Le cancer du sein et octobre rose

Par Dr Flore Laforest · Médecin Généraliste · Publié le 22 octobre 2018, mis à jour le 4 mars 2020

Tout le contenu médical est validé par la Direction médicale de Qare

Le mois d’octobre est dédié à l’action de lutte contre le cancer du sein, parlons-en !

octobre rose

Aujourd’hui, le cancer du sein concerne 1 femme sur 8 ! Mais ce qu’il faut retenir, c’est que plus le cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

Le tout premier geste de dépistage accessible à toutes les femmes : la palpation ! Il est conseillé de faire une « autopalpation » de façon régulière car finalement, vous êtes la mieux placée pour sentir les éventuelles modifications de votre corps ! Vous pouvez donc palper vos seins et les aisselles (sous la douche par exemple) puis consulter votre médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme si vous sentez quelque chose d’inhabituel.

Ensuite, l’examen permettant une détection précoce du cancer est la mammographie. Il s’agit d’une radiographie de la glande mammaire. Ce n’est pas un moment très agréable mais cela reste un examen indolore. N’hésitez pas à demander le déroulement de la séance aux femme de votre entourage ayant déjà vécu cette expérience. De façon systématique, les femmes entre 50 et 74 ans reçoivent un courrier de l’assurance maladie pour les convier à réaliser une mammographie tous les 2 ans : il s’agit du « dépistage organisé ». Cette tranche d’âge correspond à celle qui est le plus à risque de développer un cancer et qui pourrait tirer le plus de bénéfices d’un traitement précoce.

Pour les femmes ayant des antécédents médicaux particuliers personnels et/ou familiaux (notamment les antécédents de cancer du sein et/ou de l’ovaire chez une/des femme(s) de la famille), le dépistage est « individuel ». L’âge de début et la fréquence des mammographies est à discuter au cas par cas avec votre médecin.

Dans certains cas particuliers de cancers « familiaux », il existe des tests génétiques spécifiques à la recherche d’anomalies génétiques. Ceci ne concerne qu’un certain type de cancer. Les examens sont longs et coûteux. En fonction de votre histoire familiale, votre médecin pourra vous orienter vers une consultation génétique spécifique si besoin.

L’association « Le cancer du sein, parlons-en ! » organise donc cette campagne octobre rose tous les ans dont le but est :

  • D’informer et sensibiliser la population générale sur le cancer du sein et sa prévention
  • De récolter des fonds pour la recherche et les soignants

Vous pourrez donc voir fleurir des rubans roses dont l’achat permet de faire un don pour la recherche contre le cancer du sein. Vous pourrez admirer la Tour Eiffel illuminée en rose ou encore des vidéos de Cristina Cordula, ambassadrice 2018 de l’association, parlant du cancer du sein. Il y a également une plateforme de discussion du 1 er octobre au 15 novembre avec la possibilité de poser vos questions à un médecin cancérologue.

Vous pourrez trouver toutes les informations détaillées concernant Octobre rose sur le site http://cancerdusein.org/.