade…) en intérieur ou en extérieur.

– Vous êtes cas contact et vous avez des symptômes du coronavirus (toux, fièvre, maux de gorge…) :

Vous devez vous mettre à l’isolement pour 7 jours (septaine) et prendre rendez-vous pour réaliser un test PCR dans les 24 heures.
Si vos symptômes sont incommodants, faites une téléconsultation avec un médecin pour demander conseil tout en évitant les déplacements et les contacts.

– Vous êtes un cas contact sans symptôme d’une personne avec qui vous ne partagez pas le domicile :

Si vous n’avez pas de symptôme mais avez récemment été en contact avec une personne infectée qui ne vit pas sous le même toit que vous, vous devez :

  • prendre rendez-vous pour réaliser un test PCR, 7 jours après votre dernier contact avec cette personne ;
  • vous isoler pour 7 jours en attendant les résultats du test ;
  • si vous avez besoin de conseils médicaux, privilégiez la téléconsultation.

– Vous êtes un cas contact sans symptôme d’une personne avec qui vous partagez le domicile :

Vous vivez dans le même domicile qu’un cas confirmé ou probable de Covid-19 ? Dans cette situation, même si vous n’avez pas de symptôme, vous devez immédiatement réaliser un test PCR et vous mettre à l’isolement pendant 7 jours.

Bon à savoir : si vous n’avez pas de symptôme et n’êtes pas un cas contact, vous pouvez réaliser un test rapide antigénique en laboratoire ou à l’hôpital. Vous aurez une réponse en moins de 30 minutes. La mise en place de ces tests permet de désengorger les laboratoires et de laisser les personnes prioritaires (voir plus bas) réaliser le test PCR plus rapidement.

3 – Combien de temps dure la période d’isolement ? Qui doit la respecter ?

Depuis vendredi 11 septembre, la période d’isolement a été raccourcie à 7 jours. Elle correspond à la durée durant laquelle, les personnes infectées représentent véritablement un risque de contagion.

Vous devez la respecter si :

  • Vous avez été diagnostiqué positif au Covid-19 après un test PCR.
  • Vous êtes cas contact avec des symptômes (même si le résultat de votre test est négatif).
  • Vous êtes cas contact sans symptômes mais avez eu un contact rapproché avec une personne testée positive (même si le résultat de votre test est négatif).

4 – Qui sont les personnes prioritaires pour passer un test PCR ?

Pour raccourcir les délais d’attente pour passer un test PCR, le gouvernement a définit quatre profils prioritaires :

  1. les personnes qui disposent d’une ordonnance médicale ;
  2. les personnes présentant des symptômes du Covid-19 ;
  3. les personnes identifiées comme cas contacts à risque ;
  4. les professionnels de santé.

Si vous êtes dans l’un de ces cas de figure, vous pourrez vous faire tester dans les laboratoires durant les plages horaires dédiées aux personnes prioritaires. Par ailleurs, si vous êtes dans une grande ville, des tentes et centres de dépistage dédiés vont également être mis en place. Cela devrait permettre d’obtenir les résultats plus rapidement pour les personnes concernées.

Par ailleurs, pour disposer d’une prescription médicale, il est recommandé d’utiliser la téléconsultation afin de limiter la propagation du virus. Le médecin pourra alors évaluer si vous faites partie des personnes à risque et vous prescrire une ordonnance pour le test PCR, si nécessaire, afin que vous puissiez le réaliser rapidement.

Rappel : les cas contacts avérés sont ceux qui ont été en contact avec une personne testée positive, et donc normalement contactée par l’Assurance Maladie, l’Agence Régionale de Santé ou le proche malade.

5 – Pour faire un test, dois-je avoir une prescription d’un médecin ?

Cela dépend des tests :

  • Pour réaliser un test PCR si vous n’êtes pas prioritaire, vous n’avez pas besoin de prescription et vous pourrez obtenir un remboursement. Cependant, les délais d’attente pourront être plus longs.
  • Pour passer un test PCR et être prioritaire, vous aurez besoin d’une prescription médicale. Vous pourrez obtenir un rendez-vous et les résultats plus rapidement.
  • Pour un test sérologique avec prise de sang, vous aurez besoin d’une prescription pour vous faire rembourser.
  • Pour un test sérologique rapide en pharmacie, vous devez avoir une ordonnance si vous souhaitez vous faire rembourser par l’Assurance Maladie.

6 – Je crains d’avoir le COVID-19 ou j’ai le COVID-19, pourquoi téléconsulter ?

Si vous êtes un cas confirmé de Covid-19 ou si vous avez des symptômes, il est recommandé d’utiliser la téléconsultation afin de limiter vos déplacements et éviter les contacts. Ainsi, vous évitez de contaminer d’autres personnes et votre médecin.

Pour en savoir plus sur la consultation médicale en vidéo, lisez cet article de l’Assurance Maladie sur la téléconsultation.

7 – Si je téléconsulte pour le COVID-19, vais-je être remboursé ?

Oui, toutes les téléconsultations qui concernent le Covid-19 sont remboursées à 100 % par l’Assurance Maladie jusqu’au 31 décembre 2020. Les téléconsultations en lien avec le coronavirus sont celles concernant des symptômes évocateurs, les cas contact ou encore les personnes diagnostiquées positives au Covid-19. Lors de votre téléconsultation, vous recevrez une feuille de soins par voie électronique que vous pourrez imprimer et renvoyer à votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Sources :